toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coronavirus en Italie: la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen présente ses excuses


Coronavirus en Italie: la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen présente ses excuses

La semaine passée, les 27 ne sont pas parvenus à trouver un accord pour offrir une réponse forte aux conséquences économiques de la pandémie, notamment pour l’Italie.

Dans une tribune parue ce jeudi dans la presse italienne, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a présenté ses excuses à l’Italie pour le retard de réaction de l’UE face à la pandémie de coronavirus.

Et le titre de la lettre adressée à l’Italie est sans équivoque : « Je vous présente mes excuses, nous sommes avec vous ». « Aujourd’hui, l’Europe se mobilise aux côtés de l’Italie. Mais cela n’a pas toujours été le cas », a déclaré la responsable dans le quotidien La Repubblica.

Une Europe « laide », voire « morte », selon l’Italie

La semaine passée, les 27 ne sont pas parvenus à trouver un accord pour offrir une réponse forte aux conséquences économiques de la pandémie. Une fracture était notamment apparue entre pays du Sud, comme l’Italie et l’Espagne soutenues par la France, qui réclamaient une mutualisation de la dette via des « coronabonds », et ceux du Nord qui, derrière l’Allemagne et les Pays-Bas, rejettent cette option. Tenue par visioconférence, la réunion s’était terminée par une déclaration a minima prévoyant de se retrouver dans les deux semaines pour trouver un accord.

Loading...

En Italie, pays fondateur et pilier de l’Union, cet échec avait été accueilli par un vif dépit et une colère ouverte contre une Europe « laide », voire « morte ». « Il faut reconnaître qu’au début de la crise, face au besoin d’une réponse européenne commune, beaucoup trop n’ont pensé qu’à leurs problèmes nationaux », poursuit Ursula von der Leyen qui termine sa lettre par les initiatives prises par l’UE pour aider les pays les plus touchés, notamment l’Italie.

« Si nous sommes une Union, le temps est venu de le prouver »

L’Union va « allouer jusqu’à 100 milliards d’euros aux pays les plus durement touchés, à commencer par l’Italie, pour compenser la baisse des revenus de ceux dont les horaires de travail sont plus courts », a-t-elle notamment dit. Selon elle, l’Europe s’est aussi mise d’accord pour « des prêts garantis par tous les Etats membres, ce qui démontre la solidarité européenne ». « Chaque euro encore disponible dans le budget annuel de l’UE sera dépensé pour régler cette crise », assure-t-elle encore.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Coronavirus en Italie: la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen présente ses excuses

    1. maury

      En effet après les masques destinés à l’Italie et l’Espagne par la Suède et réquisitionnés par la France bonjour la solidarité européiste !!!C’est du chacun pour soi !Le nouveau monde de Macron est pire que l’ancien de Hollande et de ses prédécesseurs car il précipite les Pays dans la misère et dans la mort

    2. Circonstances exténuantes

      « Si nous sommes une union, le temps est venu de le prouver », dit-elle.
      En réalité, le temps est venu et a prouvé qu’il n’y a pas d’union.
      C’est dans les coups durs que les vérités explosent.
      Tout au plus, cette union sert à écraser le pouvoir de chacun de ses membres et à empêcher les différentes nationalités européennes de décider chez elles.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *