toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Chloroquine interdite par Véran d’après l’étude Lancet : des dizaines de scientifiques du monde entier remettent en cause l’étude du « Lancet »


Chloroquine interdite par Véran d’après l’étude Lancet : des dizaines de scientifiques du monde entier remettent en cause l’étude du « Lancet »

Des cliniciens, des statisticiens et autres chercheurs du monde entier pointent, dans une lettre ouverte, « des inquiétudes liées à la méthodologie ».

Dans une lettre ouverte publiée jeudi soir, des dizaines de scientifiques expriment leurs « inquiétudes » sur les méthodes de la vaste étude parue dans le Lancet, ayant conduit à la suspension d’essais cliniques sur l’hydroxychloroquine.

Parue le 22 mai, l’étude se fonde sur les données de quelque 96 000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux, et compare l’état de ceux qui ont reçu le traitement à celui des patients qui ne l’ont pas eu. Elle conclut que la controversée hydroxychloroquine ne semble pas être bénéfique aux malades du Covid-19 et pourrait même être néfaste.

Un appel lancé à l’OMS

Le retentissement de cette étude a « conduit de nombreux chercheurs à travers le monde à examiner minutieusement, en détail, la publication en question », écrivent les auteurs de la lettre ouverte publiée jeudi soir. « Cet examen a soulevé à la fois des inquiétudes liées à la méthodologie et à l’intégrité des données », soulignent-ils, avant de faire une longue liste de points problématiques, du refus des auteurs de donner accès aux données à l’absence d’« examen éthique ».

Loading...

Notant que la médiatisation autour de cette étude a provoqué « une inquiétude considérable chez les patients et les participants » aux essais cliniques, ils appellent à la mise en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou une autre institution, « indépendante et respectée », d’un groupe chargé de mener une analyse indépendante des conclusions de l’étude. Parmi les signataires de cette lettre ouverte se trouvent des cliniciens, des statisticiens et autres chercheurs du monde entier, de Harvard à l’Imperial College de Londres.

Un collaborateur de Didier Raoult signataire de la tribune

« J’ai des doutes sérieux sur les bénéfices d’un traitement à la chloroquine/hydroxychloroquine contre le Covid-19 et j’ai hâte que cette histoire se termine, mais je crois que l’intégrité de la recherche ne peut pas être invoquée uniquement quand un article ne va pas dans le sens de nos préconceptions », a commenté sur Twitter le Pr François Balloux, du University College de Londres. Aussi, « c’est avec le cœur lourd que j’ai ajouté mon nom à la lettre ouverte », a-t-il ajouté.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Chloroquine interdite par Véran d’après l’étude Lancet : des dizaines de scientifiques du monde entier remettent en cause l’étude du « Lancet »

    1. robert davis

      Cette revue faussement scientifique est aussi crédible que son gérant horton un nazi anti Israel confirmé. Elle n’a rien de scientifique et tout de la pr nazie.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *