toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Donald Trump avertit l’Iran: la riposte pourra être “disproportionnée”


Donald Trump avertit l’Iran: la riposte pourra être “disproportionnée”

La tension continue de monter entre les États-Unis et la République islamique d’Iran. L’ambassade américaine, visée à nouveau par des tirs de roquettes dimanche soir, en représailles à l’élimination du général Qassem Soleimani, le Président américain a adressé un message d’avertissement très ferme.

“Ces messages sur les réseaux sociaux serviront de notification au Congrès des États-Unis si l’Iran devait frapper la moindre personne ou cible américaine, les États-Unis riposteront rapidement et pleinement, et peut-être de manière disproportionnée. Une telle mention légale n’est pas requise, mais est néanmoins donnée!”, prévient Donald Trump sur Twitter.

Faisant suite aux promesses de vengeance de l’Iran, au moins deux roquettes se sont abattues dimanche soir près de l’ambassade américaine dans la “Green Zone” de Bagdad, selon des témoins.

Depuis fin octobre, 14 attaques à la roquette ont visé des intérêts américains en Irak, jamais revendiquées mais dont plusieurs ont été attribuées par Washington aux brigades du Hezbollah, une faction pro-Iran qui avait appelé samedi les soldats irakiens à s’éloigner des troupes américaines avant dimanche 17 heures (locales), laissant présager des attaques.

Dimanche, le parlement irakien a voté une résolution non contraignante en faveur de la fin de la coopération avec l’armée américaine dans la lutte contre l’Etat islamique, que les médias ont qualifiée « d’expulsion ».

Le président Trump ne s’est pas embarrassé de ces nuances, dans ses remarques aux journalistes alors qu’il était sur Air Force One, car il n’apprécie pas qu’on manque de respect à l’Amérique, surtout d’un pays qui a profité de l’aide américaine, tant financière que militaire.

Trump a critiqué le vote de l’Irak, disant que si les troupes américaines sont forcées de quitter le pays, il frappera l’Irak avec de « très lourdes » sanctions économiques.

« S’ils nous demandent de partir, si nous ne le faisons pas de façon amicale, nous leur imposerons des sanctions comme ils n’en ont jamais vues. Les sanctions iraniennes auront l’air modérées à côté. »

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    731 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap