toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Chloroquine : une nouvelle étude confirme son efficacité chez les patients graves, 18,8% de mortalité chez les patients traités, 45,8% chez les autres


Chloroquine : une nouvelle étude confirme son efficacité chez les patients graves, 18,8% de mortalité chez les patients traités, 45,8% chez les autres

L’étude, qui n’a encore été ni certifiée ni publiée, conclut qu’un traitement à l’hydroxychloroquine est “significativement associé à une diminution de la mortalité” chez les patients gravement atteints. 

Voilà une étude qui devrait satisfaire le professeur Didier Raoult, qui n’a eu de cesse de vanter les vertus de la chloroquine dans le traitement thérapeutique du coronavirus Covid-19. Comme le rapporte L’Indépendant ce samedi 2 mai, une première étude chinoise allant dans le sens du virologue marseillais a été publiée en « preprint » le 1er mai sur la plateforme scientifique Medrxiv, c’est-à-dire qu’elle est en passe d’être effectivement publiée et n’a pas encore été certifiée.

“L’hydroxychloroquine doit être prescrite afin de sauver des vies”

Selon les auteurs des recherches, trois médecins chinois de l’hôpital Tongji de Wuhan, épicentre de la pandémie, « l’hydroxychloroquine doit être prescrite pour le traitement des patients atteints de COVID-19 gravement malades afin de sauver des vies ». Une conclusion obtenue après avoir administré le fameux principe actif à des malades atteints de formes sévères de la maladie.

L’objectif de l’étude était de savoir si l’hydroxychloroquine avait une influence sur l’évolution des risques de décès des patients les plus mal en point. Pour cela, sur 568 personnes (37% de femmes, âge médian de 68 ans) gravement malades malgré un traitement antiviral, 48 ont reçu en complément un traitement d’hydroxychloroquine par voie orale (200 mg deux fois par jour pendant 7 à 10 jours).

18,8% de mortalité chez les patients traités, 45,8% chez les autres

Les chercheurs ont ensuite été attentifs à deux critères : la mortalité des patients et les niveaux de cytokines inflammatoires, symptôme du stade avancé de la pathologie qui affecte les organes, à commencer par les poumons. Résultat : 18,8% de mortalité chez les malades traités à la chloroquine, contre 45,8% pour l’autre groupe. De même, la durée d’hospitalisation avant la mort du patient est plus longue dans le premier groupe que dans le second.

Quant au niveau de cytokine inflammatoire, celui-ci a considérablement baissé dans le premier groupe, quand il n’a pas bougé dans le second. De quoi convaincre les trois médecins chinois de l’efficacité du traitement à la chloroquine recommandé par le professeur Didier Raoult. « Le traitement par l’hydroxychloroquine est significativement associé à une diminution de la mortalité chez les patients gravement malades atteints de COVID-19. […] Par conséquent, l’hydroxychloroquine doit être prescrite pour le traitement des patients atteints de COVID-19 gravement malades afin de sauver des vies », ont-ils conclu.

Valeursactuelles

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Chloroquine : une nouvelle étude confirme son efficacité chez les patients graves, 18,8% de mortalité chez les patients traités, 45,8% chez les autres

    1. robert davis

      De toutes façons il suffit que micron dise une chose pour qu’on soit sûr que c’est le contraire qui est VRAI. Non seulement micron est un crétin mais il est malveillant en plus.

    2. Ghysly44

      Robert Davis je suis d’accord sauf que là c’est beaucoup plus grave car s’il sait que la chloroquine peut sauver des gens et qu’il l’interdit en France c’est CRIMINEL … je suis consternée atterrée ce gouvernement me fait flipper jusqu’où vont-ils aller dans le machiavélisme ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    442 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap