toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le rédacteur en chef de Bild au président chinois « Vous avez mis le monde en danger »


Le rédacteur en chef de Bild au président chinois « Vous avez mis le monde en danger »

Voici la réponse cinglante adressée au président communiste Xi par Julian Reichelt, rédacteur en chef de Bild, premier quotidien allemand, quotidien le plus vendu en Europe.

Reichelt dit tout haut ce que la totalité des journalistes occidentaux font de leur mieux pour cacher, embarqués qu’ils sont dans la défense frénétique du régime totalitaire chinois, parce que leurs affinités politiques les rapprochent du communisme. Ne fantasmez pas, aucun média français ne publiera une telle réponse courageuse : ils sont tous aux ordres du Quai d’Orsay, en matière de politique étrangère, et les quatre ou cinq industriels qui possèdent la presse française ont besoin du gouvernement pour leurs gros marchés – c’est ainsi qu’ils se « soutiennent ».

Votre ambassade à Berlin s’est adressée à moi dans une lettre ouverte, parce que nous avons demandé dans notre journal BILD, si la Chine devait payer pour les dommages économiques massifs que le virus corona inflige dans le monde entier.

https://www.bild.de/politik/international/bild-international/bild-chief-editor-responds-to-the-chinese-president-70098436.bild.html

Permettez-moi de répondre à cette question, poursuit Reichelt :

Vous fermez les journaux et les sites web qui critiquent votre gouvernement, mais pas les stands où l’on vend de la soupe de chauves-souris

Vous gouvernez en [mettant vos citoyens] sous surveillance. Vous ne seriez pas président si vous ne les surveilliez pas. Vous surveillez tout, chaque citoyen, mais vous refusez de surveiller les marchés aux fruits de mer infestés dans votre pays.

Vous fermez tous les journaux et les sites web qui critiquent votre gouvernement, mais pas les stands où l’on vend de la soupe de chauves-souris. Vous ne surveillez pas seulement votre peuple, vous le mettez en danger – et avec lui, le reste du monde.

La surveillance est un déni de liberté. Et une nation qui n’est pas libre, n’est pas créative. Une nation qui n’est pas innovante n’invente rien. C’est pourquoi vous avez fait de votre pays le champion du monde du vol de propriété intellectuelle.

La Chine s’enrichit avec les inventions des autres, au lieu d’inventer par elle-même. Si la Chine n’innove pas et n’invente pas, c’est parce que vous ne laissez pas les jeunes de votre pays penser librement. Le plus grand succès d’exportation de la Chine (dont personne ne voulait, mais qui a néanmoins fait le tour du monde) est le Coronavirus.

Vous, votre gouvernement et vos scientifiques devaient savoir depuis longtemps que le Coronavirus est très infectieux, mais vous avez laissé le monde dans l’ignorance à ce sujet. Vos meilleurs experts n’ont pas répondu lorsque les chercheurs occidentaux ont demandé à savoir ce qui se passait à Wuhan.

Vous étiez trop fier et trop nationaliste pour dire la vérité, ce qui vous semblait être une honte nationale.

Le « Washington Post » rapporte que vos laboratoires de Wuhan ont effectué des recherches sur les virus sur les chauves-souris, mais sans respecter les normes de sécurité les plus strictes. Pourquoi vos laboratoires de toxicologie ne sont-ils pas aussi sûrs que vos prisons pour prisonniers politiques ?

Voulez-vous expliquer cela aux veuves, filles, fils, maris et parents endeuillés des victimes du coronavirus dans le monde entier ?

Dans votre pays, votre peuple chuchote à votre sujet. Votre pouvoir s’effondre. Vous avez créé une Chine impénétrable et non transparente. Avant le Coronavirus, la Chine était connue comme un État qui surveille tout le monde. Maintenant, la Chine est connue comme un État qui surveille tout le monde, et qui a infecté tout le monde avec une maladie mortelle.

C’est votre héritage politique.

Votre ambassade me dit que je ne suis pas à la hauteur de « l’amitié traditionnelle de nos peuples ». Je suppose que vous considérez comme une grande « amitié » le fait que vous envoyiez maintenant généreusement des masques dans le monde entier. Ce n’est pas de l’amitié, j’appellerais cela de l’impérialisme caché derrière un sourire – un cheval de Troie.

 Vous avez l’intention de renforcer la Chine grâce à un fléau que vous avez exporté. Vous n’y parviendrez pas. Le coronavirus sera votre fin politique, tôt ou tard.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Julian Reichelt

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le rédacteur en chef de Bild au président chinois « Vous avez mis le monde en danger »

    1. robert davis

      BRAVO au rédacteur en chef du Bild pour son courage et son intelligence: en effet ce n’est pas en léchant les ,pieds des chinois comme le font micron et ses merdias dont les propriétaires esperent des contrats qu’ils vont les avoir car dans le rapport de force le plus fort ne cède pas au plus faible. Actuellement il faut commencer par au moins se positionner dans le rapport de force face à la chine pour obtenir des contrats et pour cela il y a le erbe et le retrait des marchés à la chine. Comme toujours petit micro micron fait exactement l’inverse.

    2. Edmond Richter

      Je n’ ai jamais ete partisan du BILD (trop de sensationalisme, de titres accrocheurs) mais la je dois dire CHAPEAU!!! quelle lecon magistrale a la presse francaise tout juste bonne a taper sur Trump et a encenser Macron!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap