toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grande Bretagne: le Labour veut prohiber les ventes d’armes à Israël et reconnaitre un état palestinien


Grande Bretagne: le Labour veut prohiber les ventes d’armes à Israël et reconnaitre un état palestinien

Le parti de Corbyn promet également « d’immédiatement » reconnaître un état palestinien en cas de victoire aux élections générales du mois prochain.

Le parti travailliste britannique a juré de suspendre la vente d’au moins certaines armes à Israël s’il venait à remporter les élections générales qui auront lieu au Royaume-Uni le mois prochain.

Cette promesse est comprise dans une section consacrée aux droits de l’Homme du programme électoral de la formation, qui a été rendu public jeudi.

Le Labour « suspendra immédiatement la vente d’armes à l’Arabie saoudite pour être utilisées au Yémen ainsi qu’à Israël, pour les armes dont l’usage est fait en violation des droits de l’Homme des civils palestiniens », dit ce manifeste. Les armements précis inclus dans cette promesse de campagne restent indéterminés.

Loading...

La formation a également promis la reconnaissance « immédiate » d’un Etat palestinien si elle devait être chargée de former un gouvernement, après le vote du 12 décembre, et elle a clamé soutenir une solution à deux Etats qui permettrait la mise en place « d’un Israël sûr aux côtés d’un Etat de Palestine sûr et viable ».

Le Labour a déjà appelé à cesser toute vente d’armes à Israël lors de ses conférences annuelles et ce n’est pas la première fois que le chef du parti, Jeremy Corbyn, jure de reconnaître rapidement un état palestinien s’il devient Premier ministre britannique.

Des participants à la conférence du parti du Labour à Liverpool brandissent des drapeaux palestiniens pendant un débat sous le regard, depuis la tribune, de Jeremy Corby, le 25 septembre 2018 (Crédit : AFP Photo/Oli Scarff)

Ce programme a été largement considéré comme un document d’extrême-gauche, prônant un ordre du jour radical en faveur du changement social – notamment en nationalisant des industries essentielles et en organisant un second référendum controversé sur le Brexit.

Corbyn l’a qualifié de « plan le plus radical et le plus ambitieux pour transformer notre pays depuis des décennies » et de « chance de changement réel comme il ne s’en présente qu’une seule fois dans une génération ».

Parmi les promesses les plus déterminantes, la nationalisation des réseaux ferroviaires, de l’eau, de l’énergie et haut-débit ; en plus de larges investissements dans les services publics, de réformes entrepreneuriales et de l’introduction d’une semaine de travail de 32 heures.

Un sondage publié au début de la semaine par l’institut YouGov montre un soutien apporté au parti travailliste à hauteur de 30 %, derrière le parti conservateur au pouvoir à 42 %.

Loading...

Corbyn, politicien d’extrême-gauche devenu chef du Labour en 2015, est depuis longtemps un critique féroce d’Israël. Il avait déclaré, de triste mémoire, que les groupes du Hezbollah et du Hamas étaient ses « amis » lorsqu’il en avait invité les membres lors d’une rencontre parlementaire en 2009. Il avait également, dans le passé, assisté à une cérémonie en hommage aux terroristes palestiniens responsables du massacre commis aux Jeux olympiques de Munich, en 1972.

Il est également accusé d’avoir laissé l’antisémitisme se propager sans encombres au sein de sa formation.

Corbyn a rejeté les accusations d’antisémitisme à son encontre et il a expliqué, au début du mois, que les Juifs britanniques n’auraient rien à craindre si le Labour devait gagner le prochain scrutin – dans un contexte d’informations laissant entendre qu’un grand nombre de membres de la communauté juive réfléchiraient à quitter le pays s’il devait arriver au pouvoir.

Loading...

Selon une enquête d’opinion récente, seuls 7 % des Juifs britanniques ont fait savoir qu’ils réfléchiraient à apporter leur soutien au parti travailliste de Corbyn.

Au mois de septembre dernier, une information avait fait savoir que presque 40% des Juifs britanniques « réfléchiraient sérieusement à émigrer » si Corbyn devait intégrer Downing Street.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Grande Bretagne: le Labour veut prohiber les ventes d’armes à Israël et reconnaitre un état palestinien

    1. Cyrano

      Nous avons la même merde chez nous avec le même programme clientéliste.
      Décidément les collabos sont partout.
      —Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur, VOUS AVEZ LE DÉSHONNEUR ET VOUS AUREZ LA GUERRE.
      Winston CHURCHILL.
      Vous voyez bien qu’il n’y a pas que les Français qui ont la mémoire courte, comme aurait dit l’autre fripouille.

    2. gregory

      La ripoublic islamique de Grande Bretagne est en marche!
      Corbyn, mais c’est le melanchon des anglais!
      Vous savez celui qui dit chez nous ne melanchons pas les torchons avec les voiles koraniques! et allahbastille on aimes bien alipeaudchien!
      Je trouve que c’est tragique!

    3. robert davis

      Et comment s’y prendrait ce corbynmerde pour reconnaitre un 3ème état « palestinien » ? pour ce faire il faut l’unanimité au Conseil de Sécurité. Il pense reconnaitre ce 3ème état entre son cuisinier et lui? le parlement britannique n’a pas le droit de reconnaitre qui que ce soit. Ce n’est pas en multipliant les escroqueries qu’on va résoudre ce problème. SEUL Israel peut le faire mais à condition d’avoir un HOMME D ETAT COMME PM pas un rigolo accusé d’escroqueries…Le PM ne peut se sauver que PAR LA FUITE EN AVANT EN DECLARANT LA SOUVERAINETE D ISRAEL comme l’avait faire Ben Gurion il y a 70 ans mais Ben Gurion était un LION Netanyahu une mauviette.

    4. robert davis

      Quant on veut quelque chose d’important IL FAUT Y ALLER SANS COMPTER mais Netanyahu est un EPICIER comme micron et ces gens ne savent que compter er recompter pour ne jamais rien oser faire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *