toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Déclaration rabbinique orthodoxe sur le christianisme « Faire la volonté de notre Père céleste : Vers un partenariat entre Juifs et Chrétiens »


Déclaration rabbinique orthodoxe sur le christianisme « Faire la volonté de notre Père céleste : Vers un partenariat entre Juifs et Chrétiens »

Lors de la présentation, au Vatican, du nouveau document du Saint-Siège sur le judaïsme, Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables (Romains 11, 29), le 10 décembre 2015, le rabbin David Rosen, a fait allusion à une « Déclaration rabbinique orthodoxe sur le christianisme », du 3 décembre, soulignant son importance. Elle s’intitule : « Faire la volonté de notre Père céleste : Vers un partenariat entre Juifs et Chrétiens ».

Ce partenariat implique un appel à la sainteté, souligne le texte, et pour améliorer le monde.

Le rabbin Rosen est lui-même l’un des rabbins signataires.

Voici une traduction en français de cette Déclaration, par Menahem Macina. Elle entérine une importante évolution dans les relations du judaïsme avec le christianisme.

Loading...

Source : Center for Jewish-Christian Understanding and Cooperation (Centre pour la compréhension et la coopération judéo-chrétienne, CJCUC)

Faire la volonté de notre Père céleste : Vers un partenariat entre Juifs et Chrétiens

Après presque deux millénaires d’hostilité et d’aliénation mutuelles, nous, rabbins orthodoxes responsables de communautés, d’institutions et de séminaires en Israël, aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe, reconnaissons l’opportunité historique qui se présente à nous. Nous cherchons à faire la volonté de notre Père céleste en acceptant la main qui nous est tendue par nos frères et sœurs chrétiens. Juifs et Chrétiens doivent travailler ensemble, comme des partenaires, afin de relever les défis moraux de notre époque.

La Shoah a pris fin il y a 70 ans. Ce fut le point culminant de siècles de mépris, d’oppression et de rejet des Juifs et de l’hostilité subséquente qui s’est développée entre Juifs et Chrétiens. Rétrospectivement, il est évident que l’échec de la tentative de briser ce mépris et d’engager un dialogue constructif pour le bien de l’humanité a affaibli la résistance aux forces maléfiques de l’antisémitisme qui ont plongé le monde entier dans l’assassinat et le génocide.

Nous reconnaissons que depuis le Concile Vatican II, les enseignements officiels de l’Eglise Catholique sur le Judaïsme ont changé fondamentalement et irrévocablement. La promulgation de Nostra Aetate, il y a cinquante ans, a déclenché le processus de réconciliation entre nos deux communautés. Nostra Aetate ainsi que les documents officiels de l’Eglise postérieurs qu’il a inspirés, rejettent sans aucune ambiuïté l’antisémitisme, confirment l’Alliance éternelle entre Dieu et le peuple juif, rejettent le déicide et soulignent la relation unique entre Chrétiens et Juifs, appelés « nos frères aînés » par le pape Jean-Paul II, et « nos pères dans la foi » par le pape Benoît XVI. Sur cette base, les Catholiques ainsi que d’autres responsables chrétiens ont entrepris avec les Juifs un dialogue honnête qui n’a cessé de se développer au cours de ces cinq dernières décennies. Nous apprécions l’affirmation par l’Eglise de la place unique d’Israël dans l’histoire sacrée et dans la rédemption ultime du monde. Aujourd’hui, les Juifs ont connu un amour sincère et un respect de nombreux Chrétiens, exprimés dans plusieurs initiatives de dialogue, réunions et conférences à travers le monde.

Comme l’ont fait Maïmonide et Yehuda Halevi, nous reconnaissons que le Christianisme n’est ni un accident, ni une erreur, mais le résultat de la volonté divine et un don pour les nations. En séparant le Judaïsme et le Christianisme, Dieu a souhaité une scission entre les partenaires dotés de différences théologiques signifiantes, et non pas une séparation entre ennemis. Le rabbin Jacob Emden a écrit que « Jésus a apporté un double bienfait au monde. D’une part, il a majestueusement renforcé la Torah de Moïse… et aucun de nos Sages n’a exprimé tant d’empathie en parlant de l’immuabilité de la Torah. D’autre part, il a extirpé l’idolâtrie des nations et leur a imposé les Sept Lois de Noé afin qu’ils ne se comportent pas comme des animaux et leur a fermement inculqué des traits moraux… Les Chrétiens constituent des congrégations qui œuvrent pour l’amour du ciel, qui sont destinées à durer, qui tendent vers les cieux, et dont les récompenses leur seront accordées ». Le rabbin Samson Raphael Hirsch nous a enseigné que les Chrétiens « ont accepté la Bible juive de l’Ancien Testament comme une révélation divine. Ils proclament leur foi dans le Dieu du Ciel et de la Terre, comme proclamé dans la Bible, et ils reconnaissent la souveraineté de la Divine Providence ». Maintenant que l’Eglise catholique a reconnu l’Alliance éternelle entre Dieu et Israël, nous, les Juifs, pouvons reconnaître la validité constructive continue du Christianisme comme notre partenaire dans la rédemption du monde, sans aucune crainte que cela puisse être exploité à des fins missionnaires. Comme l’affirmait le Grand Rabbinat de la Commission bilatérale entre Israël et le Saint-Siège, sous la houlette du rabbin Shear Yashuv Cohen, « nous ne sommes plus des ennemis mais des partenaires sans équivoque dans l’expression des valeurs morales essentielles à la survie et au bien-être de l’humanité ». Aucun de nous ne peut accomplir la mission divine seul.

Les Juifs et les Chrétiens ont une mission commune d’alliance pour parfaire le monde sous la souveraineté du Tout-Puissant, de sorte que l’humanité entière fasse appel à son nom et que les abominations soient retirées de la terre. Nous comprenons l’hésitation des deux parties à affirmer cette vérité et nous appelons nos communautés à surmonter ces peurs afin d’établir une relation de confiance et de respect. Le rabbin Hirsch nous a également appris que le Talmud met les Chrétiens, « à l’égard des droits entre l’homme et son prochain, exactement au même niveau que les Juifs. Ils peuvent prétendre aux bénéfices de tous les droits, non seulement en matière de justice mais aussi en matière d’amour fraternel humain actif ». Dans le passé, les rapports entre les Chrétiens et les Juifs étaient vus à travers la relation conflictuelle entre Ésaü et Jacob. Cependant, le rabbin Naftali Zvi Berliner (Netsiv) avait déjà compris, à la fin du XIXe siècle, que les Juifs et les Chrétiens étaient voués par Dieu à être des partenaires aimants : « A l’avenir, lorsque les enfants d’Ésaü seront amenés par un esprit pur à reconnaître le peuple d’Israël et ses vertus, alors nous serons également amenés à reconnaitre qu’Ésaü est notre frère. »

Learn Hebrew online

Nous, Juifs et Chrétiens, avons plus en commun que ce qui nous divise : le monothéisme éthique d’Abraham ; la relation avec l’Unique Créateur du Ciel et de la Terre, Qui nous aime et prend soin de nous tous ; les Saintes Ecritures juives ; la foi en une tradition qui nous lie ; et dans les valeurs de la vie, de la famille, de la justice compatissante, de la justice, de la liberté inaliénable, de l’amour universel et de l’ultime paix mondiale. Le rabbin Moses Rivkis (Be’er Hagoleh) confirme cela en écrivant que « les Sages ont uniquement fait référence à l’idolâtre de leur temps qui ne croyait pas à la création du monde, à l’Exode, aux actes miraculeux de Dieu et au don divin de la loi. En revanche, les gens parmi lesquels nous sommes dispersés croient en tous ces éléments fondamentaux de la religion ».

Notre partenariat ne sous-estime en aucun cas les différencespersistantes entre les deux communautés et religions. Nous croyons que Dieu emploie de nombreux messagers pour révéler Sa vérité, tout en réaffirmant les obligations éthiques fondamentales que toutes les personnes ont devant Dieu et que le Judaïsme a toujours enseignées à travers l’alliance noahide universelle.

En imitant Dieu, Juifs et Chrétiens doivent offrir des modèles de service, d’amour inconditionnel et de sainteté. Nous sommes tous créés à la Sainte Image de Dieu, et tant les Juifs que les Chrétiens resteront dévoués à l’Alliance en jouant, ensemble, un rôle actif dans la rédemption du monde.

Loading...

Les signataires initiaux (par ordre alphabétique) :

  • Rabbin Jehoshua Ahrens (Allemagne)
  • Rabbin Marc Angel (Etats-Unis)
  • Rabbin Isak Asiel (Grand Rabbin de Serbie)
  • Rabbin David Bigman (Israël)
  • Rabbin David Bollag (Suisse)
  • Rabbin David Brodman (Israël)
  • Rabbin Natan Lopez Cardozo (Israël)
  • Rav Yehudah Gilad (Israël)
  • Rabbin Alon Goshen-Gottstein (Israël)
  • Rabbin Irving Greenberg (Etats-Unis)
  • Rabbin Marc Raphael Guedj (Suisse)
  • Rabbin Eugene Korn (Israël)
  • Rabbin Daniel Landes (Israël)
  • Rabbin Steven Langnas (Allemagne)
  • Rabbin Benjamin Lau (Israël)
  • Rabbin Simon Livson (Grand Rabbin de Finlande)
  • Rabbin Asher Lopatin (Etats-Unis)
  • Rabbin Shlomo Riskin (Israël)
  • Rabbin David Rosen (Israël)
  • Rabbin Naftali Rothenberg (Israel)
  • Rabbin Hanan Schlesinger (Israël)
  • Rabbin Shmuel Sirat (France)
  • Rabbin Daniel Sperber (Israël)
  • Rabbin Jeremiah Wohlberg (Etats-Unis)
  • Rabbin Alan Yuter (Israël)

Nouveaux signataires (on peut signer sur le site du CJCUC):

  • Rabbin Herzl Hefter (Israël)
  • Rabbin David Jaffe (Etats-Unis)
  • Rabbin David Kalb (Etats-Unis)
  • Rabbin Shaya Kilimnick (Etats-Unis)
  • Rabbin Yehoshua Looks (Israël)
  • Rabbin Ariel Mayse (Etats-Unis)
  • Rabbin David Rose (Royaume-Uni)
  • Rabbin Zvi Solomons (Royaume-Uni)
  • Rabbin Yair Silverman (Israël)
  • Rabbin Daniel Raphael Silverstein (Etats-Unis)
  • Rabbin Lawrence Zierler (Etats-Unis)

Prière pour les Juifs et les Chrétiens

Je prie pour le peuple juif, porteur de l’alliance avec le vrai Dieu.

Je ne prie pas pour que les juifs se convertissent au christianisme.

Je prie pour que les juifs approfondissent leur judaïsme.

Je ne prie pas pour que les juifs se convertissent à Jésus,

Je prie pour qu’ils se convertissent au Dieu d’Israël, père du peuple juif d’hier et d’aujourd’hui, et père de Jésus qui était juif.

Je prie pour les chrétiens, associés à l’alliance de Dieu avec Israël.

Je ne prie pas pour qu’ils s’approprient le judaïsme, d’où est issue leur foi.

Je prie pour qu’ils respectent et honorent le judaïsme qui leur a donné Jésus, Marie, les apôtres et les premiers martyrs, tous juifs.

Je prie pour que les chrétiens rejettent tout antijudaïsme, tout antisémitisme et tout antisionisme, ou tout autre prétexte à la haine des « frères aînés ».

Je prie pour que les juifs et les chrétiens se reconnaissent avec amour comme d’une même famille, qu’ils s’accueillent fraternellement comme semblables et différents.

Semblables par leur lien à l’alliance que Dieu a établie avec son peuple choisi, en vue d’éclairer toutes les nations,

différents par les voies de salut et d’accomplissement voulues par Dieu et qui sont celles de leurs traditions,

mais qui toutes s’alimentent à la même source de vérité pour faire advenir le même règne de Dieu.

© Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Déclaration rabbinique orthodoxe sur le christianisme « Faire la volonté de notre Père céleste : Vers un partenariat entre Juifs et Chrétiens »

    1. Eitan

      Sur le fond, comme dans le forme, cette déclaration est formidable.
      la seule question que l’on est en droit de se poser est: « Dans quel but? »
      cette déclaration signifie-t’elle la prochaine réunification des deux églises, ou cache t’elle quelque chose d’encore plus profond?
      je mets ce lien, et même si je ne partage pas du tout les idées de Allan Rich, le discours papal est à écouter attentivement.
      messieurs les rabbins, dites nous la vérité, s’il vous plaît!
      https://www.youtube.com/watch?v=bpCWwvrRzUQ

    2. Sarah Vigoret

      Tellement idéale la prière de l’Abbe Arbez qui reconnait le peuple élu..
      Je pense que hormis quelques évangélistes ouverts d’esprit, la plupart des chrétiens n’adhèrent pas à ce texte, y voyant clairement un aspect dominant du judaïsme, somme toute logique historiquement, mais qui leur foi difficile à vivre s’ils ne possèdent pas une bonne dose de modestie.

    3. evelyne

      ni Mainomide ni Yeouda levi n’ont légitimé le christianisme . Jesus est un apostat pour le judaisme.Je doute fort que les rabbins cités soit orthodoxes.
      Arretez de vouloir faire dire au judaïsme des choses qui sont contraire.

    4. Eitan

      @evelyne
      Jésus n’est as un apostat pour le judaïsme.
      Il a été apostat pour des rabbins qui ont refusé de le suivre. Le judaïsme rabbinique ne peux pas reconnaître le Christ, car « c’est lui ou nous ».
      Les curés et les rabbins du IIIèm siècle, s’étaient mis d’accord pour supprimer un texte fondamental de la thora. (oui, oui!!!, grave, très grave!!)), afin de mieux marquer le schisme religieux et créer ainsi deux religions distinctes.
      Aujourd’hui, on peut se poser la question, auront-ils le courage de compléter la Thora?

    5. Circonstances exténuantes

      Jésus dans le Talmud est un incitateur. Sanhédrin 43.
      Le procès du Talmud en 1240 a conduit au brûlement des livres sacrés du judaïsme sur la place de leur dame notamment.
      La doctrine chrétienne se considère comme la remplaçante du judaïsme qu’elle a toujours cherché à anéantir : croisades, inquisitions, etc.
      De mauvaise foi, ils n’ont jamais reconnu leur défaite dans les disputes, comme celle de Narbonne où un traître apostat avait tenté de se mesurer à l’un de nos maîtres, Nahmanide.
      Donc, à d’autres. Ce n’est pas parce que la doctrine chrétienne s’essouffle qu’elle en devient moins nocive.

    6. evelyne

      oui Jesus est un apostat ;l’ expression utilisée est « celui qui a cramé son plat en public ». La dispute auquel a participé Nahmanide est la dispute de Barcelone en juillet 1263 ,sous l’autorité du roi d’Aragon Jean 1er . A la suite de quoi il fut contraint de quitter l’Espagne. Sous Louis IX il y a eu à paris aussi une dispute qui fut suivi par le brulement du talmud.

    7. Esaü

      « Jésus a apporté …. D’autre part, il a extirpé l’idolâtrie des nations et leur a imposé les Sept Lois de Noé afin qu’ils ne se comportent pas comme des animaux … »
      Mensonge !
      Mais quel est le problème avec les 10 commandements ? Le message de la Torah ?

    8. Esaü

      @ Eitan

      « Les curés et les rabbins du IIIèm siècle, s’étaient mis d’accord pour supprimer un texte fondamental de la thora. »
      Est ce que vous pouvez en dire plus ? Quel texte et qui voulait le supprimer ?

      « auront-ils le courage de compléter la Thora? »
      Quesaco ?

    9. Esaü

      « Les Juifs et les Chrétiens ont une mission commune d’alliance pour parfaire le monde sous la souveraineté du Tout-Puissant, de sorte que l’humanité entière fasse appel à son nom et que les abominations soient retirées de la terre. »

      Qui désigne ce qui est une abomination ? Le programme politique m’inquiète.

    10. Esaü

      « A l’avenir, lorsque les enfants d’Ésaü seront amenés par un esprit pur à reconnaître le peuple d’Israël et ses vertus, alors nous serons également amenés à reconnaitre qu’Ésaü est notre frère. »

      Non Esau et Jacob n’ont rien à voir avec les juifs et chrétiens ça tient de la manipulation. Certains rabins ne valent pas mieux que certains imams.

    11. MAGUID

      Personnellement, on ne me fera pas avaler l’abomination d’insinuer, ne serait-ce qu’un millième de supposition qu’un être humain, qui qu’il soit, ou qu’une CREATURE quoi qu’elle soit, puisse être considéré comme le SEUL ET UNIQUE CREATEUR; Je dirait à quiconque voulant venir adhérer à la seule et vraie foi, je dirai BAROUKH HABBAH. Même MOCHE RABBINOU n’aurait jamais eu cette outrecuidence de se prendre pour LUI.
      CHABBATH CHALOM à tous.

    12. zanaroff

      Juif et chrétien, font partie d’un TOUT. La bible. Un seul peuple, un seul arbre. Nous avons été gréffé sur l’olivier franc. Nous sommes les ramifications du judaisme. Jésus est juif, pleinement juif. L’histoire du nouveau testament est une histoire de juifs avant tout. Le messie est juif. La lumière vient de la THORA. Je ne fais aucune distinction entre mon Dieu et le DIeu d’Israël. Mon Dieu, c’est le Dieu d’Israël. C’est ce que m’enseigne la BIBLE. Que de progroms et de persécutions pour de faux chrétiens qui n’ont jamais lu la bible ou l’ont si peu comprise. Le Seigneur leur dira. JE NE VOUS CONNAIS PAS. Mon Seigneur aime passionnément son peuple, sa terre. Mon Seigneur est venu premièrement pour sa terre son peuple. Et il ne reviendra que quand son peuple dira : Bienvenu soit celui qui vient au Nom du Seigneur. Dieu est avec son peuple, sa terre. Et jamais, il n’abandonnera ses enfants. Que Dieu bénisse Israël, et chaque juif dans le monde. Je les salue et mon amitié est indéfectible. Je suis une sentinelle et serait toujours là pour veiller sur eux. Je suis envoyé pour veiller sur la prunelle des yeux de l’Eternel. C’est mon ministère.. Et mes prières vont dans ce sens. Que Dieu bénisse Israël et que chaque chrétien dans le monde fasse de même. Réveillez vous, le Seigneur est à la porte !!! Etes vous prêt ???

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *