toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Affaire Mila : Macron réaffirme le « droit au blasphème »


Affaire Mila : Macron réaffirme le « droit au blasphème »

Emmanuel Macron réaffirme le « droit au blasphème » et à « critiquer les religions » défendant Mila à qui « on doit une protection » .

« Dans ce débat, on a perdu de vue que Mila est une adolescente » a estimé Emmanuel Macron, interrogé sur la polémique. « On lui doit donc une protection à l’école, dans sa vie quotidienne, dans ses déplacements. L’Etat a pris ses responsabilités » a-t-il ajouté.

Selon le président, les enfants doivent « être mieux protégés » contre les « nouvelles formes de haine et de harcèlement en ligne. »

« Je sépare cet impératif de la question sur la critique des religions. La loi est claire: nous avons droit au blasphème, à critiquer, à caricaturer les religions » a souligné Emmanuel Macron.

« L’ordre républicain n’est pas l’ordre moral » a-t-il insisté, avant de préciser : « Ce qui est interdit, c’est l’appel à la haine, l’atteinte à la dignité. »

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Affaire Mila : Macron réaffirme le « droit au blasphème »

    1. robert davis

      Tant qu’il s’agit de parler, de fa<ire du bruit avec sa bouche avec des affirmations qui ne lui coûtent rien, on peut compter sur ce bavard mais quand il s'agit d'agir ou de dire un mot contre les mus qui pourraient lui faire perdre une voix, on ne l'entend pas dire autre chose que…pas d'amalgame…islamophobie…pas de statistiques…etc etc. En somme il ne parle que pour ne rien dire, la langue de bois!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *