toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Loi contre l’antisémitisme et l’antisionisme : La gauche et certains LREM, dont le sport favori est la haine d’Israël, se mobilisent contre la proposition de loi


Loi contre l’antisémitisme et l’antisionisme : La gauche et certains LREM, dont le sport favori est la haine d’Israël, se mobilisent contre la proposition de loi

A noter que le seul média qui produit plusieurs articles par jour contre cette proposition de loi est le champion de la détestation d’Israël, désinformateur en chef, Le Monde… pas moins de 6 articles en 48 heures sur ce sujet !

Une proposition de résolution examinée mardi au palais Bourbon suggère de reprendre la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) et d’élargir la définition de l’antisémitisme à l’antisionisme.

Une proposition de résolution qui tend à définir l’antisémitisme, présentée par le député LRM Sylvain Maillard mardi, divise la majorité.

Le 16 février, en marge d’une manifestation des « gilets jaunes », le philosophe Alain Finkielkraut est interpellé dans la rue. « Sale sioniste de merde », lui lance un homme. Cette scène, filmée sur le vif, le député La République en marche (LRM) Sylvain Maillard ne cesse de la citer en exemple ces derniers jours. Il veut convaincre ses collègues parlementaires de voter, mardi 3 décembre, sa proposition de résolution sur l’antisémitisme. Ce texte, non contraignant juridiquement, a pour vocation d’affirmer que « les actes antisionistes peuvent parfois occulter des réalités antisémites », précise son exposé des motifs.

Pour ce faire, le député de Paris propose à ses collègues d’adopter la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA). Quelques jours après l’agression de M. Finkielkraut, Emmanuel Macron s’y était dit favorable, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), estimant alors que l’antisionisme représente « une des formes modernes de l’antisémitisme ».

Loading...

Malgré le soutien du président de la République, l’initiative est controversée et divise la majorité à l’Assemblée. La proposition de résolution n’a été signée que par un tiers du groupe LRM, ce qui est rarissime alors que le président du groupe, Gilles Le Gendre, et le patron de leur parti, Stanislas Guerini, en sont signataires.

Un collectif de 127 gauchistes juifs appelle l’Assemblée nationale à s’opposer mardi à une proposition de résolution initiée par un député LaREM pour lutter contre de « nouvelles formes » d’antisémitisme, qui suscite des critiques jusque dans la majorité.

La définition de l’IRHA tient en quelques mots, dont le terme « antisionisme » est absent : « L’antisémitisme est une certaine perception des juifs, qui peut se manifester par une haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme visent des individus juifs ou non et/ou leurs biens, des institutions communautaires et des lieux de culte. »

La controverse vient des onze exemples qui précisent cette définition relativement vague, dont l’un considère comme antisémite le « traitement inégalitaire de l’Etat d’Israël à qui l’on demande d’adopter des comportements qui ne sont ni attendus ni exigés de tout autre Etat démocratique ». « On reprend la définition sans ses exemples », assure Sylvain Maillard. Mais pour d’autres, le flou suffit à entretenir le doute.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Loi contre l’antisémitisme et l’antisionisme : La gauche et certains LREM, dont le sport favori est la haine d’Israël, se mobilisent contre la proposition de loi

    1. Slam

      Le Monde, journal immonde champion de la désinformation et du mensonge, torchon sale de la propagande gauchiste subventionné par l’état.

    2. robert davis

      Le français est de nature lâche et couard et comme tel a besoin d’un bouc émissaire pour se valoriser. Son problème est que Israel se comporte comme un juif de ghetto et NE REAGIT PAS AUX AGRESSIONS VERBALES DE SES ENNEMIS. Si Israel REAGISSAIT DUREMENT aux demandes de ses ennemis par exemple en déclarant la souveraineté d’Israel sur ses ,provinces, ceux-ci n’oseraient plus l’attaquer sans arrêt car les demandes de la gauche sont de véritables attaques, des agressions.

    3. hervé

      Je ne parle pas du peuple Israélien, mais je pense que les dirigeants de ce pays, sont aussi des lâches et couards. Ils ont pour dénominateur commun avec la france, se laisser insulter sans la moindre réaction. A Jérusalem, la représentation française ANTISEMITE, pro arabe agit à sa guise comme si elle était chez elle et aucune réaction de Natanyahu ou autre dirigeant. Ce n’est pas ça la démocratie.

    4. isaïe

      Je sais que le sionisme est mouvement voulu par Dieu. C’est pour cela que les arabes alliés premièrement aux nazis puis aux communistes et à l’Angleterre ont toujours été vaincus.
      Maintenant, le gouvernement français est surtout composé de satanistes (francs-maçons et une sorcière. A ce titre, ils sont tous sous le pouvoir des puissances des ténèbres. Mais quel est le sort de ces politiques pour l’éternité?
      La Bible, Ancien Testament et Nouveau Testament sont unanimes pour la condamnation définitive de ces gens.

    5. Joren

      La rhétorique antisémite s’applique contre les Juifs ou pas Juifs, dit le texte !
      C’est un outil pour se prémunir à l’occasion des élections municipales, des dérives communautaristes qui vont gangrener le débat politique;

      Il ne faut pas se leurrer ils savent seulement que ce qui arrive aux Juifs peut leur arriver aussi, sinon ils auraient pu ratifier ça depuis longtemps, il y avait eu lors de la Convention d’Aarhus il y a 15 ans, un texte européen liant antisémitisme et antisionisme qui a été étouffé

      Enfin, ne nous plaignons pas de servir de phare dans la société, c’est notre élection, et puis ça renforce les liens avec autrui, mais ce n’est pas pour nous exclusivement, On a bon dos, et quand les non-Juifs vont vouloir s’en servir,
      çà va être la déferlante contre nous, mais soit , allez-y, on est solides.

    6. Ratfucker

      Qui sont ces illustres 127 inconnus? Voici la liste: http://www.pierremansat.com/2019/12/appel-de-127-intellectuels-juifs-aux-deputes-francais-ne-soutenez-pas-la-proposition-de-resolution-assimilant-l-antisionisme-a-l-ant
      On y trouve très peu de noms connus, tel Christophe Attias (dont le principal titre est d’être l’époux de la Benbassa, et ce n’est pas un mince mérite d’honorer ce tas de botox), Zeev Sternhell, Rony Brauman, moins d’ une dizaine habitant la France. La totalité de la liste se compose d’universitaires de 3ème ordre israéliens, américains ou britanniques, qui n’ont jamais entendu parler de Mohamed Merah, Amédy Coulibaly, Youssouf Fofana et autres « vengeurs de chti nenfants palestinieniens », et partent du principe que les tueurs de Juifs sont de sincères partisans de la solution à 2 états.
      On peut aussi supposer que ces obscurs tâcherons, professionnels de la signature de pétitions, sont en quête d’une notoriété qu’ils pourront monnayer auprès des organismes qatariens, saoudiens iraniens chargés de distribuer de copieuses « bourses de recherches » aux charlatans occidentaux à leur service -l’Arabie à elle seule, a dispensé en 10 ans une manne de plus de 100 milliards de $ aux médias et universités, afin de répandre le wahabisme.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *