toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jean-François Colosimo: «Face à l’agression d’Erdogan, jusqu’où ira la naïveté des Européens?»


Jean-François Colosimo: «Face à l’agression d’Erdogan, jusqu’où ira la naïveté des Européens?»

La Turquie n’a jamais renoncé, au cours du XXe siècle, à l’attitude belliciste qu’elle assume désormais ouvertement. Seuls les Européens l’ont oublié et peuvent croire qu’on arrêtera Erdogan par la bienveillance, argumente l’historien et théologien.

L’Orient commence au Bosphore. Il n’a de vraiment compliqué que les illusions, les méprises et les oublis que l’Europe se complaît à entretenir à son sujet. À force de médiocres calculs sur un siècle de son existence, il nous est ainsi devenu naturel de juger la Turquie incompréhensible, puis ordinaire d’en subir les diktats.

Aujourd’hui encore, nous refusons de voir avec quelle symétrie elle s’applique à transgresser les frontières au Levant et à agresser l’Union européenne à ses frontières. Nous préférons ignorer qu’user des migrants comme une troupe d’appoint en les faisant passer du statut d’otages au rang de supplétifs et en les convoyant massivement vers l’Ouest ne suppose pas moins une logique d’affrontement qu’intervenir à l’Est en y transportant des blindés pour asseoir un projet d’annexion.

Nous nions combien un troc engageant la rétention d’une crise humanitaire contre l’octroi d’un soutien diplomatique à un insensé aventurisme militaire représente un insoutenable ultimatum. Or toute paix que l’on croit pouvoir acheter à un belliciste a pour prix sa surenchère. Les chancelleries et la Commission ont beau protester du droit, l’Europe, à la manière de la dernière Rome, finira par payer un nouveau tribut à la force et, immanquablement, le montant de la rançon s’aggravera. Pour autant, notre faute la plus essentielle consiste dans notre amnésie consentie.

Loading...

Il est bien une invariance chez notre voisin qui, de Lépante (1571) aux Dardanelles (1915) en passant par Vienne (1529 puis 1683), n’aura cessé d’être notre rival. À rebours du modèle de tolérance qu’a mythifié l’irénisme contemporain, l’instrumentalisation des peuples à l’intérieur et le chantage au massacre ou à la déportation de ces mêmes populations face à l’extérieur, autrement dit l’emploi indifférencié du matériau humain à fin d’hégémonie politique, lui ont été une pratique constante.

Sautant par-dessus les âges et les régimes, elle s’est étendue de la construction ottomane à la reconstruction turque et a prévalu sous Atatürk comme elle vaut sous Erdogan. L’exécution puis la négation du génocide commis contre les Arméniens par la mouvance des officiers progressistes en 1915, qui faisait suite aux massacres perpétrés par le sultan réactionnaire Abdülhamid en 1894 et dont la reconnaissance est encore punie par une loi parlementaire en 2020, illustre abyssalement cette permanence.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Jean-François Colosimo: «Face à l’agression d’Erdogan, jusqu’où ira la naïveté des Européens?»

    1. Yannouch

      Pas la naïveté, mais la Complicité collaborationniste de la classe mondialiste politicienne européenne qui sacrifie délibérément les populations autochtones et indigènes d’Europe : NOUS, à leurs intérêts financiers et élitistes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *