toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Paris: Macron inaugure le Centre européen du judaïsme. Le 17e, arrondissement « dynamique » pour les juifs (Vidéo)


Paris: Macron inaugure le Centre européen du judaïsme. Le 17e, arrondissement « dynamique » pour les juifs (Vidéo)

Le président français Emmanuel Macron a inauguré mardi 29 octobre dans la soirée à Paris le Centre européen du judaïsme. Ce projet prend une dimension particulière dans un contexte de résurgence de l’antisémitisme.

 

Dans les bâtiments flambant neuf du Centre européen du judaïsme, 2 000 invités triés sur le volet étaient présents entre ministres, religieux, hommes d’affaires et artistes pour l’inauguration. Les 5 000 mètres carrés abritent désormais, entre autres, une synagogue de 600 places, des salles d’expositions et de spectacle ainsi que le siège du Consistoire, l’instance représentative du judaïsme en France.

Ce centre, situé près de la toute nouvelle place de Jérusalem, dans le XVIIe arrondissement, saura trouver un souffle « à la source d’une culture, le judaïsme, qui a coulé dans les veines de l’Europe durant plus de deux millénaires et a contribué à forger notre civilisation », a déclaré le grand rabbin Haïm Korsia.

Un nouvel élan

Le projet de 15 millions d’euros financé à 80 % par des fonds privés, et pour lequel se bat depuis plus de dix ans Joël Mergui, le président du Consistoire : « C’est bien de voir autant de monde présent avec nous, en dehors d’une période de mémoire ou de deuil. Ces années, les rassemblements dans la communauté ont été souvent associés à des périodes de deuil. Là, c’est une période de construction, de bonheur et d’espoir. Un élan qu’on essaie de redonner au judaïsme français, par-delà même à la France ».

Loading...

Comme Joël Mergui, le président de la République, l’a rappelé à la tribune, citant l’Affaire Merah en 2012, la tuerie de l’Hyper Cacher en 2015, ou encore les meurtres d’Ilan et Sarah Halimi ou Mireille Knoll, les années qui ont vu naître ce projet ont été marquées par la résurgence de l’antisémitisme en France : « Dans ce contexte, beaucoup auraient pu baisser les bras, succomber au défaitisme et tant se seraient demandé, à quoi bon construire, à quoi bon continuer. Pas vous ».

« La République fait bloc autour d’eux »

Emmanuel Macron salue dans ce centre le symbole d’un judaïsme ouvert sur la ville, la société, le monde. Le public pourra bientôt venir y suivre des masterclass de violon d’Anne Gravoin, ou un atelier théâtre d’Élie Chouraqui. Finalement, le président du Consistoire comme Macron ont eu des mots pour les blessés de la mosquée de Bayonne. « La République fait bloc autour d’eux, comme elle fait bloc autour de chacun de ses enfants, lorsque l’obscurantisme et l’intolérance réapparaissent », a déclaré le chef de l’État.

Source


Le tapis rouge est doucement déroulé, alors que des agents de la ville de Paris s’affairent à débarrasser les ultimes feuilles mortes. Quelques heures plus tard, c’est la consécration. Après quatre années de travaux, le centre européen du judaïsme (CEJ) ouvre ses portes. Ce vaste ensemble culturel et religieux, situé sur la récente place de Jérusalem (17e) et qui se veut un « lieu d’échanges » et une « vitrine du judaïsme européen » a été inauguré ce mardi par le président Emmanuel Macron.

A deux pas du périphérique, cet espace de 5.000 m² concentre une synagogue de 600 places, des salles de spectacle, de conférence ou encore d’exposition. Le projet « a pour ambition d’être le plus grand centre culturel du judaïsme en Europe », note l’Elysée.

Pour Joël Mergui, président du Consistoire, l’instance représentative du judaïsme qui porte ce projet depuis plus de dix ans, c’est un atout dans la « lutte contre l’antisémitisme ». Et ce, après « les années troubles de 2012 et 2015 », avec l’attentat perpétré par Mohamed Merah dans une école juive à Toulouse en 2012, et la prise d’otages de l’Hyper Casher dans l’est parisien en 2015. Et une ouverture qui fait sens dans un 17e arrondissement souvent dépeint comme le nouvel « eldorado » ?

Learn Hebrew online

« Il n’existe pas de statistiques »

Chez Baba, restaurant casher, à deux pas du centre, les allers et retours n’arrêtent pas. Au menu : Brick, boulettes makbouba ou encore poisson haimi. A table, David, 28 ans, travaille dans le 17e. De confession juive, il se réjouit de l’ouverture du centre. « C’est très riche et très dynamisant pour le 17e, ça va beaucoup apporter à la communauté juive notamment d’ici », explique celui pour qui cette ouverture va dans la continuité de l’émancipation de cette communauté dans le quartier.

« Nous avons entre 37.000 et 41.000 personnes de confession juive sur 173.000 habitants », « c’est la plus importante communauté de France et même d’Europe », expliquaient récemment dans les médias, le maire du 17e Geoffroy Boulard et son adjointe Murielle Gordon-Schor, en charge notamment de la mémoire et vice-présidente du consistoire israélite de Paris. Ils estiment qu’un habitant sur quatre dans le 17e est de confession juive.

Mais d’où vient ce chiffre alors que la loi française interdit les statistiques ethniques ? « Il n’existe pas de statistiques pour dire que tel ou tel arrondissement est celui avec le plus de juifs », indique-t-on au sein de l’Agence juive, contactée par 20 Minutes. « Ces chiffres ne sont pas officiels. C’est une estimation que nous donne le Consistoire. Ça donne une tendance », reprend auprès de 20 Minutes Geoffroy Boulard, qui note néanmoins un « important dynamisme » dans le quartier.

Loading...

« Un arrondissement dynamique »

« Nous avons une communauté juive importante depuis une trentaine d’années depuis la première synagogue qui a vu le jour rue Galvani », reprend le maire. Depuis, le quartier compte quinze lieux de culte, de nombreux restaurants casher, et une communauté disparate avec « des libéraux, des loubavitch ». Pour ce qui est de la situation du centre cela relève davantage d’une « opportunité immobilière et foncière », précise le maire. Et surtout, selon lui, « cette communauté se sent bien dans l’arrondissement. Notamment en sécurité ».

Sammy Ghozlan, président du Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme ( BNVCA) abonde. « La plupart des gens qui quittent la banlieue cherchent à s’installer dans des arrondissements dans lesquels ils se sentent en sécurité, notamment dans l’ouest de la capitale ou les Hauts-de-Seine. Comme le 16e est saturé et très cher, le 17e arrondissement est de plus en plus prisé », commente-t-il. Et de préciser : « C’est toujours pareil, plus un arrondissement est prisé, plus il est dynamique au niveau de la communauté et donc il attire du monde. C’est un cercle vertueux ».

Source

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Paris: Macron inaugure le Centre européen du judaïsme. Le 17e, arrondissement « dynamique » pour les juifs (Vidéo)

    1. ariel carciente

      Bravo pour votre perseverance.

      Splendide batiment, sur que ce qui sera fait ou dit la-bas sera de premiere qualite. Un grand lieu de rassemblement pour les juifs en premier et surement lieu de rencontre interconfessionnel.

      Ou se trouve l’adresse du centre et son telephone pour ceux qui n’habitent pas Paris. Merci

    2. Esther

      Avec sa jarde prétorienne de musalmands, le roquet veut être réélu et il compte sur les juifs. Ne nous laissons pas leurrer l’huile qu’il nous passe dans le dos c’est pour mieux nous …

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *