toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les églises libérales condamnent Israël alors que les 38 pays où les Chrétiens sont le plus persécutés sont islamiques


Les églises libérales condamnent Israël alors que les 38 pays où les Chrétiens sont le plus persécutés sont islamiques

Certaines églises se jettent sur l’État juif, le seul pays du Moyen-Orient où les chrétiens sont en sécurité, ignorant ainsi la terrible menace que représentent les ennemis d’Israël pour l’église elle-même.

Par Melanie Phillips, JNS

L’Église d’Angleterre a une fois de plus exécuté le rituel qui a été décrété par les églises protestantes progressistes en Occident depuis des décennies: l’auto-flagellation libérale.

L’archevêque de Canterbury, Justin Welby, a déclaré cette semaine qu’il avait honte de l’attitude anglicane envers les Noirs, et a déclaré que l’église était «profondément, institutionnellement raciste».

Loading...

Il avait tellement honte d’avoir auparavant ignoré ses «privilèges et avantages blancs», il a même comparé le comportement de l’église à la façon dont le peuple allemand permettait aux nazis de persécuter les Juifs. «Je pense qu’ils n’ont pas vraiment remarqué; ils l’ont juste pris comme normal. »

Plutôt que de faire une comparaison aussi profondément inappropriée dans une tentative désespérée d’apaiser les dieux de la politique identitaire, le chef de l’église anglicane aurait mieux fait d’exprimer sa honte pour la façon dont tant de chrétiens libéraux dénoncent des piétés pénitentielles à propos des Juifs assassinés pendant l’Holocauste. tout en «prenant comme d’habitude» des calomnies meurtrières contre des Juifs vivants dans l’État d’Israël.

Les chrétiens sont sans doute les partisans d’Israël les plus engagés au monde. Dans le même temps, différents types de chrétiens sont parmi les pires ennemis des Juifs.

En Amérique, ceux qui défendent Israël avec tant de passion sont (principalement) les évangéliques de «l’État rouge». Ce sont ces gens dans leurs millions, et non le soi-disant lobby juif, largement surexagéré, qui rendent l’Amérique si pro-israélienne.

Cependant, de nombreux juifs américains croient que ces chrétiens sont des antisémites. C’est parce que certains veulent convertir les Juifs au christianisme et croient que cela se produira à la «fin des jours».

Rien de tout cela, cependant, ne représente un grave danger pour les intérêts juifs. Une menace bien plus grande est posée par les chrétiens qui semblent plus raisonnables parce qu’ils ressemblent à des libéraux laïcs.

Learn Hebrew online

Soutenir BDS «au nom d’une paix juste»

Le mois prochain, le comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE) doit élire un nouveau secrétaire général. L’un des deux candidats est le Dr Jerry Pillay, membre de l’Église presbytérienne unie d’Afrique du Sud, qui a exhorté à soutenir le mouvement BDS contre Israël «au nom d’une paix juste».

Le COE a joué un rôle clé en retournant une grande partie du monde contre Israël. Grâce à sa «théologie de la libération», il a imprégné pendant des décennies les églises libérales d’attitudes néo-marxistes, anticapitalistes et anti-occidentales – plaçant ainsi un halo virtuel sur l’antisémitisme de gauche.

En Grande-Bretagne, l’Église d’Angleterre et d’autres dénominations libérales sont institutionnellement hostiles à Israël. Ces églises, ainsi que des ONG chrétiennes extrêmement influentes telles que Christian Aid, Christ at the Checkpoint ou KAIROS, diffusent des distorsions et des faussetés qui calomnient Israël et assainissent l’agression palestino-arabe.

Loading...

Aux États-Unis, un certain nombre d’églises – notamment l’Église unie du Christ et l’Église presbytérienne des États-Unis – ont adopté des résolutions du BDS contre Israël.

Selon Dexter Van Zile, l’analyste chrétien du Committee for Accuracy in Middle East Reporting in America (CAMERA), la coalition «Never Again» de dénominations protestantes libérales créée après que l’Holocauste a attaqué les principales victimes de l’Holocauste avec un flot de propagande malhonnête.

Version «plus propre» des protocoles des Sages de Sion

Son message, écrit-il, est que «les juifs israéliens abusent des droits qui leur sont accordés en tant que peuple souverain au Moyen-Orient» et que «en exerçant une influence indue dans les démocraties où ils vivent, les juifs de la diaspora aident Israël à s’en tirer avec ses crimes. »

«C’est une version« plus propre »des Protocoles des Sages de Sion», explique Van Zile, «mais les implications sont tout aussi démoniaques.»

Alors que de nombreux chrétiens qui souscrivent à de telles opinions ne font que suivre le flux du récit répandu (et incontesté) sur le Moyen-Orient, les racines de ce récit résident dans une combinaison toxique de marxisme, de palestinisme et d’antisémitisme chrétien théologique.

Comme l’a raconté l’historien chrétien Paul Merkley, le COE a joué un rôle clé en provoquant la fête de la haine antisioniste à Durban, en Afrique du Sud, quelques jours avant le 11 septembre, lorsque des représentants participant à la Conférence des Nations Unies sur le racisme, la discrimination raciale , La xénophobie et l’intolérance qui y est associée ont exigé que les Nations Unies dénoncent Israël pour «perpétration systématique de crimes racistes, y compris de crimes de guerre, d’actes de génocide et de nettoyage ethnique».

Merkley a écrit: «Cette Déclaration de Durban a été réalisée en grande partie par le lobbying actif du Conseil œcuménique des Églises servant de courtier entre les États musulmans et l’opinion occidentale en août 2001.

«Aujourd’hui, la Déclaration de Durban est la source des devises avec lesquelles des personnes respectables dans notre partie du monde façonnent leurs campagnes pour priver Israël de son droit à la vie. Les déclarations du COE sur ce thème sont reprises dans les journaux et bulletins officiels des principales confessions protestantes aux États-Unis et ailleurs dans le monde. »

La racine la plus profonde de l’hostilité de l’Église envers Israël réside dans la résurrection de la doctrine précédemment discréditée de la «théologie de remplacement», également connue sous le nom de «supersessionnisme».

Cette doctrine, qui soutient que parce que les Juifs niaient la divinité de Jésus, ils ont été dépouillés de la faveur de Dieu afin que les chrétiens deviennent le «nouvel Israël» alors que les Juifs étaient damnés, a été la source de siècles de haine meurtrière juive jusqu’à ce que l’Holocauste la conduise. souterrain.

Elle a été relancée par la théologie de la libération chrétienne palestinienne, qui affirme faussement que les Arabes palestiniens étaient les premiers propriétaires de la terre d’Israël. Cela donne ainsi à la revendication palestinienne de la terre le statut de soi-disant écrit chrétien saint, transformant Israël en un intrus impie et ses défenseurs en ennemis de Dieu.

Cette fiction toxique et mortelle est pompée par le Centre de théologie de libération œcuménique Sabeel à Jérusalem, dirigé par le père Naim Ateek. Il est un ami proche de nombreux évêques anglicans âgés; tandis que Sabeel, utilisé comme une ressource majeure par le clergé anglican, les agences d’aide et les sociétés de pèlerinage, est une source cruciale de mensonges et de diffamations systématiques et théologiques sur Israël.

Embrassant leur assassin islamique

Pendant ce temps, le christianisme est actuellement attaqué par l’islam radical . Selon l’Open Doors World Watch List 2020, un rapport annuel qui classe les 50 premiers pays où les chrétiens sont les plus persécutés pour leur foi dans le monde, 260 millions de chrétiens souffrent de niveaux de persécution élevés à sévères.

L ‘«oppression islamique» était la principale source de persécution subie par les chrétiens dans sept des 10 pires nations, tandis que 38 des 50 sur la liste étaient à majorité musulmane ou avaient une population musulmane importante.

Pourtant, face à cette persécution chrétienne mondiale, les églises libérales sont presque silencieuses. Israël est le seul pays du Moyen-Orient où les chrétiens sont en sécurité . Pourtant, ces églises déversent sur Israël, non seulement aidant ainsi la menace mortelle à laquelle les musulmans palestiniens sont confrontés, mais ignorant la menace que ces gens représentent pour l’église elle-même.

Dans un récent discours prononcé dans la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, le chercheur palestinien Ahmad Al-Khatwani a vanté le fait qu’un État islamique de Palestine remplacerait non seulement Israël, mais que son armée «conquérirait également Rome». C’était une «cause islamique» qui devait être considérée «comme un conflit entre musulmans et juifs, musulmans et croisés».

Le christianisme a perdu son chemin il y a longtemps. Perdant leur foi, de nombreuses églises chrétiennes se sont plutôt tournées vers l’activisme social et politique, la théologie de la libération et l’analyse marxiste radicale du Conseil œcuménique des Églises.

Ces églises progressistes ont nié leur parent juif. Embrassant plutôt leur assassin islamiste, ils sont au premier rang des accusations contre Israël. Dans le processus, cependant, avec la diminution de leurs congrégations, ils se détruisent – affaiblissant ainsi encore plus la société pour laquelle ils ont autrefois fourni le noyau moral maintenant dégradé.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Les églises libérales condamnent Israël alors que les 38 pays où les Chrétiens sont le plus persécutés sont islamiques

    1. ixiane

      Quelles sont ces Eglises libérales ?? Une Eglise qui enseigne la BIBLE , l’ Evangile , ne peut condamner ISRAEL , ce sont des fake Church , qui se disent chrétiennes …. Un chrétien aime le Peuple de DIEU , comme il aime le MONT DU TEMPLE JERUSALEM qui est la DEMEURE du DIEU d’ ISRAEL !!!

    2. Parpar

      Béni soit Israël… Il a été, est, et sera TOUJOURS, LE PEUPLE ÉLU DE D.IEU.
      Maudit à qui s’en prend à lui… Ce n’est pas moi qui le dis … Dieu lui même est plus que Suffisant pour le dire. Un chrétien, n’est pas celui de simple appellation ou qui se rend à l’église chaque dimanche, mais celui qui aime !!! Chrétien de nom, remets toi en question !!!

    3. robert davis

      Ce presbyté-rien de m. est … »bien bon d’accorder tant de droits à Israel » (sic) qui ne lui a rien demandé à ce con! On se demande d’ailleurs quels droits il a la bonté d’accorder puisque Israel est un Etat souverain et n’a aucun besoin d’un présbyté-RIEN de chez rien qui ne lui en accorde en fait aucun puisqu’il ne lui reconnait même pas les droits souverains qu’ont tous les Etats du monde! Etant en afrique du sud il doit crever de trouille d’être massacré par les noirs… Trouillard, menteur, corrompu ce sont les attributs de la racaille de présbyté-RIEN renié de D. et bientôt des hommes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *