toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le professeur franco-marocain Youssef Chiheb : « Israël n’est pas l’ennemi du Maroc, le monde a changé » (Vidéo)


Le professeur franco-marocain Youssef Chiheb : « Israël n’est pas l’ennemi du Maroc, le monde a changé » (Vidéo)

Le professeur franco-marocain Youssef Chiheb a déclaré, dans une interview diffusée le 12 février 2020 sur France 24 en arabe, que l’attitude du monde arabe envers Israël était « archaïque » et qu’elle devait être repensée à la lumière d’autres dangers émergents tels que l’Iran.

Extraits :

Youssef Chiheb : A mon avis, le plus grand danger qui menace le monde arabe est l’Iran, le mouvement chiite dans la région, et la prolifération des ADM [armes de destruction massive], la propagation du terrorisme dans la région du Sahel et du Sahara. Israël n’est pas un ennemi du Maroc. En outre, dans le passé, il a fourni quelques services de renseignement…

Journaliste : C’est ce que disent certains dans la région.

Loading...

Youssef Chiheb : C’est la vérité.

Journaliste : C’est votre opinion. D’autres peuvent penser différemment.

Youssef Chiheb : Israël n’a aucun problème avec le Maroc. Il ne hait pas le Maroc. En outre, comme l’a dit mon collègue, le Maroc est exceptionnel dans le monde arabe quand on en vient aux relations potentielles avec Israël. Le Maroc est un pays qui…

Journaliste : Quel genre de relation peut-on avoir avec Israël ? Nous avons vu que la Jordanie et l’Egypte ont signé un traité de paix avec Israël, mais cela n’a aucunement modifié le sentiment envers Israël. Si une chose similaire se produisait au Maroc, y aurait-il un traité de paix ? Comment se déroulerait la normalisation ? Le Maroc recevrait-il Netanyahou, par exemple ?

Youssef Chiheb : Le monde arabe a été endoctriné avec le discours antisioniste et anti-israélien. Mais le monde a changé et l’équilibre des pouvoirs au Moyen-Orient également. D’autres dangers ont émergé, la mondialisation est apparue, les idées ont évolué… Le mode de pensée arabe concernant Israël est devenu archaïque. On doit traiter avec Israël comme avec un État de fait.

Journaliste : Donc la cause palestinienne est révolue ?

Loading...

Youssef Chiheb : La cause palestinienne, ça se passe entre les Palestiniens et Israël…

Journaliste : N’est-elle pas la cause numéro un des Arabes ?

Youssef Chiheb : Je ne le pense pas.

Loading...

Journaliste : Depuis de nombreuses années, la cause palestinienne est la cause numéro un des Arabes.

Youssef Chiheb : C’était avant, ce n’est plus le cas. C’était quelque chose que nous avions en commun, mais tous les régimes arabes ont utilisé la cause palestinienne à des fins domestiques. Aucun dirigeant arabe n’a proposé de solution pour les Palestiniens. […] Jérusalem et la Palestine ont été perdues en 1999, quand Ehoud Barak et Yasser Arafat se trouvaient au Maroc, puis se sont rendus à Washington sous les auspices de Clinton, qui a dit que c’était ll’occasion de leur vie – pas l’Accord du siècle, l’occasion de leur vie – qu’il fallait qu’ils mettent leur fierté de côté et signent un accord. Le défunt président Arafat était sur le point de signer, mais les pays arabes sont intervenus et l’ont accusé de trahison. Dans notre schéma mental arabe, nous sommes encore les victimes des guerres de croisés. Nous croyons toujours que tout Arabe recèle en lui un Saladin Al-Ayoubi. Le monde a changé.

MEMRI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le professeur franco-marocain Youssef Chiheb : « Israël n’est pas l’ennemi du Maroc, le monde a changé » (Vidéo)

    1. robert davis

      Les arabes intelligents sont rares, la grande majorité des arabes reste bloquée sur une idée pendant des siècles ce qui pouvait se faire dans les siècles passés lorsque les évènements allaient lentement mais aujourd’hui les évènements, la science, l’écologie, tout va si vite que celui qui reste en arrière est 100% sûr de périr.Il n’y a que les gauchistes,leurs dirigeants à la noix et leurs jounaleux de m. qui ne comprennent pas cela.

    2. Cyrano

      Le monde va tellement vite que le cerveaux d’une majorité arabe a du mal a suivre. Prenez l’exemple des jeunes riches saoudiens, ils roulent avec des porches, bidouillent l’informatique; pendant que d’autres sont sur des ânes ou des dromadaires ils accusent un retard de mobilité mais ils ont en commun une haine de tout ce qui n’est pas arabe. Tant que ce lessivage de cerveau islamique ne sera pas estompé ils traîneront le boulet de la haine.
      Hélas peu de musulmans sortent du lot et quand ils y sortent ils sont condamnés par toute la masse de bourrins.

    3. Yes

      Le problème des arabes n’est pas l’intelligence. Ils ont une répartition de gens intelligents et stupides semblable à celle de n’importe quelle population au monde. Par contre, ils souffrent d’une rhétorique de haine et de victimisation qui est leur prison intellectuelle. Et c’est une prison dont fort peu s’échappent.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *