toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Toronto : une manifestation de haine antisémite perturbe une soirée pro-Israël à l’université York (Vidéo)


Toronto : une manifestation de haine antisémite perturbe une soirée pro-Israël à l’université York (Vidéo)

Le maire et le Premier ministre ont condamné les violences après que des manifestants propalestiniens ont tenté d’empêcher l’apparition de réservistes de Tsahal à l’université

Des violences ont éclaté lors d’un mouvement de protestation d’étudiants propalestiniens contre une apparition de réservistes de l’armée israélienne, mercredi soir, à l’université York de Toronto.

Les membres de la filiale du groupe Students Against Israeli Apartheid, ou SAIA, ont tenté de mettre un terme à un débat auxquels participaient des Réservistes en service – un groupe formé d’anciens soldats israéliens. Cette table ronde avait été approuvée par l’université.

Les manifestants qui avaient, pour certains, le visage dissimulé par des keffiehs, ont scandé des slogans propalestiniens dans l’auditorium qui ont compris des appels à l’Intifada, ou attaques contre les civils israéliens, a noté le Toronto Sun.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’infoINSCRIPTION GRATUITE !
Des bousculades et des affrontements ont eu lieu près d’une cage d’escalier voisine, exigeant l’intervention de la police qui a procédé à certaines arrestations, selon l’article.

Des personnels de sécurité privés avaient été également embauchés pour assurer la sécurité de l’événement. Il y a eu environ 600 protestataires aux abords de la salle où se tenait la rencontre, a précisé le Jerusalem Post .

« Des enquêtes plus approfondies sont nécessaires pour déterminer comment un groupe reconnu d’étudiants a pu ainsi glorifier le terrorisme et tenter d’intimider celles et ceux qui s’étaient rassemblés pacifiquement sur le campus », a commenté Michael Mostyn, directeur-général de Bnai Brith Canada, dans un communiqué. « Les comportements violents doivent avoir des conséquences ».

Les Amis du centre Simon Weisenthal ont pour leur part indiqué qu’ils pressaient les autorités locales et les responsables universitaires de passer à l’action contre ce qu’ils ont décrit comme « un sentiment antisémite, violent, raciste à l’égard des étudiants juifs sur ce campus ».

Le maire de Toronto, John Tory, a expliqué être « perturbé » par les événements. Il a demandé des clarifications à la présidente de l’université York, Rhonda Lenton.

Pour sa part, le Premier ministre de l’Ontario Doug Ford a déclaré qu’il avait été déçu par le fait que l’école ait autorisé la contre-manifestation.

Avant l’événement, le groupe SAIA avait accroché des affiches montrant une image retouchée sur Photoshop d’un soldat israélien semblant étrangler un enfant dans le cadre d’une campagne anti-israélienne intitulée « pas de meurtriers sur le campus », a fait savoir la Septième chaîne israélienne.

Au début de la semaine, un syndicat d’étudiants du troisième cycle, à l’université de Toronto, avait essuyé les critiques pour avoir suggéré que l’alimentation casher sur le campus était « pro-israélienne » et qu’il fallait, en conséquence, la rejeter.

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Toronto : une manifestation de haine antisémite perturbe une soirée pro-Israël à l’université York (Vidéo)

    1. Cyrano

      Tout est à l’image des sociétés démocratiques occidentales trop permissives à l’égard de leurs – frères musulmans.- Ces gens considèrent que la permissivité est de la faiblesse, donc nous sommes des faibles, donc nous pouvons être détruits. L’occident est volontairement aveugle et sait très bien qu’en face ce ne sont pas des adversaires démocrates mais des soldats de l’islamisme.
      En laissant sournoisement agir ces hordes contre Israël, l’occident se tire une balle dans le pied en attendant une balle dans la tête. L’œuf du serpent est parmi nous et ces cons de penseurs le couve. Nos décideurs mènent la société au désastre.

    2. robert davis

      Tout le monde sait bien que les soldats Israéliens n’étranglent pas les enfants mais le fait que les faux palos occupent toujours la Judée/Samarie leur fait croire qu’ils peuvent tout faire et dire . La solution n’est pas dans le blabla ni même de continuer à s’égosiller sur tous les Continents, la solution est en Israel QUI A GRAND BESOIN D UN HOMME D ETAT CE QUE LE PM N EST PAS, dommage que les juifs ne le comprennent pas. Il faut répondre par des ACTIONS MILITAIRES ce que les crapules comprennent très bien.

    3. robert davis

      P.S. Pourquoi croyez vous que les ennemis d’Israel prétendent que la solution est politique et non militaire? parce qu’ils savent que c’est EXACTEMENT LE CONTRAIRE ET QU ILS NE VEULENT PAS D UNE SOLUTION sauf à détruire Israel! La solution politique consiste à ,affaiblir fortement Israel pour pouvoir le détruire. C’était la « solution » de petite tête de gaulle qui espérait réduire Israel à la faveur de la crise de charm el sheik et comme il n’a pas réussi à faire peuuuur aux Israéliens il leur en a voulu à mort.

    4. MAGUID

      à robert davis, je suis impressionné par ta réflexion tout-à-fait pertinente de justesse, car c’est comme une constante dans l’Histoire, à propos des ennemis d’Israël, lesquels n’ont jamais supporté la force de résistance de ce petit (en nombre) peuple « sûr de lui et dominateur », comme disait celui dont tu parles. C’est comme çà que l’empereur Hadrien, pour se vanger des JUIFS, il y a environ une vingtaine de siècles avait décidé de débaptiser leurs territoires, la JUDEE, ISRAËL, et la SAMARIE, en donnant à tous leurs territoires le nom de palestina. J’espère que tu ne m’en voudras pas pour ce petit rappel HISTORIQUE

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap