toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’antisémite Dieudonné se lance dans un projet de cryptomonnaie incitant les complotistes à lui envoyer de l’argent


L’antisémite Dieudonné se lance dans un projet de cryptomonnaie incitant les complotistes à lui envoyer de l’argent

L’humoriste polémique Dieudonné a présenté un nouveau projet de cryptomonnaie, le Sestrel, incitant les complotistes de tout poil à lui envoyer leur argent. Ces derniers ont peu de chances de retrouver leurs fonds. Enquête.

« Phase deux du mouvement des Gilets jaunes », « occasion extraordinaire de vous enrichir », « aboutissement de la foi subversive que nous portons dans nos gênes ». L’humoriste polémique Dieudonné M’Bala M’Bala se lance dans un nouveau projet de cryptomonnaie quelques mois après avoir soutenu le très louche Zynecoin, dont le développement a été brusquement suspendu fin novembre. Cette fois-ci, l’ancien acolyte d’Elie Semoun présente le Sestrel, une monnaie numérique dont la sortie est programmée en novembre 2020. « Le Sestrel vient au secours de votre épargne que l’État français séquestre et s’apprête à saisir sous le prétexte d’une crise financière qu’il a lui-même orchestré », prophétise Dieudonné sur sa chaîne YouTube.

Le Sestrel est présenté comme une cryptomonnaie « stable » qui se substituerait à l’euro. Sa stabilité s’expliquerait par le fait que « ceux qui vont investir ne sont pas attirés par la spéculation et vont le gérer comme leur Livret A« , explique Dieudonné à Capital. Cela constitue une première alerte car il assure aussi que les investisseurs pourront s’enrichir avec « une plus-value de 100% en moins d’un an ». Son prix de lancement a été arbitrairement fixé à 2 euros et le polémiste prévoit un rabais pour ceux qui investiraient précocement. Cependant, rien ne permet d’affirmer qu’un Sestrel pourrait valoir 1 ou 2 euros s’il est un jour listé sur une plateforme de trading spécialisée. D’ici cette échéance, prévue dans 11 mois, Dieudonné se protège ainsi d’une brutale chute du cours et peut écouler sa cryptomonnaie sans subir la moindre plainte d’investisseurs.

27,7 millions d’unités ont été créées, soit potentiellement plus de 55 millions d’euros dans la poche de Dieudonné et/ou ses proches, si chacune d’entre elles trouvaient preneur à deux euros. Il est possible d’en acheter par carte bancaire via Indacoin, une application tierce peu scrupuleuse, mais Dieudonné, condamné en juin 2019 en première instance pour « fraude fiscale, blanchiment, abus de biens sociaux et organisation frauduleuse d’insolvabilité », précise qu’il sera prochainement possible de faire des virements bancaires « probablement vers un compte à l’étranger ». Et si vous avez besoin de renseignements, un mystérieux “Hervé” se chargera de vous convaincre par téléphone.

Loading...

Une vente illégale ?

« Quand Dieudonné déclare que les acquéreurs vont pouvoir réaliser une plus-value de 100% en moins d’un an, sans recours au conditionnel ni nuances, on peut penser qu’il fait une promesse de rendement », analyse William O’Rorke, associé au cabinet d’avocats ORWL, spécialisé dans le droit des technologies de rupture. Cette promesse pourrait requalifier cette vente en une opération d’intermédiation en biens divers. Ce régime est encadré par l’Autorité des marchés financiers (AMF) et nécessite l’obtention d’un visa. Ce que Dieudonné n’est pas en mesure de présenter.

« Les sanctions sont lourdes : jusqu’à 5 ans de prison et 18.000 euros au pénal. Une amende en fonction des gains réalisés est également à prévoir. C’est l’arme utilisée par l’AMF pour lutter contre les faux vendeurs de bitcoins en ligne », rajoute William O’Rorke. Selon lui, le projet Sestrel est aussi hors-la-loi car il ne présente pas sur son site de conditions générales de vente, obligatoires lors d’une vente à distance. Voilà pour la légalité du projet, mais qu’observe-t-on dans l’examen technique du Sestrel ?

Développé « en moins d’une minute »

Après avoir analysé le GitHub du projet, où l’on peut consulter ses caractéristiques, celui-ci s’avère être un banal token ERC20 qu’un développeur spécialisé peut mettre au point « en moins d’une minute », explique Anis Haboubi, consultant blockchain indépendant. Selon l’explorateur blockchain Etherscan, il existe actuellement 231.025 projets de ce genre dans le monde et la plupart n’ont aucune valeur.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “L’antisémite Dieudonné se lance dans un projet de cryptomonnaie incitant les complotistes à lui envoyer de l’argent

    1. c.i.a.

      Le complotiste antisémite dieudo, veut faire payer les autres débiles complotistes…j`espère qu`il va provoquer à tout ces clowns une faillites dogne de leur folie!!
      II vont probablement accuser les« méchants« sionistes de leurs déboires!!,
      au lieu d`accuser leur stipidité gènétique propre à eux!!

    2. Slam

      M’glagla est un malin en matière d’escroquerie.
      Il continue d’emboucaner les cryptoraclures à sa connerie avec des scatosketches en ne payant pas ses impôts alors qu’il devrait être en taule pour les 20 prochaines années. Il a sûrement des appuis très haut placés.
      Crack boum ça pue…

    3. robert davis

      mbalambala bambula compte sur plusz bêtes que lui car il n’a aucune surface financière ni autorisations par conséquent pour créér une crypto monnaie. Des « cryptos comme la sienne il y en a des dizaines de milliers qui n’ont absolumment aucune valeur et sont INVENDABLES pour ceux qui en achètent! Comme d’habitude il se moque des gens à qui il raconte qu’il est un amuseur et non un antisémite, un financier maintenant et non un escroc et demain? un gourou? de toutes manières il est si loin de pouvoir faire une opération financière qu’il ne se donnera même pas la peine d’investir les fonds des investisseurs crédures, il les dépensera et ne pourra pas rembourser…

    4. ryu

      ah ah ah les commentaires….
      Les gars le problème ce n’est pas Dieudo, ce sont ceux qui sont gavés et se gavent encore depuis 40 ans et plus.
      Les plus grands voleurs ce sont eux, Dieudo est insignifiant à côté de ces acteurs d’un système qui arnaque les gens depuis si longtemps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *