toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron « préfère » les migrants africains, pour faire le travail des «Français fainéants», plutôt que les « bulgares ou ukrainiens ». Incident diplomatique avec l’Ukraine et la Bulgarie


Macron « préfère » les migrants africains, pour faire le travail des «Français fainéants», plutôt que les « bulgares ou ukrainiens ». Incident diplomatique avec l’Ukraine et la Bulgarie

L’entretien accordé par Emmanuel Macron à Valeurs actuelles n’en finit plus de choquer. Une des déclarations du président de la République est pourtant passée inaperçue, mais elle vaut son pesant d’or. Après les «Francais fainéants», E. Macron déclare qu’il est devenu impossible pour les Français d’occuper certains métiers, comme plongeur. Il veut donc faire appel à plus d’immigration légale africaine.

Dans cet entretien à Valeurs, Emmanuel Macron plaide pour une immigration économique légale, canalisée, et livre le fond de sa pensée sans filtre : « Il y a des emplois que vous ne ferez plus occuper à des Français, comme le métier de plongeur. Je suis lucide : c’était déjà impossible il y a 40 ans  ! Je préfère avoir de la migration légale, enregistrée, sous quotas, pendant x années plutôt que du travail détaché dissimulé. Je préfère avoir des gens qui viennent de Guinée ou de Côte d’Ivoire légaux, qui sont là et qui font ce travail, que des filières bulgares ou ukrainiennes clandestines. »

Cette déclaration n’a pas manqué, au passage, de faire réagir la Bulgarie, furieuse.

L’entretien du président de la République avait déjà fait polémique en France à sa sortie. Les discussions ont dépassé les frontières et les ministres des affaires étrangères à Kiev et Sofia ont demandé des explications aux ambassadeurs français.

Loading...

« Je trouve que ce qu’a dit (Emmanuel Macron) est insultant pour la communauté bulgare là-bas », en France, a déclaré ce samedi la ministre bulgare des Affaires étrangères à une chaîne de télévision locale.

Mais avec cette sortie, Emmanuel Macron n’a pas offensé que la Bulgarie. Vendredi, le ministre ukrainien des affaires étrangères avait déjà « invité » l’ambassadeur de France à Kiev pour apporter des éclaircissements sur « les propos attribués au président français », selon un communiqué du ministère repéré par Le Parisien.

BFMTV


L’ambassadrice de France à Sofia convoquée

Mais, surtout, le président semble faire peu de cas du fait que la Bulgarie fait partie de l’Union européenne et, par conséquent, doit bénéficier, comme tous les États membres, de la libre circulation des personnes, l’une des quatre libertés fondamentales de l’UE. Le président Macron, en donnant la préférence à des travailleurs africains légaux, choque nos partenaires européens qu’il associe, en outre, au trafic organisé… On comprend que la référence soit assez peu plaisante pour le Premier ministre Boïko Borissov, qui se bat, d’année en année, pour lutter contre les mafias. Son travail est d’ailleurs salué, en octobre dernier, par la Commission européenne qui suit, en Bulgarie comme en Roumanie, le « mécanisme de coopération et de vérification » (MCV). « La Commission estime que les progrès accomplis par la Bulgarie au titre du MCV sont suffisants pour satisfaire aux engagements pris par le pays au moment de son adhésion à l’UE. La Bulgarie devra continuer à travailler sans relâche à la concrétisation des engagements mentionnés dans ce rapport en vue d’une législation concrète et d’une mise en œuvre durable. (…) Avant de prendre une décision finale, la Commission tiendra aussi dûment compte des observations du Conseil et du Parlement européen. »

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Macron « préfère » les migrants africains, pour faire le travail des «Français fainéants», plutôt que les « bulgares ou ukrainiens ». Incident diplomatique avec l’Ukraine et la Bulgarie

    1. robert davis

      micron continue à se comporter en banquier à la noix car une naton n’est pas une entreprise commerciale :les 66 millions de français ne sont pas des euros mais des personnes. Non seulement les africains ne sont pas de bons travailleurs mais ce sont des envahisseurs qui vont dominer le pays bientôt et donc même s’ils étaient de bons travailleurs le jeu n’en vaudrait pas la chandelle. Les banquiers n’ont pas de cervelles tout ce qu’ils savent faire c’est ruiner leurs clients.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *