toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grande-Bretagne : une enquête révèle la proximité d’ex-membres du Parti travailliste avec des négationnistes de la Shoah


Grande-Bretagne : une enquête révèle la proximité d’ex-membres du Parti travailliste avec des négationnistes de la Shoah

Une enquête conduite notamment par l’association Hope Not Hate vient de révéler que d’anciens membres du Labour, le Parti travailliste britannique, ont participé de manière régulière à des rencontres avec des éléments d’extrême droite, communiant dans des théories du complot à caractère antisémite.

L’infiltration d’un groupe conspirationniste appelé Keep Talking a révélé que des partisans de Jeremy Corbyn et des proches d’anciens députés travaillistes ont assisté à des réunions avec des négationnistes de la Shoah.

Lors d’un rassemblement à Londres l’année dernière, des militants travaillistes ayant fait l’objet d’une suspension ont écouté James Thring, un antisémite notoire lié à l’ancien Grand sorcier du Ku Klux Klan David Duke, tenir ouvertement et sans être contredit des propos négationnistes. Dans un enregistrement clandestin de ses propos lors de cette réunion, Thring affirme que personne n’est jamais mort à Auschwitz, où 1,1 million de personnes, des Juifs pour la plupart, ont été assassinées :

« Les archives des postes d’écoute ne montrent aucune preuve qu’ils aient entendu quoi que ce soit au sujet des décès à Auschwitz. Nous ne savions pas que ça se passait… parce que ça n’était pas le cas. »

James Thring avec Lady Michèle Renouf. Photographie: Voir Li / Alamy

Nick Lowles, directeur général de l’organisation antiraciste britannique Hope Not Hate qui, avec l’association caritative juive Community Security Trust (CST), a enquêté sur Keep Talking pendant trois ans, a déclaré : « Notre étude montre ce que la politique de certains d’extrême gauche et d’extrême droite a en commun, l’antisémitisme. Il est important que ces groupes ne soient pas seulement considérés comme excentriques ou inoffensifs. Ils donnent aux [théories du] complots un espace pour prospérer et grossir, et ils encouragent les gens à continuer à diffuser des mensonges. »

Loading...

Parmi les anciens membres du Parti travailliste qui ont assisté aux réunions de Keep Talking, on trouve Elleanne Green, fondatrice et animatrice d’un groupe Facebook privé, Palestine Live, dont il a été révélé en 2018 qu’on y postait des contenus négationnistes et des théories du complot accusant l’Etat d’Israël d’être derrière les attentats du 11 septembre 2001. Corbyn et d’autres personnalités du Parti travailliste avaient été membres du groupe Facebook à différents moments depuis sa création en 2013.

Lors de la réunion au cours de laquelle Thring a pris la parole le 5 mars 2019, dans un café de Kentish Town, à Londres, l’ancien militant travailliste Peter Gregson a prononcé un discours intitulé « Comment la liberté d’expression sur Israël recule grâce à de fausses allégations d’antisémitisme ? », dans lequel il a critiqué l’adoption, par le gouvernement britannique, des principaux partis politiques et syndicats du pays, de la définition de travail de l’antisémitisme de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA). Gregson, qui a été expulsé du GMB Union – un syndicat proche du Labour – et suspendu du Parti travailliste en raison de propos à caractère antisémite, a fondé un groupe appelé Labor Against Sionism and Islamophobic Racism (Lazir).

Le conspirationniste du 11-Septembre Ian Fantom, co-fondateur de Keep Talking, était également présent dans le public. Lors d’un autre événement organisé par Keep Talking, il est apparu aux côtés notamment de Piers Corbyn, le frère aîné du leader du Parti travailliste.

L’autre co-fondateur de Keep Talking, Nick Kollerstrom, est un négationniste et un conspirationniste notoire.

Des images prises lors de la réunion de Kentish Town ont également identifié Gill Kaffash, ancienne secrétaire d’une section locale londonienne de la Palestine Solidarity Campaign, dont la demande d’adhésion a été rejetée par le Parti travailliste en 2016 parce qu’elle avait promu les thèses négationnistes.

Parmi les autres participants de Keep Talking, on compte la négationniste et militante d’extrême droite Alison Chabloz, dont Jewish News rapportait en 2015 qu’elle était devenue une supportrice du Labour et avait « déclaré sa loyauté au leader travailliste Jeremy Corbyn dans plusieurs articles de blog. » Chabloz a été condamnée en 2018 après avoir publié des vidéos d’elle en train de chanter des chansons antisémites et négationnistes lors d’une réunion du London Forum, une organisation d’extrême droite ayant des liens avec l’Alt-Right américain.

Learn Hebrew online

En juin 2019, Alison Chabloz s’est exprimée au Bal des Quenelles, organisé en France par Dieudonné M’Bala M’Bala. Elle y explique que c’est grâce à ce dernier qu’elle a « découvert le travail du professeur Faurisson ».

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *