toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pays-Bas : près de la moitié des femmes ne se sentent pas en sécurité dans l’espace public, selon un sondage


Pays-Bas : près de la moitié des femmes ne se sentent pas en sécurité dans l’espace public, selon un sondage

44% d’entre elles se sentent régulièrement en danger dans l’espace public, surtout le soir. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé auprès de plus de 1000 femmes. Un nombre frappant de femmes évoquent des jeunes d’origine étrangère.

Éviter les transports en commun le soir, retenir son souffle quand on passe devant un groupe de jeunes hommes dans la rue et toujours avoir un trousseau de clés ou un spray d’autodéfense à la main pour «s’armer» contre un danger soudain : pour un nombre considérable de Néerlandaises, c’est devenu la réalité quotidienne.

Transport en commun

Parmi les femmes qui utilisent les transports publics, 85% s’y sentent parfois en danger. Le train et le métro sont le plus souvent classés comme dangereux, peut-être parce qu’il n’y pas de contact avec le conducteur. […]

Beaucoup de femmes s’asseyent dans la partie occupée du transport et préviennent quelqu’un du lieu où elles se trouvent et à quelle heure elles arrivent. 44% d’entre elles tentent d’éviter complètement les transports publics le soir.

Loading...

Près de 2 femmes sur 3 voyageant dans les transports publics se sont fait harcelées. Un tiers d’entre elles qualifient l’incident d’«anodin», un autre groupe l’a vécu comme très traumatisant (7%). Beaucoup de femmes parlent d’hommes qui ont tenté des attouchements.

«Je dormais et j’ai senti quelque chose monter le long de ma jambe, qui s’est avéré être le pied d’un homme qui me regardait et se satisfaisait», raconte une des femmes. Et une autre: «Il s’est assis en face de moi, s’est penché en avant, a sorti un grand couteau, et s’est nettoyer les ongles.»

Beaucoup de femmes n’osent pas réagir aux agressions, attendent que que les individus concernés sortent du transport ou s’enferment dans les toilettes. «Je suis une femme avec une forte poitrine et quelqu’un dans le train voulait sentir s’ils étaient réels. Je l’ai giflé, il est tombé inconscient. Je ne savais pas que je pouvais frapper si fort!»

Source: Telegraaf

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *