toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Covid-19, actualité et messianisme. Par Frédéric Sroussi


Covid-19, actualité et messianisme. Par Frédéric Sroussi

 Je me permets de porter ces nouvelles réflexions à votre connaissance : 
le peuple juif a offert à l’humanité – par l’intermédiaire de Dieu puis de Moïse -, la Bible hébraïque et la notion du Dieu Unique et immatériel.

Les nations y voient encore un outrage remettant en cause les croyances païennes auxquelles elles sont encore tant attachées . Le ‘’retour à terre’’, dont l’ écologisme se fait l’ écho en nous faisant croire que notre planète serait un être indépendant de la création divine, en est une preuve flagrante. Les Juifs sont certainement les premiers à avoir pris en compte l’importance de la nature; plusieurs fêtes juives sont associées au cycle des saisons et des récoltes mais jamais nous ne devons oublier que c’est Dieu qui a créé la terre et que celle-ci est un don , une praxis divine…

Le non-croyant voit la beauté de la nature quand le croyant y voit la sublime création de Dieu.
Les uns admirent la conséquence, nous admirons la Cause. Les uns regardent vers le bas, nous regardons vers le haut.

Loading...

J’avais déjà écrit un article publié le 22 mars sur Europe-Israël intitulé : Les prophéties d’ Isaïe et le Coronavirus : à méditer ?
J’ écrivais alors : « C’est dans le livre d’Isaïe, au chapitre 26, verset 20, que j’ai trouvé ces phrases qui m’ont tout de suite fait penser à la situation que nous vivons tous concernant les conséquences de la grave crise sanitaire dûe au Coronavirus. Je vous laisse juges : «Va mon peuple, retire-toi dans tes demeures, et ferme les portes derrière toi : cache-toi un court instant, jusqu’à ce que la bourrasque ait passé.» (Isaïe, 26:20)
Au chapitre 27, on trouve aussi cette phrase : «Mais cette ville si forte sera une solitude, cette résidence sera vide et abandonnée comme une plaine sauvage […]» (Isaïe, Chapitre 27, verset 10).                     
Même si «cette ville si forte » est considérée par la Bible du Rabbinat comme étant Babylone ou Ninive, il n’est pas impossible, d’un point de vue herméneutique, de se la représenter comme l’une des grandes villes aujourd’hui désertées et abandonnées qui, à travers le monde, ont aujourd’hui des allures de villes fantômes…»

C’est encore une fois, avec humilité, que je me permets de vous parler d’un autre fait d’actualité qui me parait correspondre à cette période unique que nous vivons et dans laquelle 3 milliards de personnes se retrouvent confinées, souvent avec la peur au ventre, à cause d’un virus mortel.

Il existe un passage célèbre concernant la fin des temps (soit l’arrivée de l’ère messianique) dans le Livre du Prophète Michée (chapitre IV, verset 3) dont se sont même inspirées des organisations laïques œuvrant pour le désarmement dans les années 1970 et 1980 : « Il (Dieu) sera un arbitre parmi les nations et le percepteur de peuples puissants,s’étendant au loin; ceux-ci alors de leurs glaives forgeront des socs de charrue et de leurs lances des serpettes ; un peuple ne tirera plus l’ épée contre un autre peuple, et l’on n’apprendra plus l’art de la guerre. (1)»

Or, que vient de faire Israël afin de sauver des vies ? Eh bien, l’ État juif a décidé de transformer une usine de fabrication de missiles en usine de fabrication d’appareils respiratoires afin de traiter les personnes atteintes de cas graves du covid-19. Mais pas seulement, puisqu’une chaîne de production de pièces de tanks a aussi été transformée en à peine 12 heures par Tsahal pour la fabrication d’ accessoires sophistiqués de protection pour les équipes médicales. Alors que, pendant la Première guerre mondiale par exemple, les usines Citroën et Renault se reconvertirent dans la construction de pièces d’artillerie et de chars, nous assistons ici au contraire à la reconversion d’usines d’armements en usines d’appareils pour sauver des vies.

Que l’on ne s’y trompe pas ! Peut-être est-ce un signe avant coureur de la venue de l’ époque messianique mais celle-ci n’interviendra pas avant que les ennemis d’Israël soient anéantis. Comme il est dit : «Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob mon élu, postérité d’Abraham qui m’aimait, toi que j’ai ramené comme par la main des extrémités de la terre, que j’ai rappelé de ses zones les plus lointaines, toi à qui j’ai dit : «Tu es mon serviteur, je t’ai choisi et je ne te rejette plus, » eh bien, ne crains rien car je suis avec toi; ne sois point affolé, car je suis ton Dieu. Je t’affermis, je t’assiste et te soutiens par ma droite, armée de justice. En vérité, ils connaîtront la honte et la confusion, tous ceux qui sont enflammés contre toi ; ils seront réduits à néant, ils périront tous ceux qui te cherchent querelle.Tu les chercheras et tu ne les trouveras plus, les gens qui se déclarent tes adversaires; ils seront comme le néant et le vide, les gens qui te font la guerre. Car moi,l’ Éternel, ton Dieu, je soutiens ta droite et je te dis : «Ne crains pas, je viens à ton secours. » (Isaïe, 41; 8-13, La Bible du Rabbinat français sous la direction du Grand-Rabbin Zadoc Kahn)

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org

Loading...

(1)Nous retrouvons cette prophétie dans le Livre d’ Isaïe au chapitre 2, verset 4.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Covid-19, actualité et messianisme. Par Frédéric Sroussi

    1. Mordehaï

      Merci Mr Sroussi pour votre excellente réflexion. Vous avez vu très juste.
      Nul doute – et je le dis en tant que chrétien, fidèle ami et défenseur d’Israël et du merveilleux peuple juif – cette épidémie a à voir avec la venue du Mashiah – pour nous chrétiens, le retour de Yéshouah Hamashiah – et semble être un avertissement à faire téchouva, une invitation à regarder vers le haut, vers le créateur de toutes choses, vers le Dieu d’Abraham, de Jacob et d’Isaac, qui est aussi notre Dieu, nous chrétiens qui étions étrangers aux alliances de la promesse mais qui sommes sauvés en acceptant le Messie d’israël , Yéshoua.
      Gloire à Dieu pour ses merveilles, pour Sion, pour ses promesses et pour son
      amour.
      Bien à vous.

    2. Frédéric Sroussi Post author

      Cher Mordehaï,
      Je vous remercie pour votre commentaire et J’apprécie le fait que vous ayez bien précisé que c’est en tant que Chrétien que vous parlez car Jésus (ou comme vous l’appelez Yéshoua) n’a jamais été et ne sera jamais le Messie des Juifs.
      Bien cordialement,
      Frederic Sroussi

    3. Yannouch

      Hi,hi l’érudition bornée ne fait pas un sage… au mieux un croyant qui se fabrique sa propre idée de Dieu dans son mental nécessairement tourmenté et donc confus, et qu’il prend ensuite pour le principe suprême. L’art de « prendre sa vessie pour une lanterne » … Le Principe Suprême ne parle pas; il est impersonnel et il n’y a que lui…à qui parlerait-il ? Les religions sont la dimension extérieure, « luciférienne », de la Spiritualité une, qui est pure métaphysique.

    4. Frédéric Sroussi Post author

       »Yannouch » : Je n’ai certainement pas de leçons à recevoir d’un pitoyable antisémite comme vous.Vous avez osé parler dans un commentaire récent de ‘’lobby juif pharmaco-medical en France’’. Juifs qui obtiendraient, selon le paranoïaque aigri que vous êtes, des ‘’nominations ‘’grasses’’’’ . Vous êtes un digne héritier de Drumont, Maurras, Doriot et Déat. Alors quittez ce site, vous trouverez celui de Soral sur Google. Vous allez vous y faire plein de nouveaux amis avec le même QI que le votre…
      Frédéric Sroussi

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *