toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Crash en Iran : Le Boeing 737 « abattu par un missile iranien », affirment le Canada, l’Angleterre et les Etats Unis. Une vidéo semble le confirmer (Vidéo)


Crash en Iran : Le Boeing 737 « abattu par un missile iranien », affirment le Canada, l’Angleterre et les Etats Unis. Une vidéo semble le confirmer (Vidéo)

Après Donald Trump, c’est au tour de Justin Trudeau et de Boris Johnson de livrer des informations concernant le Boeing 737, qui s’est écrasé dans la nuit de mardi à mercredi avec 176 personnes à son bord.

« Nous avons des informations de sources multiples, notamment de nos alliés et de nos propres services » qui « indiquent que l’avion a été abattu par un missile sol-air iranien. Ce n’était peut-être pas intentionnel », a affirmé Justin Trudeau, ce jeudi, lors d’une conférence de presse à Ottawa. Selon le dernier bilan, 63 Canadiens​ figuraient parmi les victimes du crash.

Une thèse soutenue une heure plus tard par son homologue britannique Boris Johnson. Le Premier ministre a affirmé disposer d’un « ensemble d’informations » selon lesquelles le Boeing 737 ukrainien qui s’est écrasé mercredi près de Téhéran a été « abattu par un missile sol-air iranien ». « Il y a maintenant un ensemble d’informations », selon lesquelles l’avion « a été abattu par un missile sol-air iranien », « cela pourrait bien avoir été accidentel », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Boris Johnson a réitéré son appel à toutes des parties à une urgente « désescalade pour réduire les tensions dans la région ». Le Premier ministre britannique a précisé que quatre Britanniques figuraient parmi les 176 personnes qui ont été tuées dans le crash. Les autorités britanniques mentionnaient jusqu’alors le chiffre de trois victimes. « Nous travaillons étroitement avec le Canada et nos partenaires internationaux, il est maintenant nécessaire qu’il y ait une enquête complète et indépendante », a-t-il ajouté. Le Premier ministre britannique a également appelé à un rapatriement « immédiat et respectueux » des corps des victimes.

Loading...

Des « mises en scènes suspectes » selon Téhéran

Jeudi, en fin d’après-midi, Donald Trump avait lui aussi fait part de sa « suspicion » sur l’origine de l’accident. « J’ai mes doutes », avait déclaré le président américain, ajoutant : « J’ai le sentiment que quelque chose de terrible s’est passé (…) Quelqu’un a pu faire une erreur (…) Je ne sais pas ». De leur côté, les autorités iraniennes ont affirmé que les « rumeurs » selon lesquelles l’avion aurait été abattu par un missile n’avaient « aucun sens ».

Après les déclarations, notamment du Canada, sur un possible tir de missile iranien contre l’avion ukrainien qui s’est écrasé la veille près de Téhéran, l’Iran a parlé de « mises en scènes douteuses ». Appelant le Canada à « partager » ses informations avec la commission d’enquête iranienne, après qu’Ottawa a affirmé que l’appareil de la compagnie Ukraine Airlines International avait été abattu par un missile iranien, le ministère des Affaires étrangères iranien a invité Boeing, le constructeur de l’aéronef, à « participer » à l’enquête.

Dans un communiqué publié en « réaction à certaines mises en scène douteuses », le ministère indique que « la République islamique d’ Iran a commencé son enquête afin de trouver la cause de la chute de cet avion en accord avec les normes internationales et les réglementations » de l’aviation civile internationale.

Un point lumineux qui se déplace à grande vitesse. Une explosion. Un objet en flammes qui change de trajectoire : une vidéo obtenue par un activiste iranien semble montrer le moment où le Boeing 737 Ukraine International Airlines aurait été frappé par ce qui serait, selon le Canada et le Royaume-Uni, un missile sol-air iranien. Le New York Times et le site d’investigation Bellingcat disent avoir confirmé l’authenticité de la vidéo.

Depuis Londres, l’activiste iranien Nariman Gharib a obtenu cette vidéo jeudi d’une source dont il n’a pas précisé l’identité, puis l’a fournie à plusieurs médias. Le New York Times et Bellingcat ont analysé les métadonnées (heure et géolocalisation) et comparé les bâtiments aux alentours avec des images satellites récentes.

Les 10 secondes qui s’écoulent entre le flash de l’impact et le son de la déflagration placent l’objet à un peu plus de trois kilomètres dans une zone qui correspond à la trajectoire du vol enregistrée par le site FlightRadar24. En zoomant, on peut voir que l’appareil n’a pas été détruit. Il a tenté de rejoindre l’aéroport avant de s’écraser, comme le montrent d’autres vidéos publiées mercredi.

Learn Hebrew online

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Crash en Iran : Le Boeing 737 « abattu par un missile iranien », affirment le Canada, l’Angleterre et les Etats Unis. Une vidéo semble le confirmer (Vidéo)

    1. robert davis

      Si le Président Trump n’avait pas tué le terroriste en chef suleimani, l’iran aurait abattu 36 avions de ligne impunémment et sans rien reconnaitre ou en se foutant de ceux qui lui auraient demandé des comptes.Maintenant les mollahs savent qu’ils ne peuvent pas tout se permettre et qu’ils doivent marcher droit avec Trump.

    2. robert davis

      Quant au crash de l’avion ukrainien, après 36 versions les unes plus fausses que les autres, l’irant maintenant prétend que c’est involontairement que l’avion a été abattu mais cela aussi est faux car plus sieurs avions de ligne sont passés avant l’avion ukrainien sans qu’il y ait « d’erreur » et en plus le bouffon rohani a tweeté en faisant référence à un avion iranien abattu par erreur véritablement en 1988. Sachant que le président ukrainien est juif et connaissant la racaille iranienne il ne fait aucun doute que cet avion a été abattu volontairement en représailles de l’avion iranien de 1988. Ces mollahs ont exactement la même maladie que Hitler. Il faut les abattre comme des chiens qu’ils sont et détruire les sites nucléaires si on veut éviter une 3ème guerre mondiale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *