toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Migrants : « C’est une zone de guerre ici ». Entreprises en faillite, chute du tourisme, insécurité… situation catastrophique à Lesbos


Migrants : « C’est une zone de guerre ici ». Entreprises en faillite, chute du tourisme, insécurité… situation catastrophique à Lesbos

Grèce – Autrefois plus connue pour son ouzo, son fromage, ses plages idylliques et pour être le lieu de naissance du poète grec antique Sappho, l’île de Lesbos a été transformée sous le poids d’une crise humanitaire qui n’était pas de son fait.

Aujourd’hui, Lesbos, située à quelques kilomètres des côtes turques, connaît une nouvelle vague d’arrivées de migrants dont les pêcheurs, les hôteliers et les commerçants craignent qu’elle ne nuise encore davantage à l’image de l’île en tant que destination de vacances et ne les ruine.

L’île de 86 000 habitants abrite déjà 20 000 migrants, pour la plupart entassés dans des installations prévues pour moins de 3 000 personnes. (…)

« La plupart des entreprises, du moins les entreprises touristiques, ferment », a déclaré Vangelis Papastavros, dont la femme possède un hôtel à Mytilène, la plus grande ville de l’île.

Loading...

(…) M. Papastavros a déclaré que la crise des migrants avait entraîné une « mauvaise publicité » qui menaçait les moyens de subsistance des habitants de l’île.

(…) Le commerçant Thodoros a déclaré qu’il pourrait fermer son commerce si la crise persiste.

« J’ai déjà du mal à joindre les deux bouts… Vous pensez que vous êtes dans une zone de guerre ici », a-t-il dit.

Les tensions sur l’île sont fortes, avec de fréquentes altercations entre des migrants frustrés et une police à bout de souffle.

(…) Cette situation comporte également des risques pour les pêcheurs de l’île.

« Nous sortons la nuit et je ne me souviens plus combien de fois nous les avons croisés, nous faisant presque tuer », a déclaré Yiorgos Mavrapidis, 67 ans, en évoquant le risque de collision avec les canots pneumatiques transportant les migrants vers la Grèce.

Learn Hebrew online

« En tant qu’îles périphériques, nous avions un peu de tourisme, mais maintenant, il n’y en a plus. »

Ekathimerini

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *