toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rencontre Orbán et Pellegrini: «Il est interdit de le dire en Europe, mais la migration est une invasion organisée» (Vidéo)


Rencontre Orbán et Pellegrini: «Il est interdit de le dire en Europe, mais la migration est une invasion organisée» (Vidéo)

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et son homologue slovaque Peter Pellegrini ont inspecté la frontière hongroise-serbe jeudi, l’un des principaux obstacles pour les migrants qui tentent d’entrer en Europe via la route d’immigration des Balkans, la Slovaquie renouvelant son engagement à aider la Hongrie si le pays nécessite son aide.

Lors d’une conférence de presse impromptue tenue sur place, Orbán a déclaré que la Hongrie protégeait non seulement sa propre frontière, mais aussi celle de la Slovaquie, et avec le temps plus doux du printemps qui approche rapidement, la pression migratoire devrait augmenter à la frontière serbo-hongroise.

Le Premier ministre hongrois a déclaré que les images véhiculées par la presse internationale sur les migrants ne correspondaient pas à la réalité, 95% des personnes arrivant étant des hommes en âge de porter des armes.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán (L) et le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini (L) visitent la frontière hongroise-serbe.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán (L) et le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini (L) visitent la frontière hongroise-serbe.

Orbán a ajouté que si en Europe il est interdit de le dire, il faut quand même avouer qu’il s’agit d’une «migration organisée». Il a déclaré que, bien que la Hongrie consacre des ressources importantes à la protection de la frontière extérieure de l’Union européenne, elle ne reçoit aucune aide financière pour cela, car le pays figure «sur la mauvaise liste», étant qualifié de «principal coupable» pour être le premier à avoir érigé une clôture le long de la frontière.

Loading...

Après avoir visité la frontière, Orbán a publié une vidéo sur Facebook avec le message «Défendre l’Europe ensemble».

«C’est un travail difficile que nous aurions du mal à faire sans l’aide de nos alliés», a déclaré Orbán, se déclarant reconnaissant du soutien de la Slovaquie.

La Hongrie a érigé la clôture temporaire le long de la frontière serbe en août 2015, au plus fort de la crise migratoire et, actuellement, la police des frontières et l’armée patrouillent en grand nombre dans la région.

Pellegrini a déclaré que si la Slovaquie défend la frontière extérieure de l’UE avec l’Ukraine, elle a besoin de la Hongrie pour défendre le flanc sud. Il a également confirmé la déclaration d’Orbán que la pression migratoire allait augmenter avec l’arrivée d’un temps plus doux, affirmant que la Slovaquie connaît également ce phénomène.

Orbán a également déclaré que les services secrets hongrois suivaient de près la situation et pouvaient confirmer que la migration était soutenue par «la moitié des organisations de traite des êtres humains se faisant appeler ONG».

Lors de la conférence de presse, Orbán a déclaré que les frontières de la Hongrie ne sont pas fermées, mais que les visiteurs doivent d’abord «frapper» et suivre les procédures pertinentes. Les migrants seront placés dans une zone de transit et si leur demande en Hongrie est approuvée, ils seront autorisés à entrer. Sinon, ils seront retirés de la zone de transit.

Learn Hebrew online

«Si tout le monde agissait de cette façon, la vie serait belle», a déclaré Orbán. «Mais la majorité ne le font pas, mais choisissent plutôt le chemin illégal.»

La Hongrie a récemment fait l’objet d’un certain nombre de tentatives d’entrée en force, dont 71 migrants qui ont tenté en vain de pénétrer la frontière hongroise ce mois-ci. Près de 700 migrants se sont dernièrement amassé à la frontière serbe cette semaine, après avoir entendu des rumeurs selon lesquelles la Hongrie ouvrirait ses frontières.

La police serbe les a reconduits en autobus, mais l’incident souligne la menace à laquelle l’Europe est actuellement confrontée.

Loading...

Source(s): Remix

Crédits photo: page Facebook de Viktor Orbán

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Rencontre Orbán et Pellegrini: «Il est interdit de le dire en Europe, mais la migration est une invasion organisée» (Vidéo)

    1. LeClairvoyant

      Merci Pellegrini de lui donner un coup de mais à Oban, car il a raison mais est puni par l’Europe émigrationiste, car il dénonce une réalité qui éclabousse tous les pays et ONG pro migration.

    2. robert davis

      Bien sûr que les migrants sont les envahisseurs de genghis khan mais ils sont soutenus par la gauche, leur pr à la noix, des gouvernants qui ne pensent qu’à bouffer et à leur sexe et à embobiner le peuple par des discours lénifiants qui empêchent la nation de se défendre!

    3. Pinhas

      Va t’on tenir jusqu’en 2022 ?
      Si rien ne change radicalement alors apprenons le coran .

      Le coran c’est facile , tu prends les 10 commandements et tu inverses.
      Exemple  » Tu ne tueras point = Tu tueras.
      Aime ton prochain comme toi même = haï ton prochain .
      Ti vois ci facile mon cousin 🤣😂😂😂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *