toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Finkielkraut sur LCI: retour sur une invraisemblable polémique


Finkielkraut sur LCI: retour sur une invraisemblable polémique

Dans une séquence relayée sur les réseaux sociaux, on voit le philosophe s’exclamer: «Je viole ma femme tous les soirs!». L’Académicien se dit abasourdi que des propos délibérément ironiques suscitent la polémique.

C’est l’ironie du sort: l’émission avait pour thème «Toutes les opinions sont-elles bonnes à dire?». Sur LCI mercredi 13 novembre, plusieurs personnalités étaient réunies sur le plateau de David Pujadas pour débattre de la liberté d’expression en France. Dans une atmosphère tendue, les invités (parmi lesquels les avocats Georges Kiejman et Emmanuel Pierrat, la militante féministe Caroline de Haas, le dessinateur Philippe Geluck, le journaliste Frédéric Taddeï ou le philosophe Alain Finkielkraut) se sont parfois vivement apostrophés sur des sujets comme l’humour de Pierre Desproges ou de Jean-Marie Bigard, ou encore l’affaire Polanski.

Mais la passe d’armes la plus vive est celle qui oppose Caroline de Haas et Alain Finkielkraut, la première reprochant à l’académicien de minimiser la gravité du viol. «250 femmes adultes sont violées en France chaque jour. […] Quand vous avez des personnes qui passent à la radio très régulièrement, qui disent que par exemple quand un homme de quarante ans viole une fillette de treize ans, ce n’était pas vraiment un viol parce qu’elle n’était plus vraiment une petite fille, comme l’a fait Monsieur Finkielkraut, de fait je suis désolée, ça banalise la réalité du viol. […] Quand vous dites ça, Monsieur Finkielkraut, le message que vous envoyez à toutes les petites filles qui ont été violées dans ce pays, c’est que ce n’était pas grave.» Visiblement agacé, Alain Finkielkraut lui répond: «Violez, violez, violez! Voilà, je dis aux hommes: violez les femmes! D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs!» «Vous n’avez pas le droit de dire ça, ce n’est pas drôle», s’offusque alors la militante. Le présentateur David Pujadas précise alors: «non, mais c’est du second degré!»

Sur le moment, le débat se poursuit sans que ce trait d’ironie suscite le scandale. Mais le lendemain matin, Caroline de Haas s’indigne sur son compte Twitter de cette séquence, dont elle conclut que son interlocuteur «a besoin d’aide».

Loading...

Les propos tronqués du philosophe sont publiés par le collectif féministe «#NousToutes», au sein duquel elle milite, accusant cette fois le philosophe de banaliser le viol. Le Parti socialiste (auquel elle a appartenu jusqu’en 2014) relaie et annonce avoir saisi le CSA. Contacté, le premier secretaire du Parti Socialiste Olivier Faure ne semble pas avoir été à l’intiative de cette saisine: «Je ne sais pas trop comment a été libellé ce recours au CSA, je ne suis pas responsable de tout ce qui est écrit par le PS. Cependant, je crois qu’il est utile de rappeler à l’ordre les chaines de télévision sur le sujet des violences faites aux femmes, qui ne saurait être l’objet d’ironie ou de rigolade. Personne n’ignore le second degré mais on ne plaisante pas avec ces situations.»

Quatre députés de la France insoumise, Mathilde Panot, Danièle Obono, Ugo Bernalicis, et Bénédicte Taurine ont par ailleurs saisi le procureur de la République de Paris sur la base de l’article 40 du code de procédure pénale pour provocation «à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre».

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Finkielkraut sur LCI: retour sur une invraisemblable polémique

    1. Raggio

      Mais pas contre votre collègue qui en a dit dix fois plus ……et qui est une raciste au possible…….bien ordonné commence par soit même…..faites le ménage au sein de votre pourri de groupe……vous devenez de plus en plus dégoûtants………
      Votre bêtise n’a plus de borne, tous les prétextes sont bon à saisir pour essayer de prendre le pouvoir……..vous êtes d’une telle bassesse que jamais vous n’accéderez même pas à la première marche………

    2. Rahel

      par contre quand c est un juif ou des gens de droite qui s expriment comme ca c est u n scandale, un delit mais de la part de la gauche extreme gauche et musulmans c est open bar ! qu elles fassent un tour du cote des imams qui prechent veritablement ce genre de comportement et personne ne dit rien et n interdit rien, je ne les supporte pas ces femmes ! le niveau est bas, pourquoi tombe t il si bas !

    3. robert davis

      our une fois je ne suis pas d’accord avec Finkelkraut : 1. Il n’y a pas de quoi faire de l’ironie dans cette affaire grave pour les femmes, c’est un peu comme si on faisait de l’ironie sur les chambres à gaz! 2. Le viol est traumatisant et humiliant pour les femmes, c’est un sujet grave et les hommes qui se livrent à cette persécution doivent être punis sévèrement. Je pense que Finkelkraut ne devrait pas discuter sur ce sujet ou alors soutenir les femmes pas leur fermer le bec.

    4. danielle

      On ne peut plus rien dire …entre des filles qui voulaient devenir artistes qui portent plaintes 40 après pour viol (elles étaient d’une innocence ,naiveté)…et les soit disant féministes qui se sentent offensées par les mots de l’académicien qui par dérision dit qu’il viole sa femme tous les soirs ..et ces féministes sont bouche cousue quand des adeptes de la religion d’amour obéissent aux fatwas de leurs precheurs ou de leurs livres religieux

    5. Myriam

      Caroline de Haas a défilé avec les islamistes qui disent que la femme est un champ de labour, prônent la lapidation pour adultère et et le mariage des petites filles dès 9ans etc etc cette Féministe devrait avoir le sens de l’humour !!!!!

    6. Jacques B.

      Cette affaire démarre avec l’affaire Polanski, en fait.

      Polanski est quand même difficilement défendable : il a reconnu des « relations sexuelles illicites » avec une gamine de 13 ans… après, drogue, pas drogue ? Consentante, pas consentante, difficile de dire si longtemps après, mais quand même, on n’a pas de relations, quand on est dans sa situation, avec une gamine de 13 ans… même consentie, si c’était le cas. C’est probablement la raison pour laquelle la justice américaine le poursuit ; or Polanski est en fuite.
      Bref, difficile de défendre Polanski avec les éléments dont on dispose et je pense que Finkie aurait dû s’abstenir d’essayer de le défendre, même en argumentant comme il l’a fait, à savoir que la notoriété de Polanski pousse la justice (et le public) à être plus sévère à son encontre qu’à l’encontre d’un anonyme.
      Tout part de là et après, cette foldingue de Haas qui saute à pieds joints sur l’occasion : il donne un peu le bâton pour se faire battre.
      On peut en revanche reprocher à ces hystériques féministes de ne pas s’émouvoir quand les auteurs de viols sont immigrés ou musulmans…
      C’est marrant, mais quand je vois de Haas, c’est comme l’autre tarée qui sévissait chez Ruquier et dont j’ai oublié le nom, elles sont tellement moches que personne ne doit vouloir d’elles, et qui sait si ce n’est pas pour se venger des hommes qu’elles deviennent des extrémistes féministes et complètement hystériques ?

    7. Esther

      Prêcher par l’absurde ! En France avec les nouvelles générations ont est arrivé a un tel degrés de sous culture et d’incompréhension qu’ils ne comprennent même plus la nuance. 3 femmes niaises et après elles s’interrogent que nous ayons été muselé pendant tant d’années, si c’est pour prendre la parole et affirmer des conneries…On s’était pourtant habitué a Isabelle Badinter a Simone Veil, même halimi qui était excessive était moins conne que les pétasses qui ont fait face a notre Académicien.Maintenant il va falloir composer avec les si bêtes et con sœurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *