toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Netanyahu défie Gantz sur son terrain de prédilection : un débat télévisé


Netanyahu défie Gantz sur son terrain de prédilection : un débat télévisé

Netanyahu a proposé à Gantz un débat télévisuel sur une série de questions, de la sécurité à l’économie. Gantz refuse l’offre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a défié le leader de bleu et blanc, Benny Gantz à débattre autour d’une série de question lors d’une interview mardi soir avec Boaz Golan, animateur de « Open Studio » de Channel 20.

«Gantz, de quoi as-tu peur. Venez, discutons », a déclaré Netanyahu. «Je suis prêt à venir ici ou ailleurs. Nous parlerons devant le public. »

«Parlons des vrais problèmes. Sans téléprompteurs. Ce que nous avons fait et ce que nous prévoyons de faire pour l’État d’Israël. Je vous invite à un débat télévisé », a déclaré Netanyahu, en adressant ses mots à son principal adversaire et en regardant directement la caméra.

Gantz ne relèvera pas le défi de Netanyahu.

L’ancien chef d’état-major de Tsahal qui est récemment entré en politique a tweeté: «Que s’est-il passé, Netanyahu? Vous êtes inquiet qu’il y ait une date pour votre face à face avec les témoins à charge, vous tentez de vous attraper aux branches? Le 17 mars, vous allez devant les tribunaux et l’État d’Israël doit aller de l’avant. »

Gantz faisait référence à la dépêche de mardi annonçant que le système judiciaire israélien avait choisi le 17 mars comme jour d’ouverture du procès de Netanyahu. Netanyahu est inculpé de corruption dans trois affaires distinctes.

Le député bleu et blanc Yoaz Hendel, dans une interview à la radio mercredi matin, a déclaré que Gantz devrait refuser le défi.

«Nous avons proposé à deux reprises à Netanyahu un débat télévisé avec Gantz. Il a refusé deux fois parce qu’il était convaincu que tous les Israéliens voteraient pour lui. Il vise maintenant une quatrième élection, alors il change de stratégie. À mon avis, Gantz ne devrait pas entrer dans un débat. Cela n’apportera rien », a déclaré Hendel.

Le seul qui a montré sa volonté de débattre avec le Premier ministre était Avidgor Liberman du parti Israel Beiteinu, parti de droite ayant récemment décidé d’accepter un gouvernement aux cotés de l’extrême gauche qui a tweeté: «Je suis heureux d’entendre que vous êtes prêt à avoir un débat. Je vous invite à me confronter avant le 2 mars, où et quand vous le souhaitez. »

Le parti bleu-blanc est un parti fourre-tout de l’extrême gauche en passant par les partis arabes pro-hamas jusqu’au centre droite,  dont le seul but est de battre Netanyahu dans les urnes en couplant des accusations judiciaires discutables, des pressions sur les témoins pro-netanyahu par la police, des calomnies et une coalition sans programme.

Il est logique que Gantz refuse tout débat, il n’arrive pas à s’exprimer en public et n’a pour programme qu’une liste de réformes démagogiques. De nombreux analystes comme la journaliste israelo-américaine Caroline Glick, voient la main de Soros et de la gauche mondialiste derrière cette campagne de délégitimation.

Axel Rehouv pour europe-israel.org

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Netanyahu défie Gantz sur son terrain de prédilection : un débat télévisé

    1. robert davis

      Avec netanyaMOU il faudra 100 ans pour qu’il déclare la souveraineté d’Israel sur ses provinces si elles n’ont pas disparu entretemps. Avec gantz lesdites provinces disparaissent en…100 secondes au profit des arabes….

    2. gregory

      robert [email protected]
      Tout à fait d’accord! gantz est un islamo gauchiste qui attend son heure pour brader le pays!
      Mais devant le risque de perdre le pouvoir, Netanyahu souhaitera on l’espère!
      Agir en profitant de l’effet Trump mais ce dernier n’est pas vraiment crédible et semble promouvoir la solution à 2 états  » une catastrophe »!

    3. robert davis

      Gregory :je ne devrais pas le dire car il vaut mieux que cela reste secret mais c’est ,peut-être un secret de polichinelle, peut-être que netanyaMOU cherche à faire le malin, le machiavel avec ce plan mais le tempos de machiavel est passé depuis longtemps et ce n’est pas une bonne recette. Je préfère la bonne vieille logique du fait accompli,ON PREND ET ON DISCUTE APRES lorsque l’adversaire est découragé d’avoir tout perdu et prêt à toutes les compromissions et même l’abandon pur et simple.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *