toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Financé par l’UE mais piloté par la Turquie islamiste, le “rapport européen sur l’islamophobie” interroge


Financé par l’UE mais piloté par la Turquie islamiste, le “rapport européen sur l’islamophobie” interroge

Beaucoup d’intellectuels du monde musulman se soulèvent contre ce qu’ils nomment « l’islamophobie », faisant de ce néo-concept une menace plus grande que celles du rigorisme et du terrorisme. L’UE, peu avare en deniers publics dès qu’il s’agit de se donner bonne conscience, a choisi de financer un rapport sur le sujet. Un rapport – presque – exclusivement turc.

Entièrement financé sur les deniers européens, à hauteur de près de 130 000€, le “rapport européen sur l’islamophobie” a de quoi surprendre. 848 pages recensent, annotent, analysent et décortiquent les attitudes des membres de l’Union Européenne vis-à-vis de l’islam. Les signataires pointent journalistes, intellectuels, politiques, institutions et gouvernements.

Et plutôt que de s’appuyer sur un consortium d’experts assurément objectif et pluriel, l’Union Européenne a semble-t-il choisi de laisser chapeauter ce projet par la Turquie, et plus précisément par des soutiens du dirigeant Recep Tayyip Erdogan. « Son contenu est de la responsabilité exclusive des auteurs de ces rapports nationaux et ne reflète pas nécessairement les vues de l’Union Européenne », parait presque se dédouaner l’UE au pied de la page de garde. D’où l’intérêt de le financer, naturellement.

Un rapport piloté par le pouvoir turc ?

Les “sponsors” de ce rapport sont omniprésents. Tous incarnent une entité turque. Non moins de trois ministères du pays candidat à une entrée dans l’UE apposent leur signature sur ce rapport : le ministère du Trésor et des Finances, celui des Affaires Etrangères, et celui des Affaires Européennes – dont le site est, là encore, cofinancé par l’UE. Outre ces institutions figure également la SETA, « Foundation for Political, Economic and Social Research » (“fondation pour la recherche politique, économique…

Loading...

Lire la suite sur Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Financé par l’UE mais piloté par la Turquie islamiste, le “rapport européen sur l’islamophobie” interroge

    1. robert davis

      Ce n’est pas un Rapport mais un texte de pr pour l’islamisation. l’ue n’est qu’une succursale islamiste tout comme la gauche qu’elle incarne. l’ue se fiche de voir l’europe et sa population disparaitre à bref délai, tout ce qui interesse les bureaucrates c’est leurs salaires et leur tranquilité…Leur philosophie c’est « laissez moi jouir de mon gros salaire »!

    2. Photini Mitrou

      cela démontre la veulerie, la pusillanimité de l’Ue et la complicité que beaucoup entretiennent avec les Turcs, des gens si accueillants et organisant de si belles soirées où l’on ne reçoit pas ses invités qu’avec les Ferrero Rocher. Les Turcs sont les number one de la communication et ils ont tout compris de la fabrication du consentement. Quand on ne peut pas obtenir quelque chose directement alors on contourne la difficulté et on reçoit beaucoup… Quand on boit ensemble dans de beaux salons dorés, cela crée de nouvelles relations.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *