toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un nouveau plan à deux Etats par Donald Trump


Un nouveau plan à deux Etats par Donald Trump

Un nouveau plan de paix à 2 Etats

Ce mardi 28 janvier, Donald Trump a présenté son plan de paix pour le Moyen Orient et rétablir dans cette région une paix durable et stable. Il semblerait que celui-ci soit favorable à Israel, avec notamment une proposition de ce dernier de «  démilitariser » l’Etat palestinien.

Son projet consiste à prévoir la reconnaissance d’un Etat palestinien dans lequel la Bande de Gaza et la Judée Samarie seraient reliées par un tunnel. Le but serait donc que les palestiniens aient leur propre Etat indépendant avec bien sûr quelques conditions :

– Le futur Etat devra être démilitarisé

Loading...

– Israel garderai son droit de sécurité et de contrôle de l’espace aérien à l’Ouest de la Vallée du Jourdain

– Les palestiniens devront reconnaitre Israel comme « Etat Juif » et abandonner toutes formes de terrorisme

– Jerusalem resterait la capitale indivisible d’Israel, et Al-Qods serait la capitale du futur Etat palestinien

L’objectif de ce plan est de pouvoir être le plus équitable pour les deux parties et mettant en avant que les palestiniens ont tout a gagner de cette solution. De plus, il s’agit la pour le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas d’une chance d’obtenir enfin un état indépendant.

 

Rejet du plan de paix par le Hamas 
Le Hamas actuellement au pouvoir à Gaza, a immédiatement rejeté ce plan de paix : « Aujourd’hui nous disons que nous rejetons ce plan. Nous n’accepterons pas de substitut à Jérusalem comme la capitale de l’Etat de Palestine », a déclaré à l’AFP Khalil al-Hayya, un haut responsable du mouvement.

Ce refus n’est pas étonnant, au cours de l’histoire les Palestiniens n’ont pas cesser de s’opposer à toutes les tentatives de paix proposées depuis 1947.

Learn Hebrew online
  • 29 novembre 1947 : plan de partage de l’ONU
  • Juin 1967 : Israel conquière la Judée Samarie et la bande de Gaza
  • 25 juillet 2000: Camp David
  • 2001: sommet de Taba
  • 2008: Offre Olmert
  • 2009: Initiative de Bar Ilan
  • 2016: plan de John Kerry
  • 2020: plan de Donald Trump

 

Mais ce refus est encore moins surprenant car la nouvelle proposition de Donald Trump à de fortes similitudes à celle des Accords d’Oslo qui n’avaient déjà pas convaincu les palestiniens 27 ans auparavant.
Effectivement, en Septembre 1993 les accords d’Oslo annonçait déjà un plan à deux Etats. Celui ci mettait en place les conditions suivantes:

  • Reconnaissance mutuelle d’Israel et de l’OLP
  • Mise en place d’une autonomie palestinienne
  • Initiative de trouver un accord définitif dans les cinq ans a tout les niveaux : statut, frontières, territoires et Jérusalem

Cet accord n’a finalement jamais eu lieu, quelques améliorations ont pu être remarqués entre les deux parties, mais il a pris fin partiellement suite à l’assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin le 4 novembre 1995. Ehud Barak a prolongé le processus jusqu’à proposer une offre plus que généreuse offrant la moitié de Jérusalem et déracinant les juifs de Judée Samarie. Arafat est resté distant et n’a jamais appliqué les quelques exigences liées au plan de paix: reconnaissance d’Israel, cessation des violences et de l’incitation à la haine, financement des familles des terroristes. Mahmoud Abbas actuellement président élu une seule fois en 2005, corrompu et radical n’a lui non plus jamais souhaité négocier. C’est aussi pour cela qu’Israel, en l’absence de signature des accords d’Oslo, continue de « coloniser » ou s’implanter dans les territoires libérés en 1967 lors de la guerre défensive contre cinq pays arabes: la Jordanie, l’Egypte, la Syrie, la Libye et l’Irak.


>Le soutien favorable des pays  voisins 
L’Egypte s’est exprimée à son tour sur le nouveau plan de paix proposé pour le Moyen Orient. Elle incite les Israéliens et les Palestiniens à réfléchir attentivement sur ce plan de paix afin de pouvoir trouver des solutions équitables pour tous.

Loading...

Les Emirats Arabe Unis et le Qatar se sont aussi exprimés favorablement au sujet de ce nouveau plan d’action.

Enfin, Donald Trump a un challenge important de pouvoir mettre un terme à un conflit sans solution depuis longtemps. Israéliens et Palestiniens pourraient enfin céder sur cet accord afin de parvenir enfin à un accord durable.

Cependant, ce plan n’a pour le moment pas grande chance de réussite en raison d’une opposition évidente de la part des Palestiniens et du Hamas qui n’imaginent pas un Etat indépendant sans avoir pour capitale Jerusalem, et accepter toutes les conditions contraignantes que stipule cet accord. Par ailleurs, ce refus à par la suite déclenché de nombreuses violences envers Israël en signe de mécontentement.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Un nouveau plan à deux Etats par Donald Trump

    1. Circonstances exténuantes

      Si ces faux Palestiniens ont absolument besoin d’un Etat, que ça ne se fasse pas sur le compte du peuple juif. La terre d’Israël n’est pas une marchandise que l’on prête ou que l’on vend. Et puis, sur le plan sécuritaire, quelle absurdité!
      Alors que l’Etat d’Israël lutte contre les tunnels creusés par les terroristes depuis Gaza, il faudrait leur en offrir un tout neuf qui coupe le pays en deux?

    2. robert davis

      Très très très mauvais plan: avec ce plan dans 5 ou 10 ans Israel serait obligé de faire une guerre d’agression et le monde entier sera contre lui et il n’y aura plus Trump pour le soutenir. Quand on voit qu’avec le droit de son côté actuellement, les merdias et un tas de gouvernements crapuleux sont contre lui, quelles chances aura Israel de s’en sortir? ANYTHING THAT IS WORTH DOING IS WORTH DOING WELL, il faut faire un plan qui tienne la route en expulsant les arabes vers la jordanie, ça c’est du bricolage, de la m. Ce plan ferait plus de mal que de bien à Israel s’il est appliqué.

    3. robert davis

      Ce que lesz arabes n’ont pas réussi à faire après 4 guerres ni la pr gauchiste, Trump sur les conseils de 2 imbéciles tels que Kushner le parasite et Netanyahu le specialiste de la politique politicienne lui permettant d’aligner les mandats, vont pouvoir faire grâce à cette saleté de plan: détruire Israel. La solution réside dans la déclaration de la souveraineté d’Israel sur la Judée/Samarie et l’expusion des arabes par la force,; il n’y a pas d’autre solution n’en déplaise aux lâches qui ont grand peeeeeuuuuur de prendre le moindre petit coup et finissent dans les fours par millions!

    4. robert davis

      Circonstances: les faux palestiniens n’ont pas besoin d’un état ils l’ont déjà en jordanie sans parler de 22 autres états arabes et…de l’europe qu’ils sont en train d’envahir. Ils veulent uniquement détruire Israel afin que les juifs n’aient plus un Etat. Nous on l’a compris depuis longtemps mais les c. les lâches morts de peur de la moindre mouche, les malveillants, les antisémites + les juifs lâches eux ne l’ont pas compris et ne le comprendront jamais, c’est une question de courage donc PHYSIOLOGIQUE. Il faut agir sans eux.

    5. LeClairvoyant

      Le moment n’est pas venu pour régler ce Conflit millénaire entre palestiniens et juifs, il risque de faire encore plus de victimes par les frustrations des uns et des autres. Sécuritairement et militairement est inférieur à la situation actuelle.

    6. robert davis

      « régler ce conflit millénaires entre palestiniens et juifs… » Je ne vois pas comment ce conflit peut être millénaire vu que les faux palestiniens n’existent dans l’imagination des antisémites que depuis 1967! Les frustrations ne font qu’augmenter avec le temps grâce à la couardise des gauchistes et la situation ne sera pas éternellement favorable à Israel. Il ne faut pas laisser au lendemain ce qu’on peut faire le jour même: c’est un dicton très astucieux car les problèmes s’accumulent jusqu’à devenir insolubles.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *