toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Viktor Orbán au Conseil de l’Europe : « Si vous ne pouvez pas nous aider dans la crise actuelle, abstenez-vous au moins d’entraver nos efforts de défense »


Viktor Orbán au Conseil de l’Europe : « Si vous ne pouvez pas nous aider dans la crise actuelle, abstenez-vous au moins d’entraver nos efforts de défense »

Hongrie – Période de crise ou non, la politique suit son cours en Hongrie. Comme lors de la crise des migrants de 2015-2016, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a revêtu son costume de chef de guerre, contraint son opposition à des choix politiques cornéliens et renvoyé (au moins verbalement) les institutions européennes dans les cordes aux yeux d’une bonne partie de l’opinion publique.

Suite à la mise en place de l’état de danger par le gouvernement hongrois, une polémique a eu lieu entre la majorité et l’opposition, qui a dénoncé la mise en place de mesures qui ferait de la Hongrie une dictature en raison du caractère indéfini dans le temps des mesures prises durant l’état de danger. Ce à quoi le Premier ministre hongrois, avec sa répartie habituelle, a répondu à son opposition qu’il entendait depuis des années que la Hongrie était en dictature, et que ce n’était donc jusqu’à présent finalement pas le cas (à ce sujet, relire l’article de Yann Caspar).

Et malgré la crise sanitaire qui frappe toute l’Union, le conflit entre les institutions européennes et la Hongrie, notamment, continue. En effet, le Conseil de l’Europe de Strasbourg s’est également invité dans ce débat sur la gestion de la crise en Hongrie par le biais de son secrétaire général, Madame Marija Pejčinović Burić. Cette dernière a écrit un courrier à Viktor Orbán dans lequel elle reprend les arguments de l’opposition hongroise sur la durée des mesures prises par le gouvernement.

En réponse, Viktor Orbán s’est également fendu d’une lettre, dans laquelle il a invité Marija Pejčinović Burić à étudier le texte voté par le Parlement hongrois et à le comparer aux mesures par d’autres pays, avant de conclure dans un style pour le moins très sec : « Si vous [l’Union européenne, ndlr] ne pouvez pas nous aider dans la crise actuelle, abstenez-vous au moins d’entraver nos efforts de défense ».

Loading...

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Viktor Orbán au Conseil de l’Europe : « Si vous ne pouvez pas nous aider dans la crise actuelle, abstenez-vous au moins d’entraver nos efforts de défense »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *