toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des chercheurs trouvent un album photo nazi relié avec de la peau humaine


Des chercheurs trouvent un album photo nazi relié avec de la peau humaine

D’après le musée et mémorial d’Auschwitz, le livre provenait probablement du camp de concentration de Buchenwald

Des chercheurs du Musée et Mémorial d’Auschwitz-Birkenau ont déclaré qu’ils avaient trouvé un album photo nazi doté d’une couverture composée de peau humaine.

L’album a probablement été fabriqué au camp de concentration de Buchenwald en Allemagne, a expliqué le musée.

Le musée a déterminé que la couverture de l’album était composée de peau, en la comparant en laboratoire à un objet similaire dans sa collection. La découverte a été annoncée en janvier.

Loading...

« La recherche suggère qu’il est très probable que les deux jaquettes, en fonction de leur technologie et composition, proviennent du même atelier de reliure », indique Elżbieta Cajzer, responsable des collections du musée d’Auschwitz.

Un album photo nazi relié avec de la peau humaine identifiée par des chercheurs au Musée et Mémorial d’Auschwitz-Birkenau. (Crédit: Musée et Mémorial d’Auschwitz-Birkenau)

Un album photo nazi relié avec de la peau humaine identifiée par des chercheurs au Musée et Mémorial d’Auschwitz-Birkenau. (Crédit: Musée et Mémorial d’Auschwitz-Birkenau)

La criminelle de guerre nazi Ilse Koch. (Armée américaine / domaine public)

La criminelle de guerre nazi Ilse Koch. (Armée américaine / domaine public)

« L’utilisation de peau humaine comme production matérielle est directement associée au personnage d’Ilse Koch qui, avec son mari, s’est tristement fait connaître dans l’histoire comme la meurtrière du camp de Buchenwald », ajoute la spécialiste.

L’album était composé de plus de 100 photographies et cartes postales. La plupart des images représentent des paysages.

L’album appartenait à une famille bavaroise qui possédait une chambre d’hôtes dans une station balnéaire pendant la Seconde Guerre mondiale. La famille a probablement reçu ce cadeau de la part d’une personne travaillant à Buchenwald, a déclaré le musée.

Le mari d’Ilse Koch, Karl Koch, avait été nommé commandant de Buchenwald en août 1937, et Ilse supervisait le camp. Le couple infâme était connu pour sa brutalité envers les prisonniers, Ilse avait pour habitude de fouetter les détenus alors qu’elle se déplaçait dans le camp à cheval.

Ils ont été transférés au camp de Majdanek en septembre 1941, où ils ont collectionné de la peau humaine tatouée et des crânes rétrécis. Ilse choisissait des prisonniers vivants dont elle voulait la peau.

Learn Hebrew online

Les Koch ont été interpelés en 1943 pour des accusations de détournement, de menaces envers des officiels et d’autres crimes. Karl a été exécuté par les SS en 1945, et Ilse a été acquittée.

Elle a été arrêtée par les États-Unis et condamnée à la prison à vie après la guerre. Elle s’est suicidée dans sa cellule en 1967.

Des survivants de Buchenwald ont expliqué que la peau humaine était utilisée dans le camp pour réaliser  toutes sortes d’objets, dont des reliures de livres et des portefeuilles.

Loading...

Une ancienne prisonnière, Karol Konieczny, a raconté dans un récit de son séjour au camp : « J’ai relié l’ensemble dans des couvertures reçues de mes collègues de l’atelier de reliure du camp. Bien sûr, comme tout le monde peut le deviner, les couvertures étaient composées de peaux humaines, qui provenaient des ‘ressources’ des SS. L’idée était de garder des documents de la bestialité et du génocide nazi ».

L’album a été donné au musée par Paweł Krzaczkowski par le biais de la Fondation des collections de la famille Sosenko. C’est une preuve de crime contre l’humanité, indique le musée.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Des chercheurs trouvent un album photo nazi relié avec de la peau humaine

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *