toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alsace : Des cartes postales signées destinées à Emmanuel Macron pour réclamer « justice pour Sarah Halimi »


Alsace : Des cartes postales signées destinées à Emmanuel Macron pour réclamer « justice pour Sarah Halimi »

450 cartes postales ont été signées à l’intention d’Emmanuel Macron, réclamant « justice pour Sarah Halimi », à l’initiative du consistoire israélite du Haut-Rhin

La mobilisation de la communauté juive autour de la décision controversée sur le meurtrier présumé de Sarah Halimi, déclaré pénalement irresponsable par la chambre de l’instruction de la cour d’appel, se poursuit.

En Alsace, 450 cartes postales destinées à Emmanuel Macron ont été signées ce dimanche à l’initiative du consistoire israélite du Haut-Rhin.

Les signataires espèrent que la cour de cassation remettra en cause cette décision et réclament aussi une modification de la loi sur l’irresponsabilité pénale.

Loading...

La mobilisation d’une partie de la communauté juive se poursuit après la décision controversée dans l’affaire Sarah Halimi, une sexagénaire juive tuée à Paris en 2017.

Son meurtrier présumé a en effet été déclaré pénalement irresponsable à l’issue de l’audience de la chambre de l’instruction de la cour d’appel. Tandis que des rassemblement de protestation ont eu lieu début janvier à Paris et à Marseille, en Alsace, 450 cartes postales destinées à Emmanuel Macron ont été signées ce dimanche à l’initiative du consistoire israélite du Haut-Rhin.

450 signataires en deux heures

L’institution s’est appuyée sur les communautés de Colmar et de Mulhouse pour appeler « tous ceux qui s’indignent de la récente décision de justice dans cette affaire, qu’ils soient ou non de confession juive », à envoyer une carte au président de la République. « En deux petites heures, on a eu 300 personnes de la communauté juive surtout, mais aussi une cinquantaine de chrétiens et d’athées qui sont venues signer ces cartes », indique à 20 Minutes Laurent Schilli, secrétaire général de l’institution. Par ailleurs, près de 150 cartes supplémentaires ont été signées par procuration.

A l’origine de cette initiative, il y a le groupe Facebook « L’immense marche PAS silencieuse pour Sarah Halimi », créé par Jonathan Behar et Eddie Suissa. L’initiative a été relayée en Alsace notamment par Nathalie Geismar. Elle a travaillé avec Sarah Halimi comme puéricultrice pendant trois ans à Paris et a soufflé l’idée a sa mère, Edith Geismar. « Elle a réagi sur les réseaux sociaux pour exprimer son indignation et on s’est dit « Pourquoi ne pas envoyer des cartes directement à l’Elysée ». Un ami photographe nous a aidés pour la confection et l’impression et on a lancé le mouvement ».

Ils réclament une modification de la loi

En Alsace, l’affaire Sarah Halimi « résonne avec l’actualité locale », comme l’explique Laurent Schilli. Les profanations en série de cimetières isréalites à travers la région inquiètent la communauté juive. « Ça me rend malade », confie Edith Geismar, qui a vu la stèle de son arrière-grand-père couverte de tags nazis à Westhoffen. Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner, qui s’était rendu sur place, avait annoncé dans la foulée  la création d’un « office national de lutte contre la haine ».

Au point de remettre en cause des décisions de justice ? « On a conscience de l’importance de la séparation des pouvoirs, avance Laurent Schilli. Mais avons entrepris cette action symbolique pour lui faire part de notre incompréhension après [cette décision] ». Au-delà du symbole, les signataires de ces cartes espèrent que la cour de cassation remettra en cause la position de la cour d’appel sur le meurtrier présumé de Sarah Halimi.

Learn Hebrew online

Ils réclament aussi une modification de la loi sur l’irresponsabilité pénale. Laurent Schilli fait le lien entre ce meurtre et l’affaire Chalom Levy. En 2016, ce retraité strasbourgeois portant une kippa avait été grièvement blessé au couteau dans la capitale alsacienne. Une demande relayée par plusieurs politiques, dont le sénateur du Haut-Rhin Jean-Marie Bockel, qui a interpellé le gouvernement à ce sujet le 8 janvier dernier.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Alsace : Des cartes postales signées destinées à Emmanuel Macron pour réclamer « justice pour Sarah Halimi »

    1. elie

      Cette action, malheureusement, ne portera aucun fruits.

      Informer le sieur Macron de notre profond désaccord n’amènera rien, tout simplement parce qu’il le sait déjà et que les décisions prises « en toute indépendance par les juges » c’est lui qui les a décidé.

      Informer quelqu’un de quelque chose qu’il sait déjà, parce qu’il en est à l’origine, en espérant que cela le fera changer d’avis est aussi efficace qu’un cautère sur une jambe de bois.

      Mon père (zl) avait une expression pour cela : Grave le sur un bloc de glace et met le à sécher au soleil, dès que c’est bien sec tu me l’amènes.

    2. moi de france

      CERTAINS NE VEULENT VOIR ET ENTENDRE HONTE A EUX QU ILS PRIE LE CIEL NE PAS PAS AVOIR A PLEURER L’UN DES LEURS ET NE PAS ETRE ENTENDUS

    3. Paul Leslie

      Remettre en cause les décisions de justice – dans ce cas basées sur un refus de prendre en considération les faits incontestables qui réfutent les pseudo-arguments des « experts » concluant a une abolition du discernement inexistante – ne porte nullement atteinte au principe de la séparation des pouvoirs.

      En democratie, c’est le droit de tous les citoyens d’exprimer pacifiquement leurs opinions sur les erreurs et les abus judiciaires.

      Voir https://www.jforum.fr/une-justice-qui-a-non-seulement-failli-mais-trahit.html

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *