toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour implanter « les traditions islamiques » aux Pays-Bas, l’imam d’Amsterdam souhaite diffuser l’appel à la prière islamique par haut-parleurs


Pour implanter « les traditions islamiques » aux Pays-Bas, l’imam d’Amsterdam souhaite diffuser l’appel à la prière islamique par haut-parleurs

Rien n’arrête les soldats d’Allah : Dans le but de « normaliser les traditions islamiques » aux Pays-Bas, Yassin Elforkani, imam de la « Blauwe Moskee » (La mosquée bleue) d’Amsterdam Nieuw-West souhaiterait diffuser l’Adhan, l’appel à la prière islamique par haut- parleurs.

Selon ce pieux serviteur d’Allah, la diffusion de l’appel à la prière islamique par haut-parleurs apporterait une réponse partielle au débat social sur la visibilité de l’islam dans les rues ,débat qui a refleuri de plus belle cet été après l’interdiction du port de la burqa dans les bâtiments gouvernementaux, les écoles, les hôpitaux et les transports publics. Il estime qu’un islam plus visible dans l’espace public favoriserait la perception de l’islam par les citoyens d’A’dam comme une religion normale.

Cela présenterait en outre l’avantage d’habituer les habitants non musulmans de la ville à l’islam, ainsi leur ’inquiétude liée à l’islam disparaîtra comme par magie.

A l’instar de nombreux de ses coreligionnaires , cet imam est persuadé que l’islam fait désormais partie de l’Occident chrétien, que cela plaise ou non , avant qu’il ne devienne la seule et unique «religion» , alors autant s’y habituer et l’accepter. Inch Allah!

Loading...

Tout comme les cloches de nos églises sont autorisées à sonner, l’imam estime que les mosquées devraient aussi pouvoir diffuser les appels à la prière pour appeler les musulmans à leur devoir, avant sans doute d’ exiger le silence des cloches, comme spécifié par le Pacte d’Omar, une fois la communauté musulmane devenue majoritaire dans le pays. Une autre manière sournoise de procéder pour imposer l’islam.

Seulement ici nous sommes en Occident chrétien, cher imam d’Amsterdam et nos cloches sonnent joyeusement depuis des siècles pour marquer la vie de notre foi: baptêmes, mariages, messes. Elles sonnent aussi pour ponctuer le temps et la vie sociale. La cloche vibre, sonne, tinte, résonne. Elle sonne les heures, les demi-heures, les quarts d’heure. Elle rythmait autrefois la journée des Chrétiens et aujourd’hui encore celle des religieuses, des religieux dans leurs couvents, des moines dans leurs monastères.

La cloche carillonne: le son qu’elle émet symbolise le Verbe de Dieu. Les sons des cloches peuvent être joyeux ou tristes ou carément lugubres en fonction de la tournure des évènements.

Le tocsin au Moyen-Age avertissait les habitants d’un danger imminent, le glas résonne lors d’une messe de funérailles, pour s’associer à un deuil national ou pour rendre hommage aux victimes de la barbarie qu’elle soit islamique ou autre. Elles retentirent joyeusement pour annoncer la bonne nouvelle de l’Armistice le 11 novembre 1918 . Les cloches de nos églises font partie de notre patrimoine sonore, de nos paysages, de nos symboles chrétiens et sont les marqueurs de nos racines chrétiennes, même si ces dernières s’atrophient sous les coups de boutoir des läicards et des islamistes présents sur notre sol.

Votre islam, par contre, imam d’Amsterdam, est un intrus en terre chrétienne et comme tel, il devrait rester discret.

Hélas, certaines municipalités néerlandaises dhimmies n’interdisent pas la diffusion de l’Adhan par haut- parleurs, elles réglementent tout au plus sa durée et son volume. Un modèle d’hypocrisie et un exemple écoeurant de soumission à l’islam politique.

Learn Hebrew online

Une dizaine de mosquée aux Pays- Bas diffusent déjà l’appel à la prière, mais la mosquée bleue sera la première à le faire dans la ville d’A’dam, au cas où l’autorisation lui serait accordée au nom de l’utopique vivre ensemble, car une Société multiculturelle sera toujours une Société multi-conflictuelle.

Si l’on suit le raisonnement de cet imam, l’inquiétude, la peur, l’angoisse qui tenaillent la Société néerlandaise, le mécontentement qui l’étreint, résulteraient exclusivement de la grande méconnaissance des Néerlandais de cette douce, tolérante, fraternelle religion, dont nous pouvons apprécier de plus en plus fréquemment ses beaux fruits rouge sang. Cette appréhension bien légitime de l’islam n’aurait donc rien à voir avec le déferlement de violence et les discours de haine de certains «pieux musulmans» à l’égard de l’Occident, ni avec les attentats et les égorgements perpétrés par les fidèles d’Allah au cri de guerre de leur prophète bien-aimé, encore moins avec leur volonté de plus en plus manifeste de nous islamiser, de faire de nous des dhimmis, des esclaves dans nos propres pays . Le vivre-ensemble selon la douce charia!

Selon cet imam, si l’Adhan était diffusé 5 fois par jour, les non musulmans finiraient par s’habituer à ce doux son d’ «Allahou akbar». Ils n’établiraient plus de lien entre l’islam et ce «cri de guerre» hurlé par les fous d’Allah avant d’occire le ou les mécréants.

Loading...

Entendre l’Adhan 5 fois par jour pacifierait les esprits en agissant de manière pernicieuse et sournoise à l’instar de toute bonne campagne publicitaire débile par le matraquage, l’endormissement intellectuel et la manipulation des esprits par les forces de l’ombre pour les rendre plus dociles. Si bien qu’in fine, «Allahou akbar» fera partie de la vie quotidienne des gens et ne sera plus associé à la violence islamiste, mais perçu comme une une pieuse et innocente louange adressée à Allah.

Or l’expression «Allahou akbar» désigne la lutte pour la suprématie de l’islam, d’Allah et des croyants authentiques, les musulmans. C’est le cri de guerre et le slogan de ce combat pour la suprématie islamique. La victoire des musulmans est la victoire de l’islam et celle d’Allah contre les faux dieux.

C’était la signification majeure de l’expression au cours des premiers siècles de l’islam. De nos jours, elle est utilisée par les islamistes, les djihadistes et tous ceux qui aspirent à restaurer la grandeur passée des empires musulmans, où le croissant doit toujours dominer la croix et les cloches des églises réduites au silence.

Comme le cri d’Allahou akbar, répété à plusieurs reprises au cours de l’appel à la prière, est au centre des débats aux Pays-Bas, l’imam de la mosquée bleue a tenté de le justifier par cette déclaration:

«Nous ne voulons pas provoquer, mais juste essayer de normaliser les traditions islamiques. En raison du terrorisme international, les gens associent toujours «Allahou akbar» à la violence ou à la misère, alors que pour les nombreux visiteurs de notre mosquée, l’expérience est propice à la méditation. Diffuser la prière islamique peut contribuer à donner une vision sereine et positive de l’islam et le voir enfin perçu comme une religion normale.»

L’islam: une religion normale … Est-ce de l’ironie de sa part?

L’islam – une idéologie politique totalitaire et technocratique d’essence diabolique – qui – enjoint ses fidèles de le répandre par le djihad guerrier, traite les Juifs et les Chrétiens de singes et de porcs, ordonne de les soumettre et/ou de les égorger, de décapiter ceux qui refusent de se convertir n’est pas une religion normale. Le prétendre, c’est mentir, or le mensonge et la ruse sont autorisés par l’islam, si cela sert la cause d’Allah.

Et cet imam est un maître de la taqyia. Grâce à la diffusion de la prière islamique par haut-parleurs, les non musulmans s’habitueront peu à peu à l’islam et finiront par le percevoir comme une «religion» normale. Tout ira bien dans le meilleur des mondes. Les musulmans et les non musulmans des Pays-Bas s’uniront et marcheront main dans la main vers un glorieux avenir islamo-socialiste, globaliste et multiculturel. Merveilleuse perspective, n’est-il pas?

Que pourrait-il aller de travers dans cette stratégie de conquête islamique, hormis la réaction d’une poignée d’islamophobes fanatiques et racistes, obstinément réfractaires à ce beau projet d’avenir, qui seront promptement réduits au silence par nos élites politiques. Car selon ces «sages» au pouvoir, ce ne sont pas les terroristes islamistes, ni les mouvements et prédicateurs islamiques prosélytes conquérants, opposés sur notre propre sol à nos valeurs et à toute forme d’intégration qui sont considérés comme nos ennemis, mais quiconque essaye d’empêcher la dilution de l’identité européenne et refuse de voir nos Sociétés ouvertes et tolérantes devenir la nouvelle Tour de Babel multiculturaliste.

A force d’entendre «Allahou akbar – Allah est le plus grand» cela finira par être si profondément ancré dans le subconscient des non musulmans, qu’à leur tour ils s’écrieront «Allahou akbar – Allah est le plus grand.»

Subtile et dangereuse inversion de la réalité! Si nous, les non musulmans, souhaitons lutter contre la phobie de l’islam, générée par notre seule méconnaissance de cette belle religion d’amour et de paix, alors acceptons la diffusion par haut- parleurs de l’appel à la prière islamique. Ainsi les « «Allahou akbar» qui accompagnent les atrocités islamiques finiront par résonner à nos oreilles comme un cri de louange envers Allah et non plus comme un cri de guerre hostile envers les infidèles et toutes nos craintes seront finalement dissipées.

Mais ce beau piège à mouches risque d’être détruit par les pieux coreligionnaires de l’imam Elforkani, abreuvés jusqu’à l’ivresse de sourates et versets coraniques appelant les musulmans à répandre l’islam sur toute la terre de gré ou de force, par la ruse ou la violence du djihad guerrier.

À la lumière de tous les attentats sanglants perpétrés par les fidèles d’Allah partout dans le monde, le cri d’Allahou akbar diffusé par les haut-parleurs d’une mosquée d’ Amsterdam va-t-il vraiment rassurer la population non musulmane ou la rendre encore plus nerveuse?

© Rosaly pour Dreuz.info.

Source : «Amsterdam mosque to boost call to prayer with loudspeakers.» (NL Times)

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Pour implanter « les traditions islamiques » aux Pays-Bas, l’imam d’Amsterdam souhaite diffuser l’appel à la prière islamique par haut-parleurs

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *