toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A l’IHU du Pr Raoult « Nous continuerons à traiter nos patients avec les traitements que nous estimons les plus adaptés», en réponse au décret de Véran…


A l’IHU du Pr Raoult « Nous continuerons à traiter nos patients avec les traitements que nous estimons les plus adaptés», en réponse au décret de Véran…

« Je ne sais pas si ailleurs l’hydroxychloroquine tue, mais ici elle a sauvé beaucoup de gens », déclare le Pr Didier Raoult après les récentes polémiques autour de ce médicament.

L’IHU Méditerranée Infection de Marseille « continuera à traiter (ses) patients avec les traitements les plus adaptés », a réagi le 27 mai l’institut dirigé par le professeur Didier Raoult, après l’abrogation des dispositions autorisant les hôpitaux à prescrire de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19.

« Nous continuerons à traiter nos patients avec les traitements que nous estimons les plus adaptés en l’état actuel de la science et des connaissances », a précisé l’Institut hospitalo-universitaire marseillais, qui a déjà soigné près de 4 000 personnes atteintes par le SARS-CoV-2.

La plupart d’entre elles se sont vu prescrire une association d’hydroxychloroquine et d’azithromycine, un antibiotique. L’IHU Méditerranée Infection, centre de traitement et de recherche marseillais de renommée mondiale, réagissait ainsi au décret publié mercredi 27 mai, qui abroge les dispositions dérogatoires autorisant les hôpitaux à traiter des patients malades du virus du PCC avec de l’hydroxychloroquine, un dérivé de la chloroquine habituellement utilisé contre les lupus et les polyarthrites rhumatoïdes.

Loading...

Connu communément comme le nouveau coronavirus et responsable de la maladie infectieuse respiratoire appelée Covid-19, le virus du PCC s’est déclaré à Wuhan, en Chine, vers le mois de novembre. Il s’est répandu dans le monde entier à cause du Parti communiste chinois (PCC) qui a tout fait pour le dissimuler.

Décret abrogé

Si l’article 19 du décret du 11 mai fixant ces dispositions dérogatoires est désormais abrogé, la liberté de prescription des médecins n’est pas pour autant supprimée et un praticien hospitalier peut toujours prescrire et administrer un médicament hors AMM (autorisation de mise sur le marché).

Administrer de l’hydroxychloroquine à un malade du Covid-19 n’est donc pas officiellement interdit : « Ce serait revenir sur la liberté de prescription des médecins, qui est toujours individuelle », a réagi le professeur Raoult mercredi sur Sud Radio.

« En fait ça veut dire qu’on n’a pas le droit de le recommander, mais je ne l’ai jamais recommandé, j’ai dit ce que je faisais », poursuit Didier Raoult dans cet entretien avec André Bercoff : « À mon avis, (cette mesure) ne change pas grand chose, d’autant plus que des cas de Covid-19, il n’y en a plus beaucoup ».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “A l’IHU du Pr Raoult « Nous continuerons à traiter nos patients avec les traitements que nous estimons les plus adaptés», en réponse au décret de Véran…

    1. Ghysly44

      Je ne comprends pas cet acharnement contre ce professeur ? Dès le début il a dit qu’il fallait donner ce produit au début des symptômes et non pas à la fin quand il était trop tard c’est incompréhensible ce gouvernement est irresponsable de faire semblant de ne pas comprendre peut être que des vies auraient pu être sauvées avec ce médicament…. je suis dégoûtée Ghysly44

    2. szombat

      C’est le dernier des Mohicans
      Il prend ses responsabilités , les assume et les défend avec sciences et sagesse.
      Il démolit l’imbroglio politico financier qui reste à éclaircir , nul ne doute de la proximité de « Gilead » et des comptes en banque de certains ministres
      Son attitude thérapeutique , scientifiquement échafaudée , n’a pas encore été critiquée ni reniée sinon que les effets secondaires néfastes ont été relevé d’une manière ostensiblement démesurée et non conforme à la réalité médicale (le covid19 peut aussi avoir un effet direct sur l’activité cardiaque)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *