toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Savez vous qu’il y a 120 territoires « occupés » par des pays dans le monde ? Mais pour l’Union Européenne le seul pays visé est Israël


Savez vous qu’il y a 120 territoires « occupés » par des pays dans le monde ? Mais pour l’Union Européenne le seul pays visé est Israël

Sans aucune surprise, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a validé mardi 12 novembre la notice interprétative de l’UE appelant à mentionner « colonie israélienne » sur les étiquettes des denrées alimentaires importées de Judée-Samarie ou du Golan. Prise sur la base d’un règlement sanitaire, la commission européenne puis la CJUE se sont empressées d’en faire une action politique estimant sans fondement juridique que les implantations israéliennes étaient des « territoires occupés ».

Or, nous avons recensé par moins de 120 territoires occupés illégalement par des pays à travers la planète. Mais la CJUE et l’Union Européenne ne visent uniquement que ceux « occupés par Israël »… alors même que les territoires sous contrôle israéliens en Judée Samarie ne peuvent en aucun cas être considérés comme « occupés » puisqu’ils résultent des accords d’Oslo, ratifiés d’ailleurs par les Européens…

Ainsi la CJUE et l’Union Européenne prennent des positions résolument anti-israéliennes, sans fondement juridiques, tout en se gardant bien de viser d’autres pays « occupants ».

Voici une liste non exhaustive des 120 territoires occupés par des pays et contestés :

Loading...

 

Afrique

Territoire Revendication Notes
Lac Albert Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Litige frontalier au niveau du district de Mahagi sur les rives nord-ouest du Lac Albert. Le conflit est amplifié par la présence d’un gisement de pétrole important[1].
Alborán Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Île de Méditerranée occidentale située à 57 km des côtes marocaines et à 84 km des côtes espagnoles, sous contrôle de l’Espagne et revendiquée par le Maroc.
Ceuta et Melilla Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Enclaves espagnoles revendiquées par le Maroc qui l’entoure.
 Îles Chafarinas ou Zaffarines Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Groupe d’îles comprenant les îles du Congrès, Isabelle II et du Roi sous contrôle de l’Espagne, à 3,5 km au large du Maroc, qui les revendique.
Persil ou Leïla Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Îlot inhabité, à 200 m des côtes marocaines, revendiqué par le Maroc et l’Espagne. Cet îlot est à l’origine de la crise de l’îlot Persil ou Leïla de 2002 entre les deux royaumes.
Peñón de Vélez de la Gomera ou Rocher Badis Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Presqu’île située la côte nord-africaine sous contrôle espagnol et revendiquée par le Maroc. La frontière entre le rocher et le Royaume du Maroc est la plus petite frontière terrestre du monde.
Îles Alhucemas Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau du Maroc Maroc
Archipel, comprenant le Peñón de Alhucemas, l’isla de Tierra et l’isla de Mar, sous contrôle de l’Espagne, situés à une dizaine de mètres du Maroc, qui le revendique.
Badme Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau de l'Érythrée Érythrée
Bourg sous contrôle de l’Éthiopie, revendiqué par l’Érythrée. Sa possession a été à l’origine d’un conflit de 1998 à 2000. Une commission internationale a statué en 2002 en faveur de l’Érythrée mais les Éthiopiens ont refusé cette décision, arguant du fait qu’ils ont toujours administré ce bourg depuis sa création.
Bure Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau de l'Érythrée Érythrée
Territoires sous contrôle de l’Éthiopie, revendiqué par l’Érythrée[2].
Tsorona-Zalambessa
Bassas da India Drapeau de la France France
Drapeau de Madagascar Madagascar
Île de l’Océan Indien, sous contrôle de la France comme partie des îles Éparses, revendiquée par la République malgache.
Île Europa
Îles Glorieuses
Îles Juan de Nova
Bir Tawil Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau du Soudan Soudan
Zone hors souveraineté entre l’Égypte et le Soudan, modeste pendant du grand Triangle de Hala’ib sur la Mer Rouge (contrôlé par l’Égypte et revendiqué par le Soudan) : pour l’Égypte, occuper Bir Tawil serait reconnaître les revendications soudanaises sur Halaïb, et pour le Soudan, Bir Tawil est un territoire égyptien du moment que Halaïb est soudanais.
Triangle d’Hala’ib Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau du Soudan Soudan
Zone contrôlée par l’Égypte depuis 2000, revendiquée par le Soudan, sur la côte de la mer Rouge.
Frontière entre le Burkina Faso et le Niger Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Drapeau du Niger Niger
Litige territorial terrestre soumis à la CIJ[3].
Archipel des Chagos Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de Maurice Maurice
Archipel sous contrôle du Royaume-Uni, comme partie du territoire britannique de l’océan Indien, revendiqué par Maurice.
Corisco (également appelé Mandij) Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale
Drapeau du Gabon Gabon
Territoire sous contrôle de la Guinée équatoriale, revendiqué par le Gabon.
Mbanié Drapeau du Gabon Gabon
Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale
Île sous contrôle du Gabon, revendiquée par la Guinée équatoriale, ainsi que les îlots voisins de Conga et des Cocotiers[4].
Frontière entre la Côte d’Ivoire et le Ghana Drapeau du Ghana Ghana
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
Litige concernant le tracé de la frontière maritime envenimé par l’existence de réserves d’hydrocarbure exploitées par le Ghana[5].
Zone pétrolière de Heglig Drapeau du Soudan Soudan
Drapeau du Soudan du Sud Soudan du Sud
Kahemba Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Territoire sous contrôle de l’Angola depuis 2007, revendiqué par la République démocratique du Congo, et comprenant notamment les localités de Shayimbwanda, Shayingi et Shakadiata.
KaNgwane Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau de l'Eswatini Eswatini
Territoire sud-africain, revendiqué par l’Eswatini[6].
Kimba (Ituri) Drapeau du Soudan du Sud Soudan du Sud
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Village de l’Ituri sous contrôle du Soudan du Sud, revendiqué par la République démocratique du Congo[7].
Koalou Drapeau du Bénin Bénin
Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Village sous contrôle du Bénin, revendiqué par le Burkina Faso. Le litige est en cours de jugement à la CIJ[8].
Mayotte Drapeau de la France France
Drapeau des Comores Comores
Île française, département d’outre-mer, revendiquée par la République des Comores.
Migingo Drapeau du Kenya Kenya
Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Îlot du Lac Victoria dont la souveraineté est revendiquée par le Kenya et l’Ouganda.
Ogaden Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau de la Somalie Somalie
Région sous contrôle de l’Éthiopie depuis 1881, revendiquée par les Tribunaux Islamiques de Somalie. Ils revendiquent également les territoires méridionaux de Djibouti et orientaux du Kenya, peuplés comme l’Ogaden par l’ethnie somali, afin de former la Grande Somalie.
Oued Lahdjar Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de la Libye Libye
Territoires sous contrôle de l’Algérie revendiqués par la Libye. La frontière n’est pas clairement délimitée entre ces deux pays[9].
Ras Doumeira Drapeau de l'Érythrée Érythrée
Drapeau de Djibouti Djibouti
Territoire sous contrôle de l’Érythrée, revendiqué par Djibouti, auquel la communauté internationale reconnaît les droits de souveraineté.
Triangle d’Ilemi Drapeau du Kenya Kenya
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau du Soudan du Sud Soudan du Sud
Région sous contrôle du Kenya, revendiquée par l’Éthiopie et le Soudan du Sud.
Tromelin Drapeau de la France France
Drapeau de Maurice Maurice
Île de l’Océan Indien, sous contrôle de la France comme partie des îles Éparses, revendiquée par l’Île Maurice.
Yenga Drapeau de la Guinée Guinée
Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone
Village sous contrôle de la Guinée, revendiqué par la Sierra Leone, à laquelle la communauté internationale reconnaît les droits de souveraineté[10].

Asie et Pacifique

Territoire Revendication Notes
Abu Moussa Drapeau de l'Iran Iran
rev. Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Île du détroit d’Ormuz sous contrôle de l’Iran, revendiquée par les Émirats arabes unis. Le différend est actuellement jugé par la Cour internationale de justice.
Aksai Chin Drapeau de la République populaire de Chine Chine
rev. Drapeau de l'Inde Inde
Zone du Cachemire sous contrôle de la République populaire de Chine, revendiquée par l’Inde.
Sandjak d’Alexandrette Drapeau de la Turquie Turquie
rev. Drapeau de la Syrie Syrie
Ancienne province de Hatay, sous contrôle de la Turquie, revendiquée par la Syrie dont la plupart des cartes la représentent comme partie intégrante du territoire syrien.
Arunachal Pradesh Drapeau de l'Inde Inde
rev. Drapeau de la République populaire de Chine Chine
État fédéré membre de l’Union indienne, revendiqué par la Chine.
Azad Cachemire Drapeau du Pakistan Pakistan
rev. Drapeau de l'Inde Inde
Partie du Cachemire sous contrôle du Pakistan, revendiquée par l’Inde.
Baengnyeong Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
rev. Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Île sous contrôle de la Corée du Sud, revendiquée par la Corée du Nord.
Bubiyan Drapeau du Koweït Koweït
rev. Drapeau de l'Irak Irak
Île et territoire maritimes sous contrôle du Koweït, revendiqués par l’Irak jusqu’en 1994, mais de nombreuses cartes irakiennes continuent à la représenter comme irakienne[11].
Cachemire Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau du Pakistan Pakistan
Ancien État princier de l’Inde britannique, actuellement administré séparément par la République populaire de Chine, l’Inde et le Pakistan (voir Aksai Chin, Azad Cachemire, Jammu-et-Cachemire et Gilgit-Baltistan): il existe des revendications indiennes sur les parties pakistanaises et chinoises, des revendications pakistanaises sur la partie indienne, et des revendications indépendantistes de la partie indienne.
Mer Caspienne Drapeau de la Russie Russie
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
Drapeau du Turkménistan Turkménistan
Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Les frontières maritimes des cinq États riverains (Russie, Kazakhstan, Turkménistan, Iran et Azerbaïdjan) ne sont pas délimitées, ce qui cause des tensions sur l’exploitation de réserves d’hydrocarbure entre le Turkménistan et l’Azerbaïdjan[12].
Chatt-el-Arab Drapeau de l'Iran Iran
rev. Drapeau de l'Irak Irak
Territoires maritimes et terrestres sous contrôle de l’Iran, revendiqués par l’Irak[11].
Fermes de Chebaa Drapeau d’Israël Israël
rev. Drapeau du Liban Liban
Zone sous contrôle d’Israël, revendiquée par le Liban ; les Israéliens l’ont occupée et annexée en même temps que le Golan syrien occupé (voir Golan).
Daecheong Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
rev. Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Île sous contrôle de la Corée du Sud, revendiquée par la Corée du Nord.
Deir el Achayer Drapeau de la Syrie Syrie
Drapeau du Liban Liban
Territoire revendiqué par la Syrie et le Liban[13].
Frontière entre le Bangladesh et l’Inde Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Drapeau de l'Inde Inde
Litige terrestre concernant le tracé, très sinueux, de la frontière et de nombreuses enclaves de part et d’autre de la frontière[14]. Celles-ci sont dues au fait que les maharajahs bengalis des territoires qui rejoindront en 1947 l’Inde ou bien le Pakistan oriental (devenu plus tard le Bangladesh), s’échangeaient des territoires pour rembourser des dettes de jeu. Il existe des enclaves à l’intérieur des enclaves, et même un cas d’une enclave dans une enclave dans une enclave.
Frontière entre la Birmanie et l’Inde Drapeau de la Birmanie Birmanie
Drapeau de l'Inde Inde
Litige terrestre concernant le tracé de la frontière qui passe à travers le territoire de nombreuses ethnies[15].
Vallée de Ferghana Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan
Litiges territoriaux terrestres entre le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, concernant le tracé, très sinueux, de la frontière et les enclaves (pour la plupart ouzbèkes) délimitées à l’époque soviétique[16],[17].
Golan Drapeau d’Israël Israël
rev. Drapeau de la Syrie Syrie
Plateau annexé par Israël au travers de la loi du plateau du Golan, la plupart des pays reconnaissant la souveraineté de la Syrie sur la zone. La zone des fermes de Chebaa est revendiquée par le Liban.
Île Hunter Drapeau de la France France
rev. Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Île à l’est de la Nouvelle-Calédonie, sous contrôle de la France, revendiquée par le Vanuatu (voir aussi île Matthew et île Walpole).
Jammu-et-Cachemire Drapeau de l'Inde Inde
rev. Drapeau du Pakistan Pakistan
Partie du Cachemire, État fédéral de l’Union Indienne, revendiquée par le Pakistan.
Jérusalem-Est Drapeau d’Israël Israël
rev. Drapeau de la Palestine Palestine
Annexion par Israël non reconnue par l’ONU.
Îles Kouriles Drapeau de la Russie Russie
rev. Drapeau du Japon Japon
Les îles Itouroup, Kounachir, Chikotan et Habomai, appelées Kouriles du Sud, sont sous contrôle de la Russie depuis 1945, revendiquées par le Japon qui les appelle Territoires du Nord.
Rochers Liancourt Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
rev. Drapeau du Japon Japon
Écueils sous contrôle de la Corée du Sud, revendiqués par le Japon.
Île Matthew Drapeau de la France France
rev. Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Île à l’est de la Nouvelle-Calédonie, sous contrôle de la France, revendiquée par le Vanuatu (voir aussi île Hunter et île Walpole).
Îles Paracels Drapeau de la République populaire de Chine Chine
rev. Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Îles coralliennes inhabitées (pas d’eau douce), situées en mer de Chine méridionale, sous contrôle de la Chine, revendiquées par le Viêt Nam.
Preah Vihear Drapeau du Cambodge Cambodge
rev. Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Litige territorial entre le Cambodge et la Thaïlande, portant sur 27 000 km2 autour du temple de Preah Vihear, sous contrôle cambodgien, revendiqué par la Thaïlande. Le Cambodge s’appuie sur un arbitrage de l’ONU de 1962. La Thaïlande appuie ses revendications sur l’accord franco-siamois de 1904.
Sabah Drapeau de la Malaisie Malaisie
rev. Drapeau des Philippines Philippines
Territoire sous contrôle de la Malaisie, revendiqué par les Philippines.
Îles Senkaku Drapeau du Japon Japon
rev. Drapeau de Taïwan Taïwan
rev. Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Îles sous contrôle du Japon, revendiquées par Taïwan et par la Chine (sous le nom d’îles Tiaoyutai), voir conflit territorial des îles Senkaku.
Sir Creek Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau du Pakistan Pakistan
Estuaire en litige entre l’Inde et le Pakistan.
Îles Spratleys Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de Taïwan Taïwan
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Drapeau des Philippines Philippines
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Drapeau du Brunei Brunei
Archipel corallien inhabité en mer de Chine méridionale au centre d’un conflit territorial complexe impliquant la Chine, Taïwan, le Viêt Nam, les Philippines, la Malaisie et Brunei. Chacune de ces puissances contrôle quelques îles de l’archipel.
Gilgit-Baltistan (ou Territoires du Nord) Drapeau du Pakistan Pakistan
rev. Drapeau de l'Inde Inde
Partie du Cachemire sous contrôle du Pakistan, revendiquée par l’Inde.
Île de Tiran Drapeau de l'Égypte Égypte
rev. Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Île de la mer rouge sous contrôle égyptien, revendiquée par l’Arabie saoudite avec sa voisine Sanafir.
Tunb Drapeau de l'Iran Iran
rev. Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Îles proches d’Abu Moussa dans le golfe Persique sous contrôle de l’Iran, revendiqués par les Émirats arabes unis.
Île Walpole Drapeau de la France France
rev. Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Île à l’est de la Nouvelle-Calédonie, sous contrôle de la France, revendiquée par le Vanuatu (voir aussi îles Hunter et Matthew).
Wake Drapeau des États-Unis États-Unis
rev. Drapeau des Îles Marshall Îles Marshall
Île du Pacifique Nord administrée par les États-Unis et revendiquée par les Îles Marshall.
Yeonpyeong Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
rev. Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Archipel de la mer Jaune sous contrôle de la Corée du Sud, revendiqué par la Corée du Nord.

Europe

Territoire Revendication Notes
Crimée Drapeau de la Russie Russie
rev. Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Péninsule considérée par l’Ukraine comme faisant partie de son territoire, annexée par la Russie.
Mer Égée Drapeau de la Grèce Grèce
Drapeau de la Turquie Turquie
Litige maritime entre la Grèce et la Turquie sur la délimitation des eaux territoriales, des espaces aériens nationaux, et concernant la souveraineté sur certains îlots dont principalement celui d’Imia/Kardak.
Îles Féroé Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Islande Islande
Litige quant à la délimitation du plateau continental des îles Féroé entre le Danemark, l’Irlande, le Royaume-Uni et l’Islande[18].
Frontière entre la Croatie et la Serbie Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Serbie Serbie
La frontière de fait est l’actuel tracé du Danube. La Croatie revendique l’ancien tracé comme frontière, revendiquant donc les territoires à l’Ouest de l’ancien tracé, tout en étant prêt à céder ceux — moins importants — à l’Est de ce tracé.
Gibraltar Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
rev. Drapeau de l'Espagne Espagne
Sous contrôle du Royaume-Uni, revendiqué par l’Espagne.
Lough Foyle et Carlingford Lough Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Il existe un litige entre le gouvernement de l’Irlande et le gouvernement du Royaume-Uni concernant le tracé de la frontière maritime au niveau de ces deux estuaires[19],[20].
Île Maican Drapeau de l'Ukraine Ukraine
rev. Drapeau de la Roumanie Roumanie
Cinq îles, situées au sud du talweg du bras danubien de Chilia reconnu comme frontière roumano-soviétique au traité de paix de Paris en 1947, ont été occupées par l’URSS en 1948 et sont aujourd’hui sous contrôle de l’Ukraine, mais seule celle de Maican presque au contact de la rive roumaine, est encore revendiquée par la Roumanie[21],[22].
Međimurje/Prekmurje Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Litige frontalier autour de la rivière Mura entre la Croatie et la Slovénie[23].
Massif du Mont Blanc Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Litige territorial sur le tracé exact de la frontière entre la France et l’Italie dans le secteur du Mont Blanc et du Dôme du Goûter. La première considère le sommet du Mont Blanc comme entièrement français et celui du Mont Blanc de Courmayeur comme frontalier tandis que la seconde considère que la frontière passe par le sommet du Mont Blanc et donc que le Mont Blanc de Courmayeur est intégralement italien. Un autre litige territorial concerne le col du Géant.
Golfe de Musura Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Litige maritime en mer Noire, à l’embouchure de Chilia, portant sur des eaux territoriales roumaines selon les traités de paix de Paris (1947) et frontalier roumano-ukrainien de Constanța () ainsi que selon l’arrêt de la Cour internationale de justice (), mais se trouvant de facto sous contrôle de l’Ukraine[21].
Olivença-Olivenza Drapeau de l'Espagne Espagne
rev. Drapeau du Portugal Portugal
Ville frontalière luso-espagnole sous contrôle de l’Espagne, revendiquée par le Portugal.
Golfe de Piran Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Litige maritime et terrestre entre la Croatie et la Slovénie. Cette dernière réclame un accès aux eaux internationales et une portion de territoire au sud de la rivière Dragonja[24] et donc une rectification de la frontière actuelle ce que refuse la Croatie.
Péninsule de Prevlaka Drapeau de la Croatie Croatie
rev. Drapeau du Monténégro Monténégro
Territoire sous contrôle croate revendiqué par le Monténégro[25].
Rîpa de la Mîndreşti Drapeau de l'Ukraine Ukraine
rev. Drapeau de la Moldavie Moldavie
Lieu-dit, sur la rive du Danube, sous contrôle de l’Ukraine depuis 1992, revendiqué par la Moldavie à laquelle il appartenait auparavant au sein de l’URSS. La possession de ce lieu-dit permettrait à la Moldavie d’allonger son unique quai portuaire sur le Danube.
Rockall Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau de l'Islande Islande
Écueils et haut-fonds propices à la pêche au nord de l’océan Atlantique, revendiqués par le Royaume-Uni, le Danemark (Îles Féroé), l’Irlande et l’Islande.
Îles Selvagens Drapeau du Portugal Portugal
rev. Drapeau de l'Espagne Espagne
Archipel sous contrôle portugais, entre Madère et les Îles Canaries, revendiqué par l’Espagne.
Rivière Una Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Litige frontalier entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine concernant un îlot de quelques hectares situé près de Hrvatska Kostajnica[25],[26].

Amérique

Territoire Revendication Notes
Atacama et Arica Drapeau du Chili Chili
rev. Drapeau de la Bolivie Bolivie
rev. Drapeau du Pérou Pérou
Territoire et port sous contrôle du Chili, au travers duquel la Bolivie réclame un couloir d’accès à l’Océan Pacifique. En outre, demandes de rectification du Pérou de la délimitation de la frontière maritime avec le Chili dans la région (demande déposée à la Cour internationale de justice en 2008).
Isla de Aves Drapeau du Venezuela Venezuela
rev. Drapeau de la Dominique Dominique
Île sous contrôle du Venezuela, revendiquée par la Dominique.
Mer de Beaufort Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Litige maritime entre le Canada et les États-Unis.
Sud du Belize Drapeau du Belize Belize
rev. Drapeau du Guatemala Guatemala
La moitié sud du pays est revendiquée par le Guatemala. Certaines cartes guatémaltèques ne mentionnent même pas l’autre pays.
Détroit de Béring Drapeau de la Russie Russie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Litige maritime de 50 000 km2 entre la Russie et les États-Unis.
Archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina Drapeau de la Colombie Colombie
rev. Drapeau du Panama Panama
En mer des Caraïbes, au large du Nicaragua : sous contrôle de la Colombie, revendiqué par le Panama parce qu’elles lui avaient été rattachées au temps où il était une province de la Colombie (jusqu’en 1903). Les Panaméens considèrent que ces droits historiques doivent l’emporter sur l’application mécanique de la règle d’équidistance.
Calero Drapeau du Nicaragua Nicaragua
rev. Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Île près de la rivière San Juan, sous contrôle du Nicaragua, revendiquée par le Costa Rica[27].
Conejo Drapeau du Honduras Honduras
rev. Drapeau du Salvador Salvador
Île du golfe de Fonseca sous contrôle du Honduras, revendiquée par le Salvador[28],[29].
Delta du Cutari Drapeau du Guyana Guyana
rev. Drapeau du Suriname Suriname
Territoire sous contrôle du Guyana, revendiqué par le Suriname.
Entrée Dixon Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Litige maritime dans le fjord séparant la Colombie-Britannique de l’Alaska, sur l’océan Pacifique, entre le Canada et les États-Unis.
Géorgie du Sud-et-les îles Sandwich du Sud Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
rev. Drapeau de l'Argentine Argentine
Sous contrôle du Royaume-Uni, revendiquées par l’Argentine.
Guantanamo Drapeau des États-Unis États-Unis
rev. Drapeau de Cuba Cuba
Cuba revendique la restitution de la base militaire américaine de Guantanamo.
Guayana Esequiba Drapeau du Guyana Guyana
rev. Drapeau du Venezuela Venezuela
Territoire sous contrôle du Guyana, à l’ouest de la rivière Essequibo, revendiqué par le Venezuela.
Triangle d’Alitani-Marwini Drapeau de la France France
rev. Drapeau du Suriname Suriname
Revendiqué par le Suriname jusqu’au cours du Maroni, que les Surinamiens considèrent comme étant la partie amont du Lawa, tandis que la France considère que l’amont du Lawa est l’Alitani (frontière actuelle à la suite d’un arbitrage international rendu en faveur de la France face aux Pays-Bas). Le triangle d’Alitani-Marwini représente 6 000 km2. En Guyane française il existe également des litiges maritimes avec le Suriname et le Brésil.
Île Hans Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau du Canada Canada
Îlot entre le Groenland et l’Île d’Ellesmere, revendiqué par le Danemark et le Canada.
Détroit de Juan de Fuca Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Litige maritime entre le Canada et les États-Unis au Sud de l’île de Vancouver.
Labrador Drapeau de Terre-Neuve-et-Labrador Terre-Neuve-et-Labrador
Drapeau du Québec Québec
Au Canada, la partie de territoire incluse entre le 52e parallèle et la ligne de partage des eaux est revendiquée par chacun des gouvernements des provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec ; en revanche, le Nunavik, partie nord du Québec, est revendiqué par le territoire du Nunavut.[réf. nécessaire]
Île Machias Seal Drapeau du Canada Canada
rev. Drapeau des États-Unis États-Unis
Île du golfe du Maine, sous contrôle du Canada, revendiquée par les États-Unis.
Îles Malouines Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
rev. Drapeau de l'Argentine Argentine
Sous contrôle du Royaume-Uni, revendiquées par l’Argentine.
Monjes Drapeau du Venezuela Venezuela
rev. Drapeau de la Colombie Colombie
Les îles Monjes del Norte, Monjes del Este et Monjes del Sur situées dans le golfe du Venezuela sont sous contrôle du Venezuela, revendiquées par la Colombie.
Île de la Navasse Drapeau des États-Unis États-Unis
rev. Drapeau d'Haïti Haïti
Île sous contrôle des États-Unis, revendiquée par Haïti.
Patos Drapeau du Venezuela Venezuela
rev. Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago
Îlot sous contrôle du Venezuela, revendiqué par Trinité-et-Tobago.
Plateau continental du golfe du Mexique Drapeau de Cuba Cuba
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau des États-Unis États-Unis
Litige maritime dans la région orientale du golfe du Mexique, au-delà des 200 milles nautiques entre la Cuba, le Mexique et les États-Unis, par la superposition des étendues respectives des zones économiques exclusives de Cuba, du Mexique et des États-Unis au-delà des 200 milles nautiques (le cas de la région occidentale a été résolu par le traité entre le Mexique et les États-Unis sur la délimitation de la plate-forme continentale dans la région occidentale du golfe du Mexique, au-delà des 200 milles nautiques, du 9 juin 2000)[30].
Île de la Providence et Île Santa Catalina Drapeau de la Colombie Colombie
rev. Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Îles sous contrôle de la Colombie, revendiquées par le Nicaragua. La possession de ces deux îles permet à la Colombie d’étendre considérablement sa zone maritime exclusive et ampute sévèrement celle du Nicaragua.
Ranguana Drapeau du Belize Belize
rev. Drapeau du Guatemala Guatemala
Récif sous contrôle du Belize, revendiqué par le Guatemala.
Saint-Barthélemy Drapeau de la France France
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda
Litige maritime entre la France et Antigua-et-Barbuda.
Saint-Martin Drapeau de la France France
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Litige frontalier et maritime entre la France et les Pays-Bas sur et autour de cette île des Antilles.
Sapodilla Drapeau du Belize Belize
rev. Drapeau du Guatemala Guatemala
rev. Drapeau du Honduras Honduras
Récif sous contrôle du Belize, revendiqué par le Guatemala et le Honduras.
Serranilla Drapeau de la Colombie Colombie
rev. Drapeau du Nicaragua Nicaragua
rev. Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
rev. Drapeau des États-Unis États-Unis
Écueils et haut-fonds propices à la pêche, sous contrôle de la Colombie, revendiqué par le Nicaragua, la Jamaïque et les États-Unis.
East South East, Banco Rocador, Banco Quito Sueno, Banco Serrana et Bajo Nuevo Drapeau de la Colombie Colombie
rev. Drapeau du Nicaragua Nicaragua
rev. Drapeau du Honduras Honduras
rev. Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
rev. Drapeau des États-Unis États-Unis
Écueils et haut-fonds propices à la pêche, sous contrôle de la Colombie, revendiqués par le Nicaragua, le Honduras et la Jamaïque ; les États-Unis « se réservent le droit » d’émettre également des revendications.
Île San Andrés Drapeau de la Colombie Colombie
rev. Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Île sous contrôle de la Colombie, revendiquée par le Nicaragua. La possession de cette île permet à la Colombie d’étendre considérablement sa zone économique exclusive et ampute sévèrement celle du Nicaragua.
Îlot Soldado Drapeau du Venezuela Venezuela
rev. Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago
Îlot sous contrôle du Venezuela, revendiqué par Trinité-et-Tobago.
Tarapacá Drapeau du Chili Chili
rev. Drapeau du Pérou Pérou
Région du Nord du Chili revendiquée par certaines formations nationalistes péruviennes.
Île Verte Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la France France
L’Île Verte est un archipel formé d’une dizaine d’îlots et d’une grande île à la limite des frontières maritimes françaises (Saint-Pierre-et-Miquelon) et canadiennes (Terre-Neuve) à la souveraineté incertaine malgré la construction d’un phare par les Terre-Neuviens.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Savez vous qu’il y a 120 territoires « occupés » par des pays dans le monde ? Mais pour l’Union Européenne le seul pays visé est Israël

    1. andre

      Si seulement la France pouvait mettre un obstacle a l’importation de produits en provenance de Mayotte ! D’autant plus que, comme Macron lui-meme l’avait dit a l’occasion en des termes discutables, Mayotte ne recoit en provenance des Comores que … du Comorien (l’expression « du Comorien » n’est pas de moi: je ne me la serais pas permise).

    2. Burdin-François Patrick

      La Savoie est un pays occupé par la france.
      Cette dernière n’a pas respecté l’article 44 de traité de paix de Paris.

    3. hocine touat

      Azul. je vous écrits azul bonjour en berbère pour vous rappeler que vous vous tromper sur le nombre de pays. vous avez oublie les pays colonises par les arabes, Algerie, Tunisie,Maroc, Libye, Mauritanie, Egypte, soudan, israel ecct

    4. robert davis

      Sans parler du fait que Israel est occupé par les arabes…Je maintiens cependant que c’est l’attitude de la politique d’Israel qui se comporte comme des citoyens d’un ghetto qui provoque cet ostracisme. Si Israel rétorquait en expulsant les arabes et en occupant si nécéssaire même la Jordanie qui n’est rien d’autre que la Palestine Orientale et en excpulsait vers la syrie ou l’irak ces arabes, le monde respecterait Israel çàd en clair en aurait peur. C’est ça le respect en politique.

    5. robert davis

      Les faux accords d’Oslo non seulement n’ont jamais existé mais ne sont pas respectés par les arabes. Ils ne sont qu’un alibi pour des dirigeants Israéliens qui ne veulent pas défendre leur pays exactement comme fait micron en France. C’est la social démocratie qui consiste à ACHETER LA PAIX!

    6. Pierre-Alain Tissot

      Votre liste de 120 territoires occupés illégalement est intéressante, bien que la plupart d’entre eux soient des litiges frontaliers, des petits territoires ou de simples îlots.
      Cependant, vous oubliez quelques grands peuples et pays occupés illégalement :
      – l’immense Tibet, envahi et colonisé par la Chine depuis 1951 ;
      – l’ancienne Nouvelle-Guinée occidentale (Papouasie) annexé par l’Indonésie en 1962 ;
      – le Sahara Occidental, occupé par le Maroc lors de sa Marche verte en novembre 1975 ;
      – et quelques autres du côté de la Russie, de la Turquie et d’ailleurs…

    7. gad amar

      et la Catalogne, paraît-il occupée par l’Espagne,
      et la Corse, paraît-il occupée par la France
      et tous les pays, occupés par des populations arrivées à une date ou une autre

    8. robert davis

      La Savoie et la Corse ne sont pas de petits litiges frontaliers. Ily a en France une véritable volonté politique de l’umps d’affaiblir Israel pour permettre aux arabes de le détruire et de le discréditer, le démoniser. La majorité des gouvernants de l’ue viennent des pays gouvernés par des partis de gauche avec des surenchéreurs de la gauche hitlérienne nazie. Maintenant heuresement la droite commence à avoir un peu de pouvoir mais la gauche nazie est majoritaire pour le moment mais plus pour longtemps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *