toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Coronavirus : des précautions spéciales ont été prises pour protéger un ancien gardien de camp nazi lors de son procès


Coronavirus : des précautions spéciales ont été prises pour protéger un ancien gardien de camp nazi lors de son procès

Le tribunal de Hambourg, désinfecté et sous haute sécurité sanitaire, poursuit le procès d’un ancien gardien de camp.

Durant l’épidémie de coronavirus, une course contre la montre est engagée en Allemagne dans la chasse aux anciens criminels nazis. Vendredi, le procès de l’ancien gardien du camp d’extermination du Stuthoff, Bruno D., 93 ans, s’est exceptionnellement poursuivi devant le tribunal de Hambourg, moyennant des conditions de sécurité sanitaire exceptionnelles, et en dépit de l’opposition de ses défenseurs. L’homme est aujourd’hui un vieux monsieur. Mais alors qu’il était âgé de 17 ans, l’ancien soldat de la Wermacht, devenu SS, a «concouru de manière sournoise et cruelle au meurtre en particulier de prisonniers juifs», commis entre le 9 août 1944 et le 26 avril 1945, dans ce camp situé près de Dantzig, en Pologne. 5230 personnes ont été tuées durant sa période d’activité. À l’heure où les victimes et leurs bourreaux s’éteignent, le procès de Bruno D. est destiné à passer à la postérité.

Ambulance stérilisée

Ainsi, comme à l’accoutumée, l’accusé est entré à 11 heures dans la salle du tribunal hanséatique, poussé dans un fauteuil roulant, mais vêtu cette fois de protections stériles après avoir été accompagné dans une ambulance également stérilisée. Trois juges et deux assesseurs étaient présents dans la salle censée être purgée du virus, ainsi que son avocat, un représentant du ministère public et un médecin. Pour sa part, le public était interdit d’accès. «Des précautions spéciales ont été prises afin de protéger l’accusé de risques d’infection», a précisé le tribunal dans un communiqué.

Purement formelle, l’audience n’a duré que quinze minutes. Cette dernière était «néanmoins indispensable, sous peine de voir le délai maximum imparti au procès, dépassé», a souligné le tribunal. En vertu du code de procédure pénale, «un report du procès (au-delà de trois semaines d’interruption NDLR) conduirait à devoir reprendre la procédure depuis le début. Or, compte tenu des vingt et un jours d’audience qui ont déjà eu lieu et des énormes efforts consentis par l’accusé lui-même, la cour ne peut pas se permettre d’abandonner», précise au Figaro, le porte-parole du tribunal, Kai Wantzen.

Loading...

Le procès de Bruno D. est appelé à rester un symbole du comportement de la justice allemande à l’égard des anciens meurtriers nazis. Cette dernière fut indolente et clémente envers les grands criminels de masse jusqu’à un changement de jurisprudence opéré à partir de 2011. Depuis cette date, les subalternes de la machine d’extermination sont aussi susceptibles d’être poursuivis. Après John Demjanjuk, ancien garde du camp d’extermination de Sobibor, condamné à cinq ans de prison, Oskar Gröning et Reinhold Hanning, respectivement comptable et gardien à Auschwitz (4 et 5 ans), c’est au tour de cet ancien membre des Jeunesses hitlériennes. Il pourrait être le dernier de cette courte liste.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Coronavirus : des précautions spéciales ont été prises pour protéger un ancien gardien de camp nazi lors de son procès

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *