toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Déjà condamné, l’antisémite Henry de Lesquen continue «Il y a pire que le coronavirus: le judéovirus !», il fait salle comble…


Déjà condamné, l’antisémite Henry de Lesquen continue «Il y a pire que le coronavirus: le judéovirus !», il fait salle comble…

Suisse – L’ancien haut fonctionnaire condamné en France s’est exprimé samedi devant une soixantaine de personnes. Sa présence controversée n’a pas provoqué de heurts.

«Il y a pire que le coronavirus: le judéovirus.» Sourire aux lèvres, fier de sa boutade, Henry de Lesquen a immédiatement planté son habituel décor, dans le caveau de l’Aquila, au pied du château d’Aigle. L’ancien haut fonctionnaire parisien, condamné en France en 2018 pour provocation à la haine et contestation de crimes contre l’humanité, était l’invité du groupuscule de «droite radicale» Résistance helvétique. Il s’est exprimé durant plus d’une heure trente sur la question raciale devant un public en rangs serrés, composé d’une soixantaine de personnes.

Dans la salle, des auditeurs de tous âges et de profils variés, parmi lesquels plusieurs représentants du Parti national suisse dont son président Philippe Brennenstuhl. Un long laïus démarré sur la taxonomie de l’espèce humaine «divisée en cinq races», pour évoluer sur les menaces de l’immigration de masse «congoïde», encouragée selon l’orateur par les «gouvernements cosmopolites» et la passivité des «candaules» (comprenez «les hommes blancs soumis» dans la dialectique de Lesquen), pour aboutir aux thèses complotistes antisémites, «la coterie juive» accusée de favoriser cette «invasion».

La conférence s’est déroulée dans le calme, malgré un communiqué de presse de SolidaritéS jeudi qui dénonçait la présence d’Henry de Lesquen. La formation d’extrême gauche avait annoncé qu’elle ne se mobiliserait pas physiquement à Aigle pour manifester. Mais sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes annonçaient leur intention d’assister à la conférence pour marquer leur désapprobation.

Loading...

La Commune d’Aigle, informée de la tenue de cette conférence, n’a pas cherché à interférer, invoquant jeudi dans nos colonnes la nécessité «de trouver le juste et difficile équilibre entre la garantie de la liberté d’expression et la stricte application de la loi». La teneur des propos incitera-t-elle la Municipalité à agir à l’avenir? «Nous avons découvert cet événement tardivement sur les réseaux sociaux et avons été pris de court, réagit le syndic Frédéric Borloz. Il est évident que le racisme doit être combattu. Lundi, un courrier sera adressé à Résistance helvétique. Au vu du caractère éminemment public de cette conférence, ils ne pourront plus invoquer l’argument du cadre privé. Ce groupement devra à l’avenir nous annoncer officiellement tous leurs événements. Nous aurons une base pour les interdire s’ils présentent un risque important. L’orateur ne sera pas autorisé à conférer à Aigle. Peut-être même que ses propos sont poursuivis d’office. Nous allons nous renseigner.»

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Déjà condamné, l’antisémite Henry de Lesquen continue «Il y a pire que le coronavirus: le judéovirus !», il fait salle comble…

    1. danilou

      c’est vrai qu’à la vue de sa tronche de vieux francouillard , j’affirme que le judeovirus est vraiment dangereux pour ce genre de cerveaux évidés de tout sens de la réalité ; il est bon pour la casse celui la aussi !!
      Remarquons quand même que le vieil âge permet au final de laisser libre court au fond de la pensée de tous ces retraités catos qui balancent ces inepties antisémites idiotes qu’ils ont entendus au biberon dans les bras de leur maman lors des prières à l »église .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *