toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

OTAN, crise migratoire : la Turquie provoque Paris et recommande à la France de « se concentrer principalement sur la protection de la santé des Français »


OTAN, crise migratoire : la Turquie provoque Paris et recommande à la France de « se concentrer principalement sur la protection de la santé des Français »

Répondant aux remarques de Jean-Yves Le Drian, qui critiquait certaines actions d’Ankara au sein de l’OTAN ou dans la crise migratoire, la Turquie a appelé Paris, en pleine pandémie de Covid-19, à se préoccuper davantage de la santé de ses citoyens.

La diplomatie turque n’a guère apprécié les remarques de la France qui appelait à une «clarification» du rôle d’Ankara au sein de l’OTAN, ou encore de ses actions dans le cadre de la crise migratoire. Dans un communiqué publié sur le site de la Radio-télévision de Turquie (TRT) le 22 avril, le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Askoy, accuse : «Dans l’entretien qu’il a accordé au quotidien Le Monde, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la France, Jean-Yves Le Drian, tente de dissimuler la situation désespérée dans laquelle se trouve la France face à la crise de coronavirus, en prenant pour cible la Turquie.»

Ankara accuse la France de vouloir faire diversion

«Alors que la France ne parvient pas à venir en aide à ses voisins européens en ses moments les plus difficiles, il semblerait qu’elle soit dérangée par le fait que la Turquie vienne à la rescousse en tant que véritable amie face aux situations difficiles», peut-on encore lire dans le communiqué.

Et le diplomate turc d’adresser un message à Paris : «Notre recommandation à la France est qu’elle se concentre principalement sur la protection de la santé des Français et des Européens, en particulier, et sur la cicatrisation de leurs plaies face à l’épidémie du COVID-19.»

Hami Askoy a en outre accusé les autorités françaises d’avoir pris le parti, en Libye, du maréchal Haftar, qui selon lui «sape tous les efforts pour un cessez-le-feu», de soutenir une «organisation terroriste en Syrie» (une référence probable aux milices kurdes qu’Ankara considère comme terroristes) ou encore «d’imposer des sanctions à son allié, la Turquie».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “OTAN, crise migratoire : la Turquie provoque Paris et recommande à la France de « se concentrer principalement sur la protection de la santé des Français »

    1. RODRIGUE

      La turquie est un pays de merde qu’il faut virer de l’OTAN et construire un mur entre ses frontières et l’Europe avec interdiction de rentrer dans les eaux nationales grecques sous peine de voir leurs bateaux comme ceux des pseudo-migrants envoyés par le fond sans aucune sommation !
      Si leur sultan continue à nous emmerder on lui renvoie tous ses ressortissants ou ceux qui ont la double nationalité présents sur le sol européen !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *