toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Beyrouth: des centaines de manifestants protestent contre le pouvoir jugé corrompu et incompétent, environ 400 blessés dans les heurts


Beyrouth: des centaines de manifestants protestent contre le pouvoir jugé corrompu et incompétent, environ 400 blessés dans les heurts

Samedi près de 400 personnes ont été blessées dans des heurts. La situation était à nouveau tendue dimanche soir.

Des centaines de manifestants protestant contre le pouvoir ont afflué dimanche 19 janvier dans le centre de Beyrouth, au lendemain de violences inédites qui ont fait des centaines de blessés dans un Liban miné par une crise économique aiguë et une paralysie politique.

Des renforts de l’armée et de la police anti-émeute ont été déployés dans le centre-ville où les manifestants ont commencé à se rassembler à l’entrée d’une avenue menant au Parlement, près de la place des Martyrs, épicentre du mouvement de contestation déclenché le 17 octobre contre une classe politique jugée corrompue et incompétente. En début de soirée, la police a fait usage d’un canon à eau pour disperser la foule.

En trois mois de contestation, la colère n’a fait que grandir chez les manifestants qui fustigent l’inertie des dirigeants: la crise économique s’aggrave avec licenciements en masse, restrictions bancaires drastiques et une dévaluation de facto de la livre libanaise face au dollar.

Loading...

Samedi, la capitale libanaise a connu un niveau de violence inédit depuis le début de la contestation avec des heurts entre forces de l’ordre et manifestants qui ont fait au moins 377 personnes dans les deux camps, selon des bilans de la Croix-rouge libanaise et de la défense civile compilés par l’AFP.

«Il n’y avait aucune justification pour le recours brutal à la force par la police anti-émeutes contre des manifestants largement pacifiques», a estimé Human Rights Watch (HRW).

Une voie pour calmer la tempête populaire

Accusant les policiers d’avoir «tiré des balles en caoutchouc dans les yeux», Michael Page, directeur adjoint de HRW pour le Moyen-Orient, a appelé les autorités à «mettre fin à cette culture de l’impunité pour les abus policiers».

Les manifestants sont furieux contre les dirigeants accusés de nullement se soucier de leurs revendications: un gouvernement d’indépendants et de technocrates alors que la classe dirigeante est quasi inchangée depuis des décennies, une amélioration des services publics quasiment absents – graves pénuries d’eau et d’électricité -, la fin du chômage et de la corruption.

Après la démission fin octobre du premier ministre Saad Hariri, sous la pression de la rue, Hassan Diab a été désigné pour le remplacer le 19 décembre mais ce dernier n’a toujours pas formé son gouvernement.

«Il y a une voie pour calmer la tempête populaire», a tweeté Saad Hariri. «Assez perdu de temps, formez un gouvernement et ouvrez la porte à des solutions politiques et économiques».

Learn Hebrew online

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Beyrouth: des centaines de manifestants protestent contre le pouvoir jugé corrompu et incompétent, environ 400 blessés dans les heurts

    1. Cyrano

      Ah bon ils sont corrompus au Liban ? Ça se saurait depuis le temps.
      Pas plus que dans certains pays par ici , suivez mon regard…
      Quand je pense qu’on fait ch..r BIBI pour des cigares et du champagne alors qu’en France d’autres n’ont jamais été inquiétés pour des appartements des voyages et autres gâteries payés en cash. Si seulement BIBI aurait reçu une rivière de diamants made in Bokassa on comprendrait. La corruption est à géométrie variable selon le pays où l’on se trouve…
      Ce ne sont que des informations que tout le monde connait.

    2. robert davis

      Les dirigeants de gauche ne comprennent pas l’économie et contrairement à ce que croient les français, les « banquiers » (vrais ou salariés) ne savent pas gagner non plus tout ce qu’ils savent faire c’est « taxer » leurs clients çàd leur prendre des frais exorbitants, c’est comme cela que les banques s’enrichissent pas en gagnant véritablement de l’argent. Ils taxent leur clients comme les Etats leurs citoyens. Alors un employé de banque devenu président est un specialiste de la taxation doublement!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *