toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« La Cisjordanie (Judée-Samarie) ne sera bientôt plus un territoire occupé selon les Etats-Unis » déclare le secrétaire d’Etat Pompeo à la presse


« La Cisjordanie (Judée-Samarie) ne sera bientôt plus un territoire occupé selon les Etats-Unis » déclare le secrétaire d’Etat Pompeo à la presse

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo envisage de révoquer un avis rendu en 1978 par le département d’État américain, intitulé Mémorandum Hansell, qui affirmait que les implantations civiles en Judée-Samarie étaient «incompatibles avec le droit international».Ce changement est une victoire pour Netanyahu, lequel soutient de longue date les communautés juives de Judée-Samarie.

Selon un rapport du Jerusalem Post, le bureau juridique du département d’Etat a entrepris un examen du mémo Hansell d’un an et a rencontré des experts en droit international et des représentants de divers gouvernements.

Le département d’État a publié le mémo Hansell en 1978 sous l’administration Carter, mais le président Ronald Reagan a rejeté sa conclusion en 1981.

Le Département d’État a entrepris l’examen du mémo. En décembre 2016, l’administration Obama a facilité l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2334, qui condamnait les communautés juives de Judée-Samarie comme des «violations flagrantes». du droit international et «sans validité juridique», a rapporté la poste.

Loading...

Selon la déclaration du jour, Pompeo est sur le point de publier que le Hansell Memo constituait une distraction et que toute décision judiciaire sur la question pouvait être résolue par les tribunaux israéliens, selon Pompeo.

«L’appel à l’établissement de colonies de peuplement civiles incompatible avec le droit international n’a pas fait avancer la cause de la paix», indique Pompeo dans le projet. «La dure vérité, c’est qu’il n’y aura jamais de solution judiciaire au conflit, et les arguments sur l’identité de qui a raison et qui a tort en matière de droit international n’apporteront pas la paix.»

Sous l’administration Trump, les États-Unis avaient précédemment adopté la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne, le mouvement de l’ambassade des États-Unis dans cette ville et la fermeture du bureau diplomatique palestinien à Washington.

Les administrations qui ont précédé ont adopté à des degrés divers l’idée selon laquelle les Juifs construisant des villes en Judée-Samarie constituaient un «obstacle à la paix».

Selon un rapport publié en 2019 par l’organisation américaine Bet El Institutions, liée à l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, le nombre de membres des communautés juives de Judée-Samarie a atteint 449 508 au 1er janvier 2019, en hausse de 3,3% par rapport à 435 159 personnes en un an plus tôt.

Marée haute ?

Bien que la décision de l’administration Trump soit en grande partie symbolique, elle pourrait également donner un coup de pouce au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui se bat pour sa survie politique après avoir été incapable de former un gouvernement de coalition après les récentes élections.

Learn Hebrew online

En outre, cela pourrait semer de nouveaux problèmes dans le plan de paix souvent promis par l’administration.

La semaine dernière, la Cour européenne de justice a jugé que les produits fabriqués dans les communautés juives de Judée-Samarie devaient porter une étiquette spéciale indiquant leur origine.

Pompeo devrait annoncer que les États-Unis ne prennent pas position sur la légalité de règlements spécifiques et que la nouvelle politique ne s’étendrait pas au-delà de la Judée-Samarie à d’autres conflits territoriaux.

Loading...

Il prévoyait également d’annoncer que cette décision ne signifiait pas que l’administration préjugeait du statut de la Judée-Samarie dans un éventuel accord de paix israélo-palestinien.

Ce changement est une victoire pour Netanyahu, lequel soutient de longue date les communautés juives de Judée-Samarie, et avait été fortement soutenu par l’Ambassadeur Friedman et le donateur de Trump, Sheldon Adelson. Friedman était une importante source de financement pour les communautés juives de Judée-Samarie avant de devenir ambassadeur.

Netanyahu et le mouvement d’implantation pourraient considérer cela comme un feu vert pour la construction, de terres revendiquées par les palestiniens pour un futur État (dont ils ne veulent pas puisque les palestiniens ne sont pas un peuple mais un front politique).

Israël a conquis la Judée-Samarie, y compris la partie est de Jérusalem, lors de la guerre des Six jours de 1967, au cours de laquelle quatre États arabes ont attaqué Israël.

Après la guerre, Israël a déclaré «Jérusalem unie» et abritait le site le plus sacré du judaïsme, le mont du Temple, y compris la structure du mur occidental.

Israël n’a pas encore annexé la Judée-Samarie, malgré les centaines de milliers de Juifs qui l’appellent.

L’Autorité palestinienne, qui n’a pas tenu d’élections depuis 2006, affirme que le territoire situé en Judée-Samarie fera partie d’un futur État indépendant.

De nombreux Israéliens affirment que le soutien ouvert de l’Autorité palestinienne au terrorisme, outre la poignée de groupes terroristes palestiniens avec lesquels elle se fait concurrence, fait de la perspective de la création d’un État palestinien autonome à ses frontières une menace majeure pour sa sécurité.

Axel Rehouv pour Europe-israel.org

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “« La Cisjordanie (Judée-Samarie) ne sera bientôt plus un territoire occupé selon les Etats-Unis » déclare le secrétaire d’Etat Pompeo à la presse

    1. robert davis

      Bravo à TRUMP et merci à lui : non seulement l’annexion de la Judée/Samarie à Israel ne serait PAS une « violation du droit international » comme disent les gauchistes pour qui tout ce qui ne leur convient pas est une « violation blabla » mais c’est au contraire la France qui a entrainé l’ue à sa suite pour faire « bon poids » de c. à son habitude pensant que 1000 fous sont dans le vrai quoi qu’ils disent mais c’est elle qui viole le droit puisqu’elle a signé le TRAITE DE SEVRES (1923) SEUL ELEMENT DE DROIT INTERNATIONAL DANS LA RGION TOUT LE RESTE N ETANT QUE DE LA PR DE GAUCHE SANS LA MOINDRE VALEUR JURIDIQUE. Après 60 ans de mensonges gaullistes et gauchistes il n’est pas étonnant que la France et l’europe soient foutues!

    2. robert davis

      TRUMP FOR PRESIDENT. Marine Présidente, virez le petit employé de banque subaltern, stupiude, couard et lâche..

    3. robert davis

      P.S. Je n’ai pas besoin de préciser qu’au Traité de Sèvres les signataires ont établi que la Palestine tout entière et pas seulement la partie Occidentale devait revenir aux Juifs les arabes ayant obtenu eux 23 Etats. En acceptant les arabes ont entériné le Traité en plus. Tout ce qu’on entend maintenant n’est qu’un immense tas de c. sans valeur juridique ni morale, c’est de la m. comme les gouvernants de gauche en particulier français qui veulent mener le bal et quand un débile veut mener les affaires il ne faut pas s’étonner que ça se termine en faillite.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *