toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Toulouse : Le GIGN arrête un homme soupçonné d’avoir profané une église avec tags musulmans et coraniques


Toulouse : Le GIGN arrête un homme soupçonné d’avoir profané une église avec tags musulmans et coraniques

Haute-Garonne : tags musulmans sur une église de Launaguet rapporte France Bleu Haute-Garonne sans cité le nom de l’église mais il doit s’agir de l’église paroissiale Saint-Barthélemy (diocèse de Toulouse). Ces inscriptions remonteraient à quelques mois, mais aucune information n’avait été diffusée alors.

Une dizaine d’hommes de l’unité d’intervention du GIGN sont intervenus ce mardi matin 14 janvier  à l’aube, dans le quartier Borderouge au nord de Toulouse pour interpeller un jeune de 25 ans suspecté d’avoir participé à la profanation d’une église, confirme le parquet de Toulouse. Ils ont défoncé la porte de son appartement à coup de bélier. Le suspect s’est laissé interpeller sans résistance, il a été placé en garde à vue. Le jeune homme est entendu pour sa participation supposée à la profanation d’une église à Launaguet, commune du nord de Toulouse, limitrophe du quartier Borderouge. Des inscriptions coraniques avaient été découvertes ces derniers mois sur les murs de l’église.

Des hommes en arme, des tuniques floquées GIGN et une porte qui vole en éclats : réveil mouvementé ce mardi pour des riverains du quartier Borderouge, à Toulouse. Aux premières lueurs du jour, une dizaine de gendarmes s’est déployée hier dans le nord de Toulouse pour investir une habitation de la rue Durand.

Les hommes de cette unité d’élite et d’intervention, en appui des enquêteurs de la compagnie de Toulouse Saint-Michel, ont procédé à l’ouverture de l’appartement du suspect au moyen d’un bélier, comme le prévoit le protocole. Leur objectif, un individu âgé d’environ 25 ans, a pu être interpellé sans difficulté. Il a été placé en garde pour s’expliquer.

Ce jeune homme est suspecté d’être impliqué dans la profanation d’une église de Launaguet, au nord de la Ville rose. Il y a déjà plusieurs mois, des inscriptions à connotation coraniques avaient été découvertes sur les murs d’enceinte d’un bâtiment appartenant à la paroisse orthodoxe.

Loading...

Une plainte avait alors été déposée et l’enquête s’est focalisée sur cet individu qui s’était déjà fait remarquer par le passé à cause de son prosélytisme. Les auditions et les prochaines investigations devraient déterminer plus précisément son rôle présumé dans ces faits avant une éventuelle présentation devant les magistrats.

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Toulouse : Le GIGN arrête un homme soupçonné d’avoir profané une église avec tags musulmans et coraniques

    1. Hervé

      Un « jeune de 25 ans »? Il s’appelle comment Durand ou Lévy? Ça ne peut être un gentil ressortissant de la « religion » de paix.

    2. bernard

      le GIGN pour arrêter un jeune tagueur ?!!?
      je comprends pourquoi on laisse tranquille les jeunes dans les cités qui font leur loi et qu’on fout une paix royale aux islamistes fichés S, aux salafistes et autres frères musulmans …
      la police est là pour taper sur des gilets jaunes inoffensifs. Surtout , surtout laisser passer et laisser faire les black bloc..
      a gerber !

    3. Slam

      Si le GIGN s’est déplacé, il est légitime de penser que le guignol ne faisait pas que dans la peinture.
      Il ne faut pas oublier que Toulouse est une énorme réserve de djihadistes et de tarés à la Mohamerde Merah

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *