toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Belloubet regrette ses propos dans l’affaire Mila : « La France n’est pas une terre de fatwas »


Belloubet regrette ses propos dans l’affaire Mila : « La France n’est pas une terre de fatwas »

Dans une tribune au « Monde », la garde des sceaux se dédit à la suite de la polémique suscitée par ses récents propos sur « l’insulte à la religion » dans le cadre de l’affaire Mila. Elle estime au contraire que chacun peut critiquer comme il l’entend une croyance.

(…) L’affaire Mila a remis en lumière la question du droit au blasphème. Ce droit existe. Dans notre pays, chacun est libre de blasphémer. C’est l’évidence même.

A la réflexion, je trouve que parler de blasphème est d’une certaine manière se placer sur le terrain du religieux, et entrer finalement dans le jeu de ceux qui veulent interdire une expression libre. Par définition, qui se place hors du point de vue religieux ne blasphème pas ; il exprime une pensée, une critique, que l’on peut ensuite critiquer à son tour si on le souhaite, mais jamais en usant de menaces ou d’injures ad hominem.

La France n’est pas une terre de fatwas. Nous ne sommes plus au temps de Moïse, où le blasphémateur devait mourir lapidé par la communauté. Le crime de lèse-Dieu n’existe pas, et la République a su rompre avec une tradition qui avait conduit à l’exécution du chevalier de La Barre, accusé de n’avoir pas ôté son chapeau devant une procession. Voltaire en défendit la mémoire.(…)

 

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “Belloubet regrette ses propos dans l’affaire Mila : « La France n’est pas une terre de fatwas »

    1. HORIZON

      « Nous ne sommes plus au temps de Moïse… »
      Subrepticement Mme Belloubet ministre de la justice opère un glissement étrange en utilisant le nom de Moïse connu pour relever de la sphère juive dans le but pernicieux de laisser sous-entendre que se sont les juifs qui lancent de fatwas et s’adonnent à actes criminels.
      Espérons que l’ensemble de l’article ne va pas dans le même sens

    2. José Pahat

      «  « Horizon » vous avez parfaitement raison et vous m’avez devancé sur cette référence à MoIse. Une référence odieuse qui prouve, en dehors de ce que vous énoncez si clairement, au moins deux choses:
      Que sa première sortie sur «  la liberté de conscience » n’était pas une maladresse.Tout juste un soutien appuyé aux adeptes de la secte. Donc un discours parfaitement maîtrisé.
      Que s’attaquer directement à leur prophète de malheur et à leur brouet doctrinal est chose interdite, dangereuse.Elle se soumet. En s’en prenant à Moise, elle dédouane l’islam de ses turpitudes. Pardon pour le truisme.

    3. Circonstances exténuantes

      Ce qui est très inquiétant, c’est qu’une injure à l’islam (ou à la religion catholique) est considérée comme du blasphème. En réalité, ces religions sont le blasphème par excellence : assassiner des innocents en hurlant ‘D. est grand », comme s’Il avait ordonné la haine et le meurtre (ou lui associer des mortels élevés au rang de divinités), c’est là que se trouve la blasphème.

    4. Peloni

      @Circonstances exténuantes : Pas d’amalgame SVP avec les catholiques qui sont visés au même titre que les juifs et qui ne profèrent pas non plus de fatwas

    5. Slam

      Belleboulette la girouette ose et l’infamie sort de sa fosse à purin. Aucun courage, aucune morale. A vomir d’écœurement.

    6. robert davis

      Cette sotte s’excuse de manière hypocrite et soumise en se référant à Moise au lieu du prophète Mahomet. Les mus doivent être expulsés de France et le premier d’entre eux c’est micron et sa clique de soumis. MARINE PRESIDENTE.

    7. Sarah Vigoret

      Cette femme est une vipère!
      Oser relier le terme de fatwa à Moïse, ça pue l’antisémitisme et lèche babouches de surcroît.

    8. Cyrano

      Ces penseurs sournois savent très bien ce qu’ils disent et utilisent bien à propos la langue française. Le terme fatwa à ma connaissance n’est pas hébraïque.

    9. Hervé

      Belloubet n’a commis aucune faute car comme le disait un ancien ministre, « un ministre ferme sa gueule, ou il démissionne « elle aurait dû fermer sa gueule pour éviter de dire des conneries, mais elle ne fait qu’obéir à son patron. Par ailleurs, même les juges qui n’ont pas condamné le rat qui a assassiné une vieille dame sont soumis au dictat de la macrone. De toute manière, les deux tiers des français s’en tamponnent le coquillart, il s’agissait d’un vieille dame Juive. Les années 40 reviennent au galop, mais il ne fait aucun doute qu’après les Juifs, les rats vont s’en prendre à tous les autres (muzzs non compris) puisqu’ils deviennent les patrons. NetanyaMOU pour lequel je n’ai aucune estime, ne disait-il pas « aux européens et surtout aux français « les attentats en Israël vous laissent indifférents et même vous ravissent pour un certain nombre, mais votre tour viendra »

    10. Moka

      Nous sommes plus au temps de Moïse ? Nous sommes pas en Arabie saoudite ni au Pakistan ou l ´ injure envers l islam est passible de peine de prison ,le plus souvent la peine de mort ,et ça depuis plus de 1400 ans .Ce sont pas des excuses mais un aveux à sa soumission à la secte islamique .

    11. robert davis

      Hervé: vous avez raison, Netanyamou parle bien comme tous les politicards mais ce faisant ils ne brassent que de l’air pour donner l’impression qu’ils font qq chose alors qu’ils ne font rien de chez rien. La problèmes c’est que tous les autres sont bien pires que lui: que voulez vous faire d’un…gantz? lui doit être corrompu pour être aussi stupide! au moins Netanyahu nest pas corrompu car les histoires de cigares c’est des c. mais il est peureux il craint que le ciel lui tombe sur la tête s’il se bouge! les autres aussi et en plus ils sont corrompus à) part Ayelet et Bennett mais ils ne semblent pas être très bons en politique politicienne qui est nécéssaire aussi. ON EST MAL BARRES. Il nous faut un Trump à la barre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *