toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Désinformation : l’Université de Harvard classe le Coran comme le meilleur livre sur la justice


Désinformation : l’Université de Harvard classe le Coran comme le meilleur livre sur la justice

Les musulmans du monde entier sont ravis de l’actualité récente: « l’Université de Harvard classe le Coran comme le meilleur livre sur la justice » depuis le 20 janvier, relate un site d’actualités égyptien populaire visité par des millions de lecteurs arabes.

Il écrit:

Le site officiel du World Muslim Communities Council appartenant aux frères musulmans, a déclaré sur les réseaux sociaux « qu’après de longues études scientifiques » qui ont examiné de près les règles de justice contenues dans le Coran, l’université américaine de Harvard a classé le Coran comme le meilleur livre sur la justice [ .] … Dans son évaluation finale, le comité de classification de l’Université de Harvard a cité des versets du Noble Coran qui confirment que le Noble Coran est un livre plein de règles de justice humaine … et que l’Islam n’a pas de place pour l’injustice mais comprend plutôt tolérance et respect de l’autre.

Plusieurs autres sites d’information et journaux de premier plan – dont Al Ahram, le journal égyptien le plus diffusé et appartenant à l’État, fondé en 1875 – ont raconté l’histoire, suivi de toutes sortes de célébrations triomphantes sur les réseaux sociaux.

Mais est-ce vrai?
Harvard a-t-il fait une telle déclaration? Non. La vraie histoire, c’est qu’en 2012, un groupe d’étudiants en droit a peint un certain nombre de citations historiques traitant de la justice sur les murs d’un immeuble de Harvard.

Connus sous le nom de «Words of Justice», ils se composent de 33 citations d’une variété de penseurs et de civilisations – y compris africains, chinois, européens et hindous – de 600 av. Jusqu’au present. Parmi les noms et documents cités les plus reconnaissables figurent Cicéron; Augustin; D’Aquin; la Magna Carta; Benjamin Franklin; Emmanuel Kant; Gandhi; et Martin Luther King, Jr.

Parmi ces 33 citations, une est islamique, dérivée du Coran:

« O vous qui avez cru, tenez-vous fermement en justice, témoins d’Allah, même si c’est contre vous-mêmes ou contre vos parents et vos proches. Qu’on soit riche ou pauvre, Allah est plus digne des deux. Alors ne suivez pas l’inclination [personnelle], de peur que vous ne soyez juste. (4: 135) »

C’est tout – voilà toute l’histoire. Il n’y a pas eu de «longues études scientifiques» ni de «comités de classification» qui ont conduit Harvard à annoncer que le Coran est le «meilleur livre sur la justice». Au contraire, une citation islamique a été jugée digne d’être incluse avec 32 autres citations non islamiques.

Que faire de cet épisode honteux? Pourquoi les musulmans fabriquent-ils une telle histoire? Plus précisément, pourquoi se soucieraient-ils même de ce que pense infidèle Harvard en premier lieu?

Pour ceux qui savent, la réponse est simple: les musulmans sont toujours et toujours à la recherche d’une validation extérieure. Pourquoi? Parce qu’un nombre croissant d’entre eux ont un soupçon persistant que leur religion n’est pas juste.

En effet, ils n’ont pas besoin de chercher plus loin que le même chapitre / sourate du Coran (4, al-Nisa ‘, « les femmes ») d’où le verset « justice » très célèbre (4: 135) a été extrait pour rencontrer un certain nombre de versets injustes, y compris la permission d’asservir sexuellement – acheter et vendre – des femmes (4: 3), la permission pour les maris de battre leurs femmes – puisque les hommes sont « supérieurs » aux femmes (4:34) – et ainsi de suite.

En conséquence, quoi de plus rassurant que l’éloge intellectuel occidental pour l’islam?

Considérez cet éditorial arabe sur le «complexe d’infériorité» de l’islam que j’ai traduit en 2011. Bien que son auteur, Khaled Montaser, un intellectuel égyptien, se concentre sur tous les hoopla qui éclatent chaque fois qu’un occidental se convertit à l’islam – que ce soit en réalité ou non – l’essence de ses arguments s’applique parfaitement et met en lumière ce récent fiasco de Harvard:

Nous, musulmans, avons un complexe d’infériorité et sommes terriblement sensibles au monde, estimant que notre religion islamique a besoin d’une confirmation constante, pratiquement quotidienne, par la conversion des Européens et des Américains à l’islam. Quelle joie ravissante nous prend quand un Européen ou un Américain annonce sa [conversion à] l’Islam – preuve que nous sommes dans un état constant de peur, d’alarme et d’anticipation chronique pour la validation occidentale ou la confirmation américaine que notre religion est « bien ». … Et nous martelons nos tambours et soufflons nos cornes [en triomphe] et traînons le converti vers notre arriération, afin qu’il puisse se tenir avec nous au fond de la ligne de paresse du monde, [dans le monde musulman] où aucun nouveau des inventions scientifiques sont apparues au cours des 500 dernières années. Parfois, ceux qui se convertissent déménagent dans nos pays – seulement pour monter sur un petit bateau et fuir en haute mer dans leur propre pays.

Il continue en discutant comment le monde arabe – sous l’apparence de « nos médias et sites Internet … nos écrivains et intellectuels » – a exulté quand il pensait à tort que l’écrivain allemand Henryk Broder avait accepté l’islam, sur la base de remarques sarcastiques qu’il avait faites : « mais nous sommes un peuple incapable de comprendre le sarcasme, car il nécessite un peu de réflexion et d’intellectualisation. Et nous lisons avec une grande vitesse et un œil plein d’espoir, pas un œil pour la vérité ou la réalité. »

Montaser continue:

Comment se fait-il que les bouddhistes n’organisent pas les festivités que nous organisons pour ceux qui se convertissent à leur religion? Et certains de ces convertis sont beaucoup plus célèbres que Broder. Saviez-vous que Richard Gere, Steven Seagal, Harrison Ford – parmi les acteurs les plus célèbres d’Hollywood – se sont convertis au bouddhisme? Qu’ont fait les pays bouddhistes d’Asie à l’égard de ces célébrités? Qu’ont fait les bouddhistes en Chine et au Japon? Ont-ils dansé et chanté des louanges et défilé dans les rues, ou ont-ils accepté l’entrée de ces personnes dans le bouddhisme comme une simple question de libre conviction? … Il suffit aux bouddhistes que ces célébrités achètent les produits électroniques de leur nation – sans mendicité ni incitations.

Une pensée de clôture: l’excitation musulmane pour un petit compliment – et souvent frauduleux – n’est parallèle que par le comportement de l’establishment occidental: le gouvernement, les médias et le monde universitaire ont tous l’habitude de mettre en évidence et de fixer plus d’un petit compliment (et souvent frauduleux) à l’islam. – comme le « Paradis andalou » (un mythe) – tout en supprimant les nombreuses lacunes de l’islam.

Et c’est un rappel que, au lieu de flatter l’islam, le critiquer ouvertement et honnêtement – objectivement, sans rancune ni hyperbole – est potentiellement l’une des stratégies les plus puissantes, quoique largement inexploitées, du monde occidental, qui pourraient faire beaucoup pour neutraliser l’islam, et sans force.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Désinformation : l’Université de Harvard classe le Coran comme le meilleur livre sur la justice

    1. Yannouch

      La mode la plus branchée actuellement, c’est de mettre le monde à l’envers, processus typiquement satanique. Harvard est visiblement contaminé !

    2. Eitan

      N’est-ce pas Harvard qui est subventionnée et influencée par un certain Soros, patron de la mondialisation et défenseur ardent des arabes, et qui s’était juré la disparition d’ Israël?

    3. robert davis

      Si c’est le world muslim community qui le dit… mon commentaire a été éffacé avant même que je ne le finisse, merci les cyber pirates de m.

    4. robert davis

      Si c’est la world muslim community qui le dit… et que dit-elle sur le palestinisme? sûrement que c’est la plus juste et la plus interessante cause au monde et que sans elle la planète ne tournerait plus sur son axe?

    5. Jacques B.

      Merci pour ce débunkage, Europe-Israël et Benjamin Sellem.

      Les islamistes ne savent plus quoi inventer pour tromper les gens, à commencer par les musulmans eux-mêmes, avec cette fausse information sur l’Université de Harvard.

    6. martinette

      La seule place du coran qui est tout sauf un livre comme mein kampf (s’il y en a une en ce bas monde): c’est les WC (et encore!)

    7. LeClairvoyant

      Si des pays attardés par toute sorte de problèmes, veulent opter pour la charria, qui est le système le plus rétrograde qui a connu en particulier le monde musulman, qui est l’injustice de l’inégalité entre l’homme et la femme, et la brutalité des théocraties à l’iranienne, où le peuple et la science sont à la botte des religieux, cela c’est le grand malheur de l’Iran et des pays et mouvements islamistes, qui prônent la charia et l’affrontement contre les nations, le progrès, la liberté et la démocratie.
      La charia représente un pouvoir théocratique, moyenâgeux et rétrograde.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *