toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le menteur et manipulateur « bien pensant » Yann Barthès, furax d’être dévoilé, tente de se venger de Valeurs Actuelles


Le menteur et manipulateur « bien pensant » Yann Barthès, furax d’être dévoilé, tente de se venger de Valeurs Actuelles

Entre l’émission Quotidien et Valeurs actuelles, c’est la guerre! La vedette de télévision n’apprécie pas du tout la dernière Une de l’hebdomadaire. Et même s’il est connu pour son humour, quand l’animateur invite les téléspectateurs à « voler » le journal irrévérencieux sur Twitter ou dans les kiosques, il ne blague qu’à moitié…

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles publie ce jour une enquête très critique à l’endroit des méthodes de l’animateur de télévision Yann Barthès.

Hier soir, pour tenter de désamorcer cette situation de “crise”, ce dernier avait décidé de se faire applaudir par le public et sa petite troupe de chroniqueurs, tout en s’exclamant: “Enfin, je suis en une d’un journal d’extrême droite!” Simultanément, il a dévoilé, hilare, sous les applaudissements, une reproduction en grand format du journal avec sa binette, sans que l’on sache s’il trouvait cela vraiment drôle, s’il était furax ou s’il surjouait la vexation. Laquelle serait somme toute compréhensible.

Le journal est allé jusqu’à révéler la taille de l’animateur vedette. 1m68! Il est vrai que ce n’est pas très grand. Mais au-delà de ces vacheries, en dénonçant une “tyrannie des bien-pensants” et en y plaçant à la tête Barthès, Valeurs actuelles s’attaque bien à un véritable pouvoir et appuie là où ça fait mal. Habituellement, Barthès a le droit de critiquer tous les confrères, mais personne ne critique l’effronté en retour. En tout cas, c’est la règle implicite.

Loading...

Un pouvoir médiatique contesté

Yann Barthès estime sûrement que de bonnes audiences peuvent excuser la lente dérive de sa trajectoire et justifient un pouvoir dont bien du monde estime qu’il abuse. À la tête de toute une équipe de redresseurs de torts, loin de la sympathique pastille du “Petit Journal” du Canal+ d’autrefois, Barthès et sa patrouille s’emploient jour après jour à “décrypter” la société contemporaine. Tous les moyens sont bons: montages, harcèlement détestable d’élus poursuivis par ses caméras, ricanement permanent, chasse au dérapage et au pet de travers… Pourquoi pas.

Le problème, c’est que si cette bande est intraitable avec nos responsables politiques, elle est complaisante avec les people et les grands groupes, pour peu qu’ils ne s’éloignent pas du chemin tout tracé du « progressisme ». Est-ce parce que ces derniers sont les seuls à détenir un pouvoir susceptible de concurrencer cette médiacratie de poseurs?

Autre hic, à Quotidien, tous pensent à peu près la même chose! Et sur à peu près tous les sujets. Dans ce petit royaume du sourire en coin et des œillades énamourées avec les comiques france interiens, c’est simple: les gentils lisent Edwy Plenel et les méchants lisent Elisabeth Lévy. Alors, imaginez ce que tous ces adeptes de la bonne pensée peuvent penser de Valeurs actuelles!

Qu’est-ce qui est petit, rouge et blanc, se balade un peu partout et agace tout le monde ? Et qu’est-ce qui est petit, en costume-cravate, ne se balade nulle part mais distille tous les soirs du lundi au vendredi pendant près de deux heures et devant 1,2 million de téléspectateurs, ce que, de nos jours, le politiquement correct produit de plus chimiquement pur ? Valeurs actuelles, le 21 novembre

Reconnaissons que l’hebdomadaire de Geoffroy Lejeune ne fait pas dans la dentelle avec ses Unes tapageuses. Pas plus tard que la semaine dernière, le journal dénonçait par exemple les “islamo-collabos” de la bande à Mélenchon. À Quotidien, forcément, tout le monde estime que cela sent très mauvais. Peut-être, mais Quotidien voit de son côté une menace brune un peu partout. Casse-toi, tu pues… Et quand elle se décide à envoyer une équipe couvrir – au hasard – la marche contre “l’islamophobie”, la fine équipe de TF1/TMC se garde d’être trop sentencieuse à l’égard de ces gentils militants scandant Allahu Akbar en plein Paris et s’empresse d’interroger des militantes communautaristes voilées se déclarant stigmatisées et persécutées…

En fin de compte, et certains de ses amis l’avaient mis en garde, en passant de Canal+ au groupe TF1, la pastille autrefois amusante du « Petit Journal de Yann Barthès » s’est transformée en une indigeste émission de deux heures à l’irrévérence factice.

Un procès à l’américaine ?

Hier, réalisant que les révélations de Valeurs actuelles allaient écorner son image, l’homme de télé a dégainé le premier.

Learn Hebrew online

Convaincu que des années de lutte contre l’hydre fasciste confèrent l’immunité, il a publié un lien sur les réseaux sociaux permettant de télécharger gratuitement l’ensemble de l’enquête du journal. Un procédé de voyou? Oui. Barthès n’est plus à ça près. Dans la contre-attaque, toutes les fourberies sont acceptées.

De son côté, Valeurs actuelles indique que la guerre est déclarée. Un bon coup de pub, aussi. Il est évident que le journal est lésé commercialement et est légitime à pester contre la méthode employée: “Se croyant au-dessus des lois, ils se sont permis de partager le contenu de notre dossier gratuitement sur les réseaux sociaux. En plus d’être déloyal, c’est parfaitement illégal!” Que risque juridiquement l’équipe de Yann Barthès ? Sûrement une amende. Cela dit, comme il règne en maître tel le requin des bas fonds médiatiques, il y a fort à parier que Barthès n’en ait cure. Il est en haut de la chaîne alimentaire. Bien à l’abri dans son petit magistère, le mage de la bonne pensée est un peu déconnecté des réalités… Préservé du chaos du pays, peut-être rendu fou par la télé (un phénomène courant), obsédé par les punchlines plus que par tout discours raisonné, sûrement inquiet pour son image, Barthès a bien le droit de ne pas aimer Valeurs actuelles.

Mais pas de nuire au travail d’autrui, quand bien même autrui dit des choses déplaisantes à son endroit!

Loading...

Le vent tourne

Et attention. L’hebdo « d’extrème droite » qu’il fait mine de haïr est à la bonne: il a reçu les faveurs récentes de notre Président. Cet autre adepte de la disruption tant vantée a eu l’honneur d’une couverture flatteuse de son côté, ayant accepté un entretien avec le canard. Barthès appelle à « voler » la gazette chez les marchands de journaux, en le dissimulant sous un autre journal. Bien sûr, c’est pour la blague qu’il dit ça.

Toujours hier soir, Yann Barthès demandait aux journalistes de France Culture qu’il avait conviés sur son plateau pourquoi ils ne participaient pas au boycott d’Alain Finkielkraut comme tout le monde, ce “voisin de bureau gênant” (sic). Il cherchait par là même, aussi, à s’assurer qu’il demeurerait bien toujours, maître des élégances médiatiques! Il n’a pas obtenu gain de cause, et en sembla chagriné. Mais il enchaîna sans faiblir, et continua de faire voguer sa petite galère, en proposant un sujet avec un modeux branché au look d’attardé, puis un autre sur une rappeuse à la mode – Cardi B – qui se plaint qu’on ne lui parle que de ses implants sur les fesses, avant de hurler “I wanna suck your dick” à la face de son compagnon, affalé sur un canapé. Finalement, l’émission se terminait peu après.

Pour conclure cet article, et bien sûr Causeur ne vous demandera pas cela tout le temps… mais acheter Valeurs actuelles cette semaine est recommandé, pour tenter de contrer les manœuvres d’un roitelet médiatique!

Causeur

Le présentateur Yann Barthès a diffusé sur les réseaux sociaux le contenu intégral de notre nouveau dossier consacré à l’émission de TMC.

Visiblement, Valeurs actuelles a touché là où ça fait mal. Alors même que notre nouveau numéro, intitulé « La tyrannie des bien-pensants », consacré à l’émission Quotidien et illustré en couverture par une photo de son présentateur Yann Barthès n’était pas encore révélé, l’intéressé a décidé d’en pirater la parution en diffusant son contenu intégral sur les réseaux sociaux, ce mercredi, soit la veille de sa publication.

Yann Barthès a ainsi diffusé dans les stories du compte Instagram officiel de son émission la une de notre magazine ainsi que les douze pages de notre dossier. Un message « Téléchargez (gratuitement) l’article », agrémenté d’un emoji, renvoie même vers une page WeTransfer, permettant aux 769 000 abonnés de télécharger le numéro. Enfin, sur chaque page figure @0yann0, le pseudo de Yann Barthès sur le réseau social.

(…) Valeurs.fr

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Le menteur et manipulateur « bien pensant » Yann Barthès, furax d’être dévoilé, tente de se venger de Valeurs Actuelles

    1. Jacques B.

      L’un des types les plus malsains du régiment quand je faisais mon service militaire était un gars fraîchement diplômé de l’école de journalisme… depuis quelques années, je comprends pourquoi, surtout quand je vois des types comme ce Barthès et son sourire goguenard, le type qui se croit au-dessus de tout, au-dessus des autres… mais la roue tourne et plus dure sera la chute.

    2. robert davis

      A l’instar de Hitler et staline les gnsq de gauche se croient tout permis sous pretexte que leur saleté de (mauvaise) cause est la …bonne! Les faux démocrates US l’ont avoué eux mêmes.

    3. cherk

      Rosa et moi aussi , un journal aux articles riches et trés interessants..
      Il ne reste que Valeurs Actuelles pour l infos vraie .. c est lamentable

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *