toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Municipales à Grenoble : une colistière d’Émilie Chalas (LREM) considérait comme « haram », interdit par l’islam, de voter pour un Juif


Municipales à Grenoble : une colistière d’Émilie Chalas (LREM) considérait comme « haram », interdit par l’islam, de voter pour un Juif

À six semaines des échéances électorales, un échange publié sur les réseaux sociaux en 2014 refait surface. L’appel, relayé dans les mosquées, à ne pas voter pour Jérôme Safar, candidat socialiste de confession juive était-il antisémite ? Son auteur, qui a aujourd’hui rallié la liste de la candidate Émilie Chalas, s’en défend. Et dénonce un règlement de comptes. Le tout sur fond d’accusations de politiques clientélistes mises en œuvre dans les quartiers par les municipalités successives.

Une colistière d’Émilie Chalas a-t-elle dépassé les limites ? Depuis quelques jours, la campagne des municipales 2020 de Grenoble a comme un arrière goût de 2014. À l’origine de ce retour dans le temps et dans les tréfonds d’un épisode de la vie politique grenobloise ? Un post sur une page Facebook. Publié sous pseudo plutôt discrètement en 2014, le voilà qui réapparaît six ans plus tard. Mais cette fois au grand jour.

Le message ? Un appel à ne pas voter pour Jérôme Safar, alors candidat du Parti socialiste. Appel relayé dans la mosquée de Al-Kwathar – celle-là même qui, en 2019, a été fermée six mois pour ses prêches radicaux – et assorti du mot “haram”. En arabe, le terme désigne tout ce qui est interdit par l’islam. Mais dans la mesure où il était accolé au nom du prétendant à la mairie de Grenoble, de confession juive, le caractère antisémite de la publication ne fait aucun doute selon certains.

En 2014, les attaques contre Jérôme Safar n’avaient pas été ébruitées

Loading...

[…]

Place Gre’net 

Émilie Chalas, née le 18 octobre 1977 à Échirolles, est une femme politique française. Membre de La République en marche, elle est élue députée en 2017 dans la troisième circonscription de l’Isère. Elle est tête de liste de LREM pour les élections municipales de 2020 à Grenoble. Source Wikipédia

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Municipales à Grenoble : une colistière d’Émilie Chalas (LREM) considérait comme « haram », interdit par l’islam, de voter pour un Juif

    1. Cyrano

      Hé oui en politique il faut savoir avec qui s’accoquiner.
      Comme dit si bien Mme MORANO il faut choisir : la République ou la religion dans le deuxième cas la valise s’impose.
      Nous avons eu déjà des cas d’infiltration dans des conseils municipaux de muzz anti-juifs, c’est toujours la ségrégation qui prime et non le bien communal.
      Au départ tout n’est que façade républicaine, en grattant un peu le vernis s’écaille, chassez le naturel, il revient au galop.
      Des gens comme Rachida DATI ou Zineb EL RHAZOUI font hélas exception dans le paysage national.

    2. robert davis

      Les arabes et leurs soumis sont toujours aussi stupides, tant mieux: en fait les juifs au pouvoir sont si stupides qu’ils font bcp plus pour les mus que les autres! Les juifs résistants sont très rares!

    3. Jelaba

      On s’en fout et les juifs sont heureux de n’être pas concernés par le hallal !!
      y a ka dire que voter pour un musulman n’est pas kasher !!
      y a ka dire que voter pour un musulman est hallah comme les merguez !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *