toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Iran : Les jeunes iraniens ne brûlent pas le drapeau israélien mais les effigies de Khamenei et de Rohani


Iran : Les jeunes iraniens ne brûlent pas le drapeau israélien mais les effigies de Khamenei et de Rohani

Une alerte maximale et des mesures répressives n’ont pu empêcher la révolte à l’occasion de la fête du feu

Les jeunes insurgés ont tourné le dernier mardi de l’année iranienne, Chaharshanbe Souri (Fête du feu, dernier mardi de l’année iranienne avant Norouz), à Téhéran et dans les autres villes du pays, notamment Oroumia, Ahvaz, Qom, Isphahan, Tabriz, Ardebil, Anbaran, Abhar, Chiraz, Racht, Khorramabad, Dezfoul, Tabriz, Machad, Kermanchah, Lahidjan, Roudbar, Qods, Ochnavieh, Mahabad, Naghadeh, Khach, Delidjan, Karaj, Fardis, Chahriar, Doroud, Borujerd, Tonekabon, Semnan, Sabzevar, Chahroud, Gatchsaran, Behchahr, Kerman, Zahedan, Darab et Andimeshk dans des actes de protestations contre le fascisme religieux au pouvoir.

Scandant « Khamenei (symbole de l’obscurité) à balancer dans le feu » et «Le feu est la réponse du feu», ils ont incendié les pancartes, les panneaux d’affichage et les effigies de Khamenei ainsi que des photos de Qassem Soleimani et d’autres dirigeants du régime. Ils ont également pris pour cible les centres de répression et de pillage du régime dans diverses villes du pays. On pouvait voir des flammes et entendre des pétards toute la nuit à Oroumia, dans la province de l’Azerbaïdjan oriental.

Loading...

Le 9 mars 2020, le siège social des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) à l’intérieur de l’Iran avait appelé les jeunes insurgés à se lever à l’occasion de la fête du feu dans le cadre de la campagne pour renverser la théocratie religieuse au pouvoir en Iran en incendiant des photos, des bannières et les effigies de Khomeiny, Khamenei et Rohani.

La révolte de ce soir a été entrepris malgré la mobilisation frénétique du régime pour empêcher les manifestations et les soulèvements. Les forces de sécurité de l’État répressif avaient averti toutes leurs unités que “… les groupes d’opposition exploitent de telles cérémonies à leur avantage … Étant donné la probabilité de manifestations liées au problème des coronavirus, il est probable qu’ils peuvent utiliser les circonstances et transformer cela en protestations. “

Lundi 16 mars, le commandant des Forces de sécurité de l’État du Grand Téhéran (SSF), Hossein Rahimi, avait déclaré : «Quatre garnisons, Fajr, Fath, Nasr et Ramazan ont été mises en place et les forces de police sont pleinement préparées sous la forme de 1 450 patrouilles motorisés et de 400 à pieds, pour faire face à ceux qui perturbent la sécurité des gens. Ils ne feront preuve d’aucune clémence. Nous mettons sérieusement en garde contre la tenue de rassemblements où que ce soit. »

Le porte-parole de la SSF a évoqué l’arrestation de 630 personnes qui avaient été remises aux autorités judiciaires. Le commandant de la SSF à Ispahan a déclaré à l’agence de presse officielle Mehr : « Il y a toujours ceux qui perturbent l’ordre social, la sécurité publique et la sûreté. La police affrontera sérieusement ces personnes. »

Le procureur général de Qazvin a déclaré qu’il traitera avec les personnes qui organisent des rassemblements sans clémence. Le procureur de l’Azerbaïdjan oriental a ajouté qu’il n’autoriserait pas certaines personnes à utiliser le prétexte de Chaharshanbe Souri pour perturber la sécurité et la tranquillité des gens… Tout rassemblement, y compris les festivités de Chaharshanbe Souri, a été interdit.

Pendant ce temps, l’agence du régime kordepress a écrit: « Le bruit des grenades et des explosions au milieu de la fumée et du feu a fait ressembler les villes touchées par le coronavirus en des villes déchirées par la guerre … L’odeur de la fumée et du feu a balayé la ville. Le bruit des explosifs et les pétards ne s’arrêtent pas une minute. Les flammes peuvent être vues dans les montagnes environnantes et la célébration deu Chaharshanbe Souri est en cours. »

Learn Hebrew online

Source : Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Iran : Les jeunes iraniens ne brûlent pas le drapeau israélien mais les effigies de Khamenei et de Rohani

    1. phil hurzi

      oui, oui, oui… »Les jeunes iraniens ne brûlent pas le drapeau israélien »…bien, très bien, pour une fois, mais dès que toute cette affaire de coronavirus sera terminée ils rebrûleront des drapeaux israélien, à défaut de pouvoir tuer des juifs…il ne faut pas se leurrer… un muslim reste un muslims…il hait les non-muslim et veut les exterminer comme le prescrit le coran… il ne veut que l’avènement de l’islam…
      alors réjouissons-nous de leurs « ennuis »…et puis, comme le disent certains imams  » la prière garanti la non-contamination »…alors qu’ils se foutent la gueule par terre et le cul en l’air, comme il le font depuis des siècles en invoquant leur dieux de haine, et laissons-les crever du Co-machin ou d’autre chose…un bon musulman est un musulman mort !!

    2. Corine

      Commentaire stupide
      les Iraniens sont un peuple éduqué et pas fanatique
      Bon ils ont fait l’erreur de mettre au pouvoir des attardés
      Aujourd’hui ils n’en veulent plus
      Il faut plutôt les aider que de leur cracher dessus

    3. doudou

      corine,vous etes d’une grande naïveté,il ne faut pas se leurer,les iraniens sont musulmans purs et durs,ors dans leur coran,tout ce qui n’est pas musulman est mecréan,que pensez vous de la charia,et de leur fanatisme?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *