toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Miné par le Coronavirus, l’Iran n’en est que plus dangereux pour Israël. Par Frédéric Sroussi


Miné par le Coronavirus, l’Iran n’en est que plus dangereux pour Israël. Par Frédéric Sroussi

Vendredi 27 mars , en pleine crise sanitaire aiguë dûe au Coronavirus, le Hamas (ou un autre groupe affilié à l’Iran comme le DIP) n’a pas hésité à lancer une roquette contre le sud d’Israël.L’armée israélienne a riposté en frappant trois «infrastructures souterraines» du Hamas. Juste un jour avant, un drone du Hezbollah avait violé l’espace aérien israélien avant d’être abattu par Tsahal.

Deux attaques en deux jours ! La République Islamique d’Iran, via les mouvements terroristes qu’elle arme, entraîne et soutient, désire donc démontrer à Israël et au monde chiite que la guerre  »messianique » menée contre l’État juif ne s’est pas pour autant arrêtée malgré la pandémie liée au Coronavirus. Nous pouvons ajouter qu’une autre attaque de missiles a eu lieu, cette fois-ci dirigée contre l’ Arabie-Saoudite dans la nuit du 28 mars par les rebelles Houthis du Yémen soutenus par l’Iran.

L’ Iran est un des pays les plus frappés par le Covid-19 et déjà plusieurs hauts dirigeants militaires, politiques et religieux sont décédés des suites de cette maladie.
Nombre de djihadistes du Hezbollah sont ausi infectés depuis leur retour du pèlerinage à Qom en Iran ( Intelligence online 25/03/2020).
Israël en particulier et le monde en sont-ils pour autant plus en sécurité ?

Loading...

Comme nous l’avons dit, l’Iran continue son djihad contre l’ État juif mais pas seulement : le professeur Ali Bakeer, un analyste politique turc basé au Carnegie Middle East Center de Beyrouth, a déclaré à Media Line :« Même si l’actualité est toute entière focalisée sur la pandémie du Coronavirus (ceci n’a pas empêché) l’Iran de recruter 9000 nouveaux miliciens chiites pour aider le régime syrien. Le Hezbollah a même promis de faire un dépistage du coronavirus pour ses combattants avant de les envoyer en Syrie ».

La République islamique d’Iran, malgré sa situation économique déplorable et l’épidémie qui la frappe, n’est donc toujours pas décidée à mettre un genou à terre.
Tel un animal blessé, l’Iran n’en est que plus dangereux !

Le régime iranien n’a jamais caché son objectif : la destruction de millions de Juifs vivant en Israël.
Sous-tendu par une vision eschatologique de type messianique (l’arrivée du Mahdi ), le régime chiite de Téhéran veut atteindre son but. Pour ce faire il s’est doté d’un programme nucléaire militaire comprenant donc le processus de fabrication de la bombe atomique associé à la production de missiles balistiques capables de transporter une ogive nucléaire.
L’ Iran possède même le plus grand et le plus diversifié arsenal de missiles balistiques du Moyen-Orient !

Il faut bien comprendre que la République Islamique d’ Iran poursuit la même visée que l’Allemagne nazie en son temps car la destruction des Juifs représente l’essence même du régime des Ayatollahs et des Pasdarans.

Le projet du régime chiite iranien est ,comme l’ écrivait en son temps le philosophe Alexandre Koyré au sujet du projet nazi, : une «conspiration en plein jour».
L’ Iran, je le répète, n’a jamais cessé de dire qu’il rayera Israël de la carte mais tout le monde minimise (car cela les arrange bien) les propos de tous les fanatiques qui sont au pouvoir à Téhéran.

Selon l’AIEA et l’Iran lui-même, la République islamique a déjà enrichi (dans l’ indifférence générale) 1500 kg d’ uranium à faible teneur (Il faut 1000 kg d’uranium enrichi à faible teneur pour fabriquer une bombe atomique !).
De plus, Téhéran vient de révéler qu’il a construit une nouvelle génération de centrifugeuses pour son site d’enrichissement d’uranium à Natanz.

Learn Hebrew online

Il faut imaginer le pire des scénarios ( à Dieu ne plaise !) qui consisterait en des attaques de missiles balistiques iraniens contre Israël (sur plusieurs fronts) alors que le pays est occupé à combattre le Coronavirus (ou même une fois passée la crise sanitaire en Israël). Tout cela pourrait se réaliser même sans l’utilisation d’ogives nucléaires qui ne seront pas opérationnelles avant un ou deux ans maximum (c’est-à-dire demain !).

En 1944, alors que tous les dirigeants nazis savaient que la guerre était perdue, l’extermination des Juifs s accéléra car, comme l’explique l’historien Robert Jan Van Pelt , même si «la guerre militaire était perdue, la guerre contre les Juifs pouvait continuer et c’était le plus important ».
Les ennemis du peuple juif sont prêts à tout sacrifier pour arriver à leurs fins !
Tsahal a les moyens humains et technologiques de contrer des attaques de missiles contre son petit territoire, à condition que les dirigeants israéliens soient prêts, sans hésitation aucune, à frapper notre ennemi juré en utilisant notre arsenal nucléaire. C’est eux ou nous !

© Frédéric Sroussi (journaliste-essayiste) pour Europe-Israël.org

Loading...




Frédéric Sroussi est journaliste et essayiste. Il a collaboré, entre autres, au Journal du Parlement français, à l'édition française du Jerusalem Post, à la revue de l'Instituto Centroamericano de Prospectiva e Investigación (ICAPI) ou encore à la revue France-Israël Information. Il est aussi l'auteur de deux essais.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Miné par le Coronavirus, l’Iran n’en est que plus dangereux pour Israël. Par Frédéric Sroussi

    1. andre

      La facon dont l’Europe a, ces dernieres semaines, laisse tomber l’Italie est une indication de plus de la facon dont c’est avec les yeux secs qu’elle regarderait une attaque nucleaire iranienne contre Israel. Il ne faut pas manquer de le rappeler aux dirigeants europeens, et de leur rappeler egalement, a chaque occasion ou ils accompagneront leurs « conseils » a Israel de protestations d’amitie, que personne n’est dupe: ces conseils ne sont la que pour profiter a l’audience de l’Europe dans le monde arabe.

    2. doudou

      j’espere que l’écatombe du covid19 continue de s’abattre sur eux,et qu’israel economise ses munitions(et le combat cessera faute de combattants),amen!

    3. robert davis

      Le covid19 en iran est une trés bonne nouvelles et il faut esperer que les crapules qui gouvernent ce pays crèveront les uns après les autres bientôt. Le seul danger de la part de ce pays de m. vient de l’arme atomique car malgré toutes les défenses d’Israel en cas d’attaque à la bombe A. l’une d’entre elles peut atteindre son objectif. Il faut lancer des attaques contre les sites iraniens virus ou pas.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *