toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël: Gantz veut le soutien de la liste arabe unifiée. Liberman vire à gauche et prêt à s’allier avec eux…


Israël: Gantz veut le soutien de la liste arabe unifiée. Liberman vire à gauche et prêt à s’allier avec eux…

Si le parti Kakhol lavan veut le soutien de la Liste arabe unie, il devra faire une démarche officielle et demander ouvertement des négociations de coalition avec l’alliance majoritairement arabe, a déclaré dimanche le chef de la faction Balad de l’alliance, Mtanes Shihadeh, dans une interview à la radio de l’armée.

« La Liste arabe unie ne répétera pas l’erreur d’il y a trois mois de recommander [le leader de Kakhol lavan] Benny Gantz sans aucun engagement, sans aucun accord, sans rien d’écrit », a déclaré M. Shihadeh. « Nous avons vu ce qui s’est passé la dernière fois : La Liste aabe unie a fait sa recommandation et Gantz a carrément rompu le contrat, en adoptant toutes les positions du parti Likud. »

Shihadeh a ajouté que la Liste arabe unie aurait un certain nombre de demandes en échange de son soutien, parmi lesquelles « l’annulation de la loi Kaminitz et de la loi sur l’État-nation, un programme économique [pour améliorer la situation économique de la minorité arabe d’Israël], un processus de paix, un changement du statut de la population arabe en Israël, et l’annulation des lois discriminatoires qui changent de manière significative le statut de la population arabe ».

Liberman fixe ses règles de laïcité pour intégrer la coalition ; Gantz accepte

Parmi les demandes d’Yisrael Beytenu, assouplissement des conversions au judaïsme et transports publics le Shabbat ; on ne sait toujours pas si Kakhol lavan a le soutien des Arabes

Loading...

Le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a posé dimanche cinq conditions préalables à son adhésion à une coalition potentielle, consistant principalement en un ensemble de revendications laïques qui n’ont aucune chance d’être acceptées par les alliés ultra-orthodoxes du Premier ministre Benjamin Netanyahu, mais qui ont été rapidement acceptées par le chef du parti Kakhol lavan, Benny Gantz.

Autrefois proche allié de Netanyahu, Liberman est devenu une épine dans le pied du Premier ministre depuis mai 2019, lorsque son insistance sur un programme laïc lors des pourparlers de formation de la coalition avec Netanyahu et ses alliés ultra-orthodoxes après l’élection d’avril a fait capoter les négociations et a conduit Netanyahu à dissoudre la Knesset et à convoquer un nouveau vote.

Dimanche, Liberman a publié sur Facebook ses conditions pour rejoindre une coalition. La première était de garantir une allocation mensuelle d’au moins 70 % du salaire minimum en Israël pour tous les retraités vivant de pensions de vieillesse ou de revenus garantis.

Toutes les autres demandes concernaient la question de la religion et de l’État.

Il a demandé que le droit de décider d’autoriser ou non les transports publics et l’ouverture d’entreprises le jour de repos du Shabbat soit transféré du gouvernement aux municipalités et conseils locaux.

Une autre demande était la promesse, faite il y a un an, de faire passer, sans modification, un projet de loi réglementant la conscription des étudiants de yeshiva ultra-orthodoxes dans l’armée, qui a été adopté en première lecture à la Knesset en 2018. Les partis ultra-orthodoxes ont refusé avec véhémence cette demande.

Learn Hebrew online

La quatrième demande de Liberman était d’approuver le mariage civil en Israël, où les autorités religieuses contrôlent actuellement tous les enregistrements de mariage, et la cinquième était de permettre à tous les rabbins des villes de superviser les conversions au judaïsme – une demande à laquelle s’opposent les ultra-orthodoxes car ils craignent que de nombreuses personnes s’adressent à des rabbins relativement libéraux qui imposent des exigences moins strictes.

Gantz, qui a déclaré qu’il travaillait à la formation d’une coalition malgré le fait qu’il ait dû réunir le nationaliste Liberman et la Liste arabe unie à prédominance arabe, a rapidement accepté les exigences de Liberman. Dans un tweet partageant une capture d’écran du message de Liberman, il a écrit : « D’accord. Nous devons aller de l’avant ».

On ne sait pas encore comment Liberman et Gantz espèrent former un gouvernement pour écarter Netanyahu du pouvoir. Tous deux ont rejeté le soutien de l’alliance à prédominance arabe de la Liste arabe unie et de ses 15 sièges. Les partis arabes ont été à plusieurs reprises présentés comme un partenaire politique illégitime par les partis juifs majoritaires en raison de leurs positions antisionistes. Liberman lui-même a qualifié les députés arabes de « cinquième colonne ».

Loading...

Mais Gantz et Liberman pourraient être contraints de compter sur le soutien arabe, d’abord pour s’assurer que Gantz reçoive une majorité de recommandations des députés qui amèneront le président Reuven Rivlin à le charger de former un gouvernement, et ensuite, autant que possible, un soutien extérieur pour un gouvernement minoritaire dirigé par Gantz.

La faction la plus extrême de la Liste arabe unie, Balad, a également publié dimanche un ensemble de conditions pour que l’alliance soutienne Gantz.

La Douzième chaîne a rapporté samedi soir que le projet actuel de Kakhol lavan était de former un gouvernement minoritaire aux côtés de Travailliste-Gesher-Meretz (totalisant 40 des 120 sièges de la Knesset), avec le soutien extérieur d’Yisrael Beytenu (7) et de la Liste arabe unie (15).

Gantz et ses alliés présenteraient un tel gouvernement comme un gouvernement d’urgence pour mettre fin à l’impasse politique qui paralyse Israël depuis près d’un an maintenant, et qui laisserait sa porte ouverte à tous les membres du bloc de droite de Netanyahu qui souhaiteraient le rejoindre.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Israël: Gantz veut le soutien de la liste arabe unifiée. Liberman vire à gauche et prêt à s’allier avec eux…

    1. LeClairvoyant

      Bleu-blanc, a viré vers des couleurs dangereuses pour Israël et la majorité des israéliens, mettant en danger sa survie.
      Bibi et ses alliés sont mieux pour l’avenir Israël,

    2. andre

      Gantz et Liberman sont prets a tout pour eliminer Netanyahou de la vie politique.
      Ils sont prets a s’allier aux ennemis d’Israel, defaisant d’un coup tous les progres acquis depuis dix ans au contexte international, et ruinant les si bonnes relations avec l’administration americaine. Les Israeliens souhaitent-ils vraiment que leur destin soit pris en main par une association de pays arabes et des plus anti-israeliens parmi les pays europeens ? Souhaitent-ils vraiment que le Quai d’Orsay, le Maroc et la Tunisie decident de ce que doit devenir le pays ?

    3. robert davis

      J’ai cru un instant que liebermann jouait au poker pour forcer la main des religieux qui sont une plaie mais là il ne joue plus il joue à l’incendiaire! Il ne va quand même pas bruler Israel ce c.pour se débarrasser des religieux ou de NetanyaMOU! En tous cas si de nouvelles élections devenaient nécéssaires il faut vraiment que le PM promette de déclarer la souveraineté d’Israel sur la Judée/Samarie tout entière et non pas seulement les territoires occupe déjà légalement bien sûr. Je pense que là personne ne pourra plus ne pas voter pour lui.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *