toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

ONU: Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme sous la coupe d’ONG pro-boycott d’Israël et proches d’organisations terroristes


ONU: Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme sous la coupe d’ONG pro-boycott d’Israël et proches d’organisations terroristes

Ces dernières années, des organisations qui promeuvent le boycott d’Israël ont fait pression sur le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme pour publier une liste noire des sociétés opérant dans les implantations juives de Judée Samarie et à Jérusalem-Est. A part pour Israël, jamais le bureau de la Haut-Commissaire Michelle Bachelet n’a publié de base de données pour condamner un Etat en situation de conflit territorial.

La liste en question a été mandatée par une résolution de mars 2016 du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, parrainée par le Koweït, au nom des 22 membres du groupe arabe, par le Pakistan au nom des 56 membres du groupe islamique avec le Soudan, le Venezuela, l’Algérie, Bahreïn, la Bolivie, le Tchad, Cuba, Djibouti, l’Équateur, l’Égypte et la Libye.

Les dictatures ont lancé cette liste noire non pas par souci du respect des droits de l’homme, mais pour détourner l’attention des abus de droits dans leurs propres pays, en stigmatisant, comme à l’accoutumée, Israël. Michelle Bachelet, qui devrait œuvrer à la défense des principes d’universalité et d’égalité de la Charte des Nations Unies, est devenue l’instrument du mouvement BDS.

Par ailleurs, un examen attentif du nom des organisations antisionistes qui ont fait pression sur le Haut-Commissariat révèle que nombre d’entre elles ont des liens avec des groupes terroristes. Ainsi, le chef d’une organisation palestinienne, qui a été jugé, reconnu coupable et condamné à la prison pour ses activités terroristes au sein du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), a accès au bureau du Haut Commissariat.

Loading...

Voici quelques exemples d’organisations terroristes – ou dont les représentants ont été impliqués dans des activités terroristes – qui ont œuvré à la publication de la liste.

Al-Haq

Entre 2017 et 2020, l’ONG Al-Haq a touché 296 600 € de l’EIDHR (European Instrument for Democracy & Human Rights) pour « Autonomiser la société civile palestinienne et promouvoir la déclaration et la mise en œuvre efficaces des instruments internationaux de droits que la Palestine a accueillis en 2014» : Al-Haq joue un rôle prépondérant dans le lawfare (la guerre juridique) contre Israël et s’active aux côtés de BDS. Le directeur général d’Al-Haq, Shawan Jabarin, a des liens avec l’organisation terroriste FPLP et, pour cette raison, Israël et la Jordanie lui ont refusé des visas de sortie. Selon la Cour suprême israélienne, Jabarin «agit apparemment comme une manière de Docteur Jekyll et Mister Hyde, agissant une partie du temps en tant que PDG d’une organisation de droits de l’homme, et à d’autres moments en tant que militant d’une organisation terroriste ».

Le 14 janvier 2020, Al-Haq a appelé à la publication de la base de données qui recense les entreprises situées dans les implantations juives de Cisjordanie en demandant une mise à jour annuelle à Michelle Bachelet; Al-Haq a contacté les ministères des affaires étrangères du monde entier et adressé des pétitions aux parlementaires pour promouvoir une campagne médiatique.

Le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR)

En août 2019, le PCHR a signé un appel public au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme Droits pour demander la publication d’une liste noire. Une lettre signée par 100 organisations palestiniennes et étrangères a demandé que la base de données soit discutée lors de la session du CDH en septembre 2019.

Loading...

Près d’un an plus tôt, en novembre 2018, le président du PCHR, Raji Sourani, a rencontré Michelle Bachelet. Dans le cadre de la réunion, il a invité la Haut-Commissaire à publier la base de données sans tarder.

Pour rappel, Jaber Wishah, vice-président du conseil d’administration du PCHR jusqu’en 2017, a été deux fois condamné à la perpétuité et à 15 ans de prison. Wishah a dirigé l’aile militaire du FPLP Cisjordanie.

De plus, le PCHR a participé activement à la « Grande marche du retour » du Hamas. Le président Raji Sourani et le chef du service juridique du PCHR sont restés proches de l’organisation terroriste et coopèrent étroitement avec elle

Loading...

Addameer

Le 14 novembre 2018, Addameer, avec d’autres organisations, a signé une pétition appelant le CDH à créer et à publier une base de données publique et actualisée des entreprises ayant des liens avec Israël pour les boycotter.

En 2017, Addameer était signataire d’une pétition avec quelque 50 organisations palestiniennes et étrangères qui demandaient la formulation et la publication d’une base de données sur le boycott.

S’agissant des liens d’Addameer avec le terrorisme, l’Agence de sécurité israélienne a annoncé le 18 décembre 2019 qu’elle avait découvert un vaste réseau du FPLP comprenant les terroristes impliqués dans l’assassinat de l’adolescente israélienne Rina Schnerb.

Quelques mois plus tôt, Tsahal a effectué une descente dans les bureaux d’Addameer pour ses liens avec le terrorisme. Samer Arabeed, un habitant de Ramallah de 44 ans, a dirigé l’escouade terroriste du FPLP qui a mené l’attaque terroriste de Dani Spring. C’est lui qui a recruté les membres de la cellule terroriste, fabriqué la bombe et l’a fait exploser. Arabeed a déjà été détenu à plusieurs reprises dans le passé pour son implication dans le terrorisme. Selon le site Web d’Addameer, Arbeed a été le comptable de l’organisation jusqu’en 2017 au moins. Son épouse, Nura, est trésorière d’Addameer au sein du conseil d’administration et de l’assemblée générale depuis 2017.

D’autres membres de la direction d’Addameer étaient membres du FPLP comme Abdel Latif Ghaith, président du comité exécutif l’organisation et l’un de ses fondateurs, et Ayman Nasser, directeur du département juridique, qui a purgé une peine de six ans de prison dans les années 1990 pour son appartenance au FPLP, y compris pour avoir placé des explosifs.

L’Aide populaire norvégienne (NPA)

En novembre 2018, le NPA, avec d’autres organisations, a signé une pétition appelant le CDH à créer et publier une base de données publique et actualisée des entreprises liées à Israël. En 2017, le NPA était signataire de la pétition appelant à publier la base de données sur le boycott.

En avril 2018, les autorités américaines ont annoncé que Norwegian People’s Aid (NPA) – qui mène des activités humanitaires et recevait des fonds du gouvernement américain depuis des années – a été condamnée à une amende de 2 millions de dollars à la suite d’une enquête qui a révélé qu’entre 2012 et 2016, le NPA a transféré des fonds pour des projets d’autonomisation à des jeunes de Gaza, auxquels des membres du Hamas et du FPLP ont participé. L’enquête a également montré que le NPA a fourni divers services à l’Iran entre 2001 et 2008.

Téléchargez le dossier ELNET

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “ONU: Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme sous la coupe d’ONG pro-boycott d’Israël et proches d’organisations terroristes

    1. robert davis

      Les Etats qui ne savent pas se défendre par exemple politiquement sont comme les personnes qui ne savent pas répondre à ceux qui les persécutent, ils ont 1000 problèmes par jour. Par contre ceux qui savent se défendre n’ont aucun problème, comme c’est…curieux! Au lieu de pleurnicher sur l’antisémitisme si NetanyaMOU répliquait intelligemment en mentionnant le Traité de Sèvres PERSONNE NE CONTINUERAIT A PARLER DE TERRITOIRES OCCUPES. La couardise, la dipoooomatie et autres c. du PM sont les vrais responsables de a persécution d’Israel par l’onu, les dirigeants français gaullistes et gauchistes etc. Qui eut croire que toutes ces andouilles se comporteraient ainsi s’ils ne pensaient pas que le PM est prêt à sacrifier son pays pour avoir…de bonnes relations diploooomatiques?

    2. yvetro

      Bravo Robert Davis. Je pense que beaucoup d’Israeliens ignorent l’histoire, alors le traité de Sèvres doit être un dynosore, peut-être même pour Bibi. Il serait temps de réagir verbalement contre tous les diffamateurs, comme il l’a fait avec Erdogan.

    3. Hervé

      Le fait de ne pas s’être opposé à le venue de la macrone à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’aushwuiz, montre à quel point le PM de ce pays est MOU. Il devait être sensé savoir que ce FDP de M. allait faire un coup d’éclat avant d’aller lécher le cul et sans doute autre chose au terroriste à la retraite à rammallah.

    4. Yannouch

      Eh oui, les secrets devraient faire régulièrement un ménage… cela modérerait les autres, qui se croient aujourd’hui tout permis.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *