toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Zimbabwe : une ministre voit le coronavirus comme une « punition de Dieu » contre les Occidentaux


Zimbabwe : une ministre voit le coronavirus comme une « punition de Dieu » contre les Occidentaux

Pour la ministre zimbabwéenne de la Défense, l’épidémie de coronavirus qui frappe l’Europe et les Etats-Unis est le signe d’une vengeance divine contre des pays qui sanctionnent le Zimbabwe.

La ministre zimbabwéenne de la Défense n’y va pas de main morte. Elle a qualifié la pandémie de nouveau coronavirus de « punition » divine infligée aux Etats-Unis et à l’Union européenne (UE), car ils ont appliqué des sanctions à son pays à cause de sa répression contre l’opposition.

« Sentir les effets du coronavirus pour comprendre notre douleur »

« Le coronavirus est l’œuvre de Dieu qui punit les pays qui nous ont imposé des sanctions« , a déclaré Mme Oppah Muchinguri, lors d’un rassemblement le 14 mars 2020 à Chinhoyi, dans le nord du pays. « Ils sont enfermés chez eux. Leur économie souffre comme ils ont fait souffrir la nôtre, s’est-elle emportée. Ils doivent sentir les effets du coronavirus pour comprendre notre douleur« , a insisté la ministre, estimant que la pandémie montrerait au président américain Donald Trump « qu’il n’est pas Dieu« .

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Zimbabwe : une ministre voit le coronavirus comme une « punition de Dieu » contre les Occidentaux

    1. Slam

      Dieu n’est-il pas fatigué quand de tels cons croyant tout savoir et vomissant leur haine parlent en son nom ?

    2. robert davis

      Eh oui sanctionner les crapules, les assassins mérite une punition. De toutes manières ils se sont punis eux mêmes ces chiens qui ont massacré les blancs et s’ils se plaignent c’est parce qu’ils ne comprennent rien à rien.

    3. LeClairvoyant

      Je pense que la punition par le sida, l’ébola la faim et les racistes noirs est tombée sur l’Afrique, depuis moins d’un siècle et ne sont pas plus heureux que quand étaient avec le blancs e bon termes, car ils quittent l’Afrique.pour manger, étudier ou se soignes en Europe, etc.. Trouver des boucs émissaires sont des manipulations de tous les racistes, mais vous n’êtes pas immunisés encore contre le coronavirus pour cracher votre venin déjà.

    4. andre

      Les Chnois sont-ils si occidentaux que ca ? La punition divine, c’est celle qui frappe des ministres, ou autres membres des « elites dirigeantes », en les privant d’intelligence.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *