toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le scandale continue: la loi pour amnistier Macron et ses ministres votée par le Sénat « Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir exposé autrui à un risque de contamination par le coronavirus »


Le scandale continue:  la loi pour amnistier Macron et ses ministres votée par le Sénat « Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir exposé autrui à un risque de contamination par le coronavirus »

Du jamais vu ! C’est la première fois dans l’histoire de France qu’un président et son gouvernement propose un projet de loi pour s’auto-amnistier avant même la fin d’une crise… et les sénateurs l’ont déjà voté !

Après la suppression de la liberté de mouvement, de la liberté de manifester, de la liberté de se soigner, de la liberté de travailler et de protéger sa famille, les pauvres Français se voient supprimer la liberté de demander réparation en justice.

Le Sénat a voté, dans la nuit de mardi à mercredi 6 mai, en première lecture, le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire, qu’il prévoit jusqu’au 10 juillet. Ce projet, qui sera soumis cette semaine à une Assemblée nationale généralement obéissante, prévoit l’amnistie des élus qui par leur mauvaises décisions, ont contaminé la population.

Ce n’est pas parce qu’ils sont passifs, soumis, impuissants et résignés que les Français méritent le sort que leur a réservé le président Macron. Ce n’est pas parce qu’il est une proie faible et facile, qu’il faille abuser du peuple français.

Affaiblis (donc manipulables) par une crise économique dont on leur dit qu’elle vient de concepts lointains, flous et fourre-tout qui ne veulent à peu près rien dire (et – j’ai vérifié – dont ils ne comprennent pas réellement le sens) : « ultra-libéralisme », « mondialisation », « globalisation », « paradis fiscaux », « délocalisation » « capitalisme sauvage », « inégalités sociales », alors que leur misère est tout simplement, tout bonnement, fabriquée par l’incompétence des politiciens qui font des choix et prennent des décisions contre-productives ; éviscérés par le lavage de cerveau de l’Education nationale auquel les télévisions d’Etat, obéissantes, apportent activement leur concours quotidien, les Français ne méritent pas pour autant d’être encore plus piétinés. Ils méritent d’être respectés dans ce qui leur reste de dignité. Mais ce qui leur reste de dignité leur a été confisqué par leur maman chérie, l’Etat dont ils attendent tout.

Plus il y a de Français qui meurent, plus la côte du président Macron monte

Le scandale des errements du gouvernement dans sa gestion du coronavirus est loin d’être le pire scandale que subissent les Français. Le vrai scandale, c’est que cela ne provoque aucun scandale. Le scandale est que plus il y a de Français qui meurent, plus la côte du président Macron monte. Les deux progressent en parallèle. Le scandale est qu’ils vont le réélire, et haut la main. Vive Macron !

Et donc…

Après avoir interdit aux hôpitaux de soigner les vieillards ; interdits aux commerçants et pharmaciens de vendre des masques au nom d’une pénurie qui n’existait pas et n’a jamais existé ; interdit de se faire soigner avec le traitement à base de chloroquine, un vieux médicament disponible partout sans ordonnance. Après avoir supprimé le droit au secret médical ; interdit aux médecins leur obligation de respect du serment d’Hippocrate ; décidé, en janvier, lorsque Macron a été mis au courant de la gravité de la situation, de ne rien faire pour protéger la population. Après avoir traîné dans la boue le professeur Raoult au lieu d’applaudir la chance pour la France d’avoir sur son sol français, en cette période de pandémie dévastatrice, le plus grand spécialiste mondial. Après avoir refusé de fermer les frontières avec l’Italie, où le coronavirus chinois faisait des ravages dans la population frontalière, tout en interdisant au même moment aux Français de sortir de chez eux ; après avoir dressé des amendes aux Français qui n’obéissaient pas strictement à la loi de confinement tandis que les banlieues étaient exemptes ;

Et surtout, après avoir réussi, par leurs décisions démentielles dignes d’un docteur Folamour puissance dix, à hisser la France au quatrième rang mondial des pays qui ont tué le plus grand nombre de personnes (par million d’habitants), tout en faisant cocorico et s’envoyant des petites tapes d’auto-satisfaction sur l’épaule. Et s’il vous plait, sans oublier de montrer quotidiennement du doigt à la télévision ces abrutis d’Américains qui ont moins de deux fois moins de morts.

Tout est pardonné

Après leur magnifique tours de force : 4e pays au monde en nombre de morts, ils se récompensent par une loi d’amnistie

Leurs erreurs, leurs errements, leurs fautes, leur égarement, leur aveuglement, leur bêtise, leurs bavures, leur confusion, leur duperie, leurs entorses et leurs faux pas, leur folie et leur fourvoiement, leur injustice, leurs irrégularités et leurs manquements, leur mépris et leur méprise, leurs mensonges, leurs non-sens, leur vaniteuse incompétence : tout est pardonné, oublié, par une phrase :

« Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir, pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire, exposé autrui à un risque de contamination… » dit le texte.

Après leur magnifique tours de force : 4e pays au monde en nombre de morts, ils se récompensent par une loi d’amnistie.

(Et je suppose que cette amnistie ne s’applique pas aux simples mortels qui se sont vus dressés des amendes pour avoir désobéi aux ordres et avoir ainsi exposé autrui à un risque de contamination.)

Cerise sur le corona, après avoir dit que le masque ne sert à rien, après l’avoir interdit, après en avoir refusé la vente – les rares personnes qui en avaient et les portaient peuvent se considérer comme chanceuses, la police aurait pu les pourchasser dans les rues pour les leur arracher – les agents assermentés de la SNCF et de la RATP ont maintenant le pouvoir de verbaliser les infractions à l’obligation du port du masque dans les transports en commun.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source: projet de loi http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b2902_projet-loi

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 20 thoughts on “Le scandale continue: la loi pour amnistier Macron et ses ministres votée par le Sénat « Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir exposé autrui à un risque de contamination par le coronavirus »

    1. gregory

      C’est un fake-news étatique????
      La répoublique bananière poursuit sa marche fascisante!
      Pour 2022 c’est mort! tu ne passera pas , n’importe qui sauf mikron le fossoyeur!

    2. Chesnel

      Désolé, je n’interprète pas cette loi comme vous (« tout est pardonné »). L’amnistie ne concerne que les actes commis pendant l’état d’urgence sanitaire.
      Or, les principales décisions contestées de l’exécutif sont antérieures au 24 mars (mensonges sur les masques, non-anticipation des masques et des tests, mesures trop tardives pour protéger les soignants et les pensionnaires des EHPAD, etc., etc.).

    3. J.A

      Incroyable …. c’est à croire que d’une certaine manière il reconnait toutes ses conneries et celles de son gouvernement et s’immunise d’une possibilité d’action en justice contre lui et ses ministres pour crime …… c’est du jamais vu ….. français française barrez la route à napoléon … vous êtes dans une grosse m….

    4. Patrick Wahle

      Depuis l’élection de Mitterand en 1981, on remarque que toutes les décisions prises par les gouvernements successifs ont toujours été à l’encontre des intérêts des Français. Le pire ce sont les mutismes du Conseil Constitutionnel, du Conseil d’Etat, de la Cour des Comptes, du Sénat et de tous les garde-fous mis en place pour garantir un semblant de démocratie. J’en arrive même à douter de la sincérité des résultats électoraux.

    5. Pierre Malak

      Un meurtre commis avec préméditation est qualifié d’assassinat. Et, en l’occurrence, ceci est un assassinat organisé, structuré et maintenant, blindé.

      JAMAIS DE MA VIE JE N’AI EU CONNAISSANCE D’UNE PAREILLE IGNOMINIE !

      Députés comme sénateurs, Ce sont TOUS, sans exception, d’infectes crapules qu’il faudra punir sans pitié et celui qui votera pour l’un d’entre eux sera complice d’un assassinat d’État.

      REVOLUTION ! Boutons ces fumier jusque dans la fosse sceptique !

    6. jochem

      Vous détournez le sens de cette loi qui est faite pour protéger les maires de poursuites. D’ailleurs le gouvernement est contre.

    7. Ali

      Le sénat est un complice depuis le début. Tous ces gens sont des fossoyeurs de l’humanité, se laissant conduire par leur mauvais penchant, celui du mensonge, du mépris de l’autre.

    8. Christian De Lablatinière

      @ Parole et autres : oui il faut protéger les maires mais l’article 1er est clair et ne vise aucun responsable en particulier

      il est écrit « Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir exposé autrui à un risque de contamination par le coronavirus »

      donc tous les responsables

    9. marcoterix

      C’est bien dans le sillage de la mentalité d’aujourd’hui. J’occupe un poste bien rémunéré, qui me permet de décider, avec la majorité, des choses cruciales pour mes citoyens. Je me fous de savoir s’ils sont contents, ha ha et puis quoi encore, ha ha, je rigole devant Note Dame qui brûle,je n’assume pas mes décisions en période de guerre… (c’est comme ça qu’a été définie la pandémie) … et en plus je vous dis merde car moi qui ai tout décidé, je fais approuver un projet de loi qui permet d’éviter toute sanctions pour faute grave durant la pandémie. Non mais franchement, ces gens sont encore plus minables qu’il n’en avaient l’air. Où sont passé la Raison et le Bon Sens, mais surtout quid de l’amour envers son peuple ?????

    10. zanaroff

      Tous ce qui s’est passé durant cette pandémie est sous le regard de Dieu. Dieu le juste Juge voit, entend et comprend tout, même le dessous des cartes. Quand la main de l’homme s’arrête, celle de Dieu commence. Chacun aura à porter les conséquences de ses actes. Nulle amnistie pour les fossoyeurs, pour les criminels. Dieu va juger l’humanité entière et les criminels ne rentrent pas dans le royaume. Si il n’y a plus de justice sur terre, le jour de la mort sera terrible pour ceux qui auront trahi leur pays, leurs amis, leurs frères. Le mondialisme c’est Babel, et Babel va être détruit de la main de Dieu. Comment voulez vous qu’il y ait un gouvernement mondial quand déjà deux voisins ne sont pas capable de s’entendre. Bandes de ploucs débiles. Oui ceux qui pronent le gouvernement mondial sont des ploucs ignares et débiles, dangereux par dessus le marché.

    11. robert davis

      Quand on en est au gouvernement mondial prôné par un gouvernement islamo-gauchiste, rien ne devrait nous étonner de ces gens mis au pouvoir par Bigpharma et autres Bigtechnology! C’est un gouvernement de bébé-gogo! Si les gens ne se réveillent pas et votent encore pour l’islamo-mini-micron-microbe qu’ils ne s’étonnent pas de se réveiller un jour dans un pays ressemblant au bengladesh!

    12. Malcolm Ode

      Les cons, ça osent tout :

      Selon le texte « Nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée du fait d’avoir exposé autrui à un risque de contamination par le coronavirus », les personnes se sachant infectées pourrait aller cracher sur la foule sciemment et provoquer la mort de centaines de personnes sans être inquiétées.

      C’est un appel aux meurtres!

    13. Titi

      Dès lors que la France est à sec, impossible d’ouvrir les usines, les commerces. Sans les déversements quotidiens de portes-containers et d’avalanches de matières premières, de vomissements de pièces détachées et de tombereaux de camelotes chinoises. La France est en panne de carburant. Le pays est figé.

      Exclu que tous ces travailleurs français reprennent goût aux promenades hebdomadaires dans les boulevards des beaux quartiers parisiens.

      Des millions de masques cachés en urgence dès le début de l’année. Un décret interdisant aux commerçants de fournir des masques, y compris pour les hôpitaux, des stocks de millions d’unités sont restés intacts depuis le début de la crise. En ce qui concerne les tests PCR, interdiction aux praticiens de faire des tests, vétérinaires, laboratoires privés, frappés en plein face par un autre décret leur interdisant de sauver des vies. Avec l’hydro-chloroquine, ce remède est interdit de vente à partir de mi-janvier et il est classé après 70 ans et sans explication dans les produits vénéneux, en mars, le gouvernement finance la production de 10’000 respirateurs, après 3 semaines, mi-avril, il apparait que ces respirateurs factués 400 millions sont inutilisables, ne fonctionnent pas, les 4 groupes industriels ayant participés à ce gâchis décident d’en détruire sans délai 8’500 et maintiennent leur facture ouverte pour la totalité de la « commande ».

      Ce n’est pas tout, pendant qu’il est strictement interdit de se promener sur une plage, en montagne ou à la campagne, qu’il n’y a dans ces lieux pratiquement aucune chance de croiser qui que soit, des compagnies nationales remplissent leurs avions comme des œufs et volent au quotidien depuis Roissy vers plusieurs destinations en France, dans des avions qui ne sont pas équipés de filtrages avec UV pour leur ventilation, ceux qui en sont pourvus, sont étonnamment interdis de prendre les airs.

      La liste est exhaustive, il y a certainement des centaines d’exemples et de preuves attestant que le gouvernement veut dramatiser et centupler la panique à cause du simple fait que sans les importations venant de Chine, tout est au point mort dans le pays, que tout est entrepris pour que les millions de travailleurs soient confinés, immobilisés. Pas question que le peuple envisage de manifester comme il l’a fait un an plus tôt. Il faut se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, 2 hélicoptères étaient posés dans les jardins de l’Elysée alors qu’il n’y avait pas 3’000 manifestants pacifiques à moins de 50 mètres du numéro 1 de la corruption étatique.

      Que ferait-il si à cause d’un chômage technique généralisé les milliers de manifestants se transformaient en millions ?

      Les membres du gouvernement ont vraiment de quoi avoir mauvaise conscience et craignent le pire, même si le peuple ne veut qu’une seule chose ; faire fuir cette mafias infecte et désormais assassine.

      Ces parvenus de la politique, dans leur logique criminelles, devaient faire des dizaines de milliers de morts pour accréditer leurs mensonges et provoquer une hypnose médiatique, il est évident que tous ces manquements en matériels étaient savamment organisés et planifiés, uniquement pour ne pas se retrouver nez-à-nez avec une France rongée par des « politiques » devenues impossibles à dissimuler plus longtemps, Brigitte dans la panique a même prévu de vendre le mobilier avant de fuir le navire.

      Les dizaines de milliers de décès, sans parler de ceux qui sont encore enfuis dans les arcanes des administrations, ont été minutieusement préparés par l’actuel gouvernement, ses médias serviles et quelques experts en médecines à la solde de grands laboratoires.

      A la moindre difficulté respiratoire, les pauvres victimes étaient plongées dans coma toxique et intubées sans bénéficier des soins indispensables, il ne fallait pas perdre de temps pour optimiser le massacre, les ¾ ne seraient pas morts s’ils avaient été soignés correctement et non abandonnés avec des numéros par un personnel également contaminé.

      Depuis début janvier et sans doute avant, ce gouvernement à tout mis en place pour tuer un maximum de français par peur de ne pas voir des foules libérées de toute obligation pour éventuellement revêtir des gilets colorés.

      Maintenant le gouvernement et ses sbires de la communication feront tout ce qu’ils peuvent pour prolonger cet emprisonnement salvateur, ils savent que dès que la population sera sans occupation que l’heure des factures fera sonner le tocsin de la fin de partie.

    14. Hervé

      Les décisions contre la france datent bien longtemps avant le miteux ran, souvenez vous de celui qui prétendait « si on ne leur fait pas cadeau de l’algérie, ça va être colombey les deux mosquées » Or, en leur faisant cadeau de l’algérie en sacrifiant les français et les harkis, c’est devenu colombey les deux cents mille mosquées en francarabia.

    15. robert davis

      Cette loi d’auto amnistie prouve que ce gouvernement fait de bric et de broc sous un président pire que le plus mauvais d’entre eux, sait qu’il est dans son tort mais ne veut pas assumer. Les français ne sont plus traités de veaux mais de demeurés s’ils acceptent cela et votent encore pour le mufti de l’Elysée! Les merdias du gouvernement leur font vraiment croire n’importe quoi y compris que nationalisme égal…guerre! Il faut expliquer que ce n’est pas le nationalisme qui engendre les guerre mais la DEMOGRAPHIE: chaque fois que la france est partie dans une guerre d’agression c’est parce que sa démographie était forte comme à l’époque de Napoléon 1er lorsque sa population était la plus forte d’europe. De même pour l’allemagne nazie, maintenant les arabes etc. MARINE PRESIDENTE.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *