toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Brigitte Macron a le blues en raison du confinement : la Première dame “vit ce retranchement avec difficulté”


Brigitte Macron a le blues en raison du confinement : la Première dame “vit ce retranchement avec difficulté”

Alors qu’Edouard Philippe a annoncé une prolongation de deux semaines du confinement, la Première dame “vit ce retranchement avec difficulté” .

Le confinement commence à peser dans le quotidien de millions de Français. Et cette période est encore loin de son terme alors le Premier ministre a annoncé une prolongation au moins jusqu’au 15 avril. Brigitte Macron n’échappe pas à ce dispositif. Comme le rapporte le magazine Elle, la Première dame commencerait à trouver le temps long dans les couloirs du palais de l’Elysée. « L’épouse du président vit ce retranchement avec difficulté », explique le magazine, tout en s’appuyant sur les confidences d’un proche de la compagne du chef de l’Etat : « Ça lui coûte. »  « La Première dame ne sort guère plus. La plupart du temps, elle déjeune dans son bureau, sur la table de réunion, avec le conseiller présent », détaille Elle.

En balade sur les quais de Seine malgré les recommandations de l’exécutif

Et d’ajouter : « Lorsqu’ils sont plus nombreux, pour respecter le mètre de distance de chacun, ils changent de pièce. Plusieurs déjeuners se sont ainsi tenus dans le salon Paulin : la table y est plus grande. Le service à la française, où chacun pioche dans les plats, a été remplacé par le service à l’assiette, plus hygiénique ». Comme le rappelle Le Point, Brigitte Macron s’était rendue sur les quais de Seine, le 15 mars, alors même que l’exécutif demandait aux Français de respecter les mesures de distanciation sociale et d’éviter les sorties. Pour Emmanuel Macron, cette mise à distance n’est également pas simple à vivre. « Il n’aime pas ça mais il fait attention », conclut un collaborateur.

Valeursactuelles

Loading...

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Brigitte Macron a le blues en raison du confinement : la Première dame “vit ce retranchement avec difficulté”

    1. MAGUID

      Et si le président de la République française était une femme, est-ce que son mari, on l’appellerait « PREMIER MONSIEUR »?

    2. rotciv

      la pauvre elle fait de la peine adejeuner sur la table de son bureau avec un service a l assiette c est un situation invivable comment fait elle???

    3. Jacques B.

      Dans le temps, les monarques faisaient goûter leur plat avant de manger, pour s’assurer qu’il n’était pas empoisonné.
      Avec le Covid-19, il suffit qu’un porteur du virus crache dans l’assiette du monarc (anagramme de Macron, tiens tiens) ou de sa concubine avant de la leur donner, et hop ! le tour est joué.
      Je sors…

    4. Rosa SAHSAN

      Mais quelle indécence. Si elle ne peut pas supporter d’être enfermé dans son château, mamie a tout le loisir de se promener dans son joli parc.
      Mamie a des états d’âme? il est vrai qu’elle ne peut pas faire de shopping.
      ROSA

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *