toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Italie : le porte-parole des travailleurs clandestins menace de faire grève, « Les migrants illégaux font grève maintenant ? Mais dans quel pays vivons-nous » répond Salvini


Italie : le porte-parole des travailleurs clandestins menace de faire grève, « Les migrants illégaux font grève maintenant ? Mais dans quel pays vivons-nous » répond Salvini

Échange tendu entre Aboubakar Soumahoro, syndicaliste italo-ivoirien de la Coordination des travailleurs agricoles USB, et Matteo Salvini sur les droits des ouvriers agricoles non régularisés. L’affrontement se joue à la télé dans l’émission « Une demi-heure de plus » avec Lucia Annunziata sur Rai 3.

Au moment de se dire au revoir, le syndicaliste, porte-parole des migrants clandestins, dit : « Que le gouvernement régularise autrement c’est la grève ! ». Le leader de la Ligue répond : « Mais les clandestins font grève maintenant ? Mais dans quel pays vivons-nous, de grâce »

Aboubakar Soumahoro réplique: « Une grève aussi pour vous en tant que consommateur, parce que la nourriture consommée est le fruit de l’exploitation, une grève pour 60 millions d’Italiens. C’est une grève des travailleurs étrangers qui luttent aussi pour les ouvriers agricoles italiens ». Salvini de plus en plus agacé : « Je m’inquiète pour les nombreux travailleurs italiens et étrangers qui sont en difficulté, qui ont perdu leur emploi ».

Avant la prise de bec, le syndicaliste de l’USB avait invité l’ancien ministre de l’Intérieur à « mettre les bottes et venir dans les champs avec nous. Des vies doivent être sauvées du coronavirus. Venez dans les champs et parlons du caporalato (système de recrutement et d’exploitation abusifs de la main d’œuvre agricole dans le Sud de l’Italie, ndlr) que nous combattons ici sur le terrain ». Salvini lui répond : « Écoutez, j’ai visité plus d’exploitations agricoles que vous et personne ne me demande d’esclaves. Le problème est que si nous continuons à régulariser des immigrés illégaux, nous avons des exploités, je ne veux pas que les gens aillent travailler dans les champs pour trois euros de l’heure et la régularisation massive entraîne davantage d’exploitation. La seule chose que je ne partage pas avec vous, c’est la régularisation de masse, mais sinon je suis d’accord. Ils m’accusent d’aller dans trop d’exploitations agricoles et de ne pas être au bureau, je connais beaucoup d’exploitations. Le problème est que si vous ne réduisez pas les impôts et la bureaucratie pour les entrepreneurs agricoles, vous ne redémarrez jamais ».

dire.it

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Italie : le porte-parole des travailleurs clandestins menace de faire grève, « Les migrants illégaux font grève maintenant ? Mais dans quel pays vivons-nous » répond Salvini

    1. robert davis

      Salvini avait raison c’est dommage qu’il ait quitté le gouvernement. Quaqnt aux syndicalistes ils sont le malheur de la démocrtie: c’est à cause d’eux qu’il a fallu délocliser les entreprises avec tous les problèmes qu’on connait actuellement y compris le cornavirus. Mais les imbéciles ne comprennent rien et ne retiennent pas les leçons. Sitôt les entreprises de retour la peste syndicale revient!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    351 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap